Page 1 sur 1

Georges Picchi, Aéronautique navale

MessagePosté: Mar 7 Mai 2013 11:27
par pingouin
Image

Né le 18 novembre 1921 à Marseille

Dès 1939 il suit la préparation au concours de l'Ecole navale au Lycée Saint Louis, replié à Montpellier après juin 1940, en 1941 il est admis à l'Ecole navale alors installée à Toulon. Il s'évade par l'Espagne le 1er octobre 1943 avant de rallier la Marine à Casablanca.

En janvier 1944, il est affecté comme midship sur le torpilleur Forbin, après des engagements contre des sous marins de poche en Méditérrannée et à San Remo, il est muté en octobre 1944 sur le Mameluck, un PC américain récemment livré à la Marine . nationale. Admis ensuite au cours de pilotage au sein de l'USNavy, il obtient ses ailes de pilote le 4 septembre 1946 à Corpus Christi.

A son retour il suit un stage de transformation sur multimoteurs à Khouribga au Maroc, à l'issue du stage, en 1948, il gagne Agadir comme second, puis comme commandant de l'escadrille 22S sur Catalina jusqu'en 1950.

Il entreprend ensuite une carrière assez originale de pilote d'essais, d'abord à la CEPA de Saint Raphaël, où il fait ses premiers vols sur le prototype du Nord 1400, auquel il prédit une brève carrière, et le fait savoir à la hiérarchie. En 1951, après avoir suivi le cours de pilote d'essais à l'école du personnel navigant d'essais de Brétigny, il rallie le Centre d'essais en vols (CEV) de Marignane et Istres, où il assumera jusqu'en 1954, les fonctions de chef pilote de l'annexe du CEV de Marignane. Vivant de nombreuses expériences qu'il partagera en compagnies de pilotes et d'ingénieurs de renommée, dont Carpentier, Glavany, Turcat, Roy et Laurent ... Il volera sur Ouragan et Mystère, il passera le fameux " mur du son " tout de suite après Roger Carpentier en 1952.

En janvier 1955 il prend le commandement de la flottille 16F et effectue le premier appontage d'un Aquilon à bord de l'HMS Bulwark le 13 juillet.

En 1957 il est détaché pour un temps comme pilote d'essais chez Dassault pour la préparation de l'Etendard, sous la houlette de Rozanoff. Après une affectation au 3ème Bureau Aero à l'Etat Major de Paris il rejoint le P.A Clémenceau pour sa première campagne. Affecté au Service opérations, il prépare le premier embarquement de la flottille 16F, première flottille d'avions à réaction de la Marine, équipée d'Aquilon.

De 1963 à 1965, Il commande la BAN de Cuers-Pierrefeu puis devient Sous chef opérations de l'amiral porte avions avant d'être affecté à l'Inspection générale de la Marine avec l'Amiral Jubelin.

Il quitte la Marine en 1967 pour commencer une nouvelle carrière aéronautique dans l'Aviation civile. Il rejoint alors la compagnie Air Inter, créée et dirigée par l' Amiral Hébrard, où il s'occupe de la composition de la flotte et assume les fonctions de directeur de la planification, dirigeant les études et les contrats des Fokker 27, Caravelle III, Caravelle XII, Mercure, A300 et A320. Il quitte ses fonctions en janvier 1987.

Travailleur acharné et minutieux qui ne peut admettre les obstacles, et bien qu'exigeant, Georges Picchi est particulièrement ouvert à l'esprit d'équipe. Par ses antécédents, comme par sa probité et son esprit intègre, Il a su s'imposer. Officier de la Légion d'honneur, Croix de guerre, médaille des évadés, médaille de l'Aéronautique, rappellent les états de service de ce personnage peu conformiste, à l'esprit vif et blagueur, ne dédaignant ni le canular ni l'humour. Volontiers détendu il est de ceux qui ne se font pas de cheveux ...

Image

A Brétigny après la remise de la légion d'honneur par le président Vincent Auriol au Cdt Carpentier, à Mr Guinard, à Littolf et à moi-même. De gauche à droite : Turcat, Carpentier, Marias, Tesson, Glavany, Picchi.
Source photo G.Picchi via ARDHAN

Re: Georges Picchi, Aéronautique navale

MessagePosté: Mar 7 Mai 2013 20:49
par nanard
Bonjour la brochette !!! Du beau monde qui savait encore s'éclater quand l'occasion se présentait. Ça permet aussi de relativiser les coincés d'aujourd'hui qui ont bien souvent de la route à faire pour arriver à un tel palmarès :siffle: mais c'est vrai que le paraitre est d'une telle importance de nos jours... :oops:
Merki Pingouin de nous avoir raconté cette belle carrière

Re: Georges Picchi, Aéronautique navale

MessagePosté: Mar 7 Mai 2013 20:57
par vigi
Bel carrière... et premier "jet-driver" de l'Aéro.

Merci Pingouin. 8-)