Gregory Boyington

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Re: Gregory Boyington

Messagepar pingouin » Sam 2 Mar 2013 11:18

Muchas gracias, Senor, thank's to Pappy Boyington too ... he makes me a onethousander ... je n'ai hélas pas autant d'heures de vol que lui ... Ca va faire presque un an que je fais mumuse avec ce forum, mais j'avais pas les yeux rivés sur le compteur, comme sur la route d'ailleurs ... La chance ici, c'est que pour les excès de vitesse c'est gratuit et on ne te pique pas de points, merci Chef ... j'ajoute que je n'ai toujours pas d'éthylotest dans la boite à gants :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: Gregory Boyington

Messagepar Connie » Sam 2 Mar 2013 16:18

j'ajoute que je n'ai toujours pas d'éthylotest dans la boite à gants :mrgreen:.


Boyington, non plus n'en disposait pas dans son zinc :mrgreen:

Durant la période où il était à Mingaladon près de Rangoon, il a eu le privilège de loger avec d'autres pilotes, chez deux colons, Jim Adams et Bill Tweedy, tous deux écossais!, qui disposaient chacun d'une maison, les repas et " les réunions de soirée" se faisant chez l'un ou chez l'autre.
Soirées copieusement arrosées, si bien que "Chota Peg"et Burra Peg" étaient devenues des expressions incontournables après le couché de soleil :bieres:
Ces mots désignaient le scotch soda, "Chota" pour simple et "Burra" pour double!
Bill Tweedy finit pas appeler le Burra Peg: le drink Américain!
Les mythes que nous tissons reflètent inévitablement un fragment de vérité éternelle
J. R. R. Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Connie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 712
Inscription: Lun 14 Juin 2010 13:07
Medals: 8
carriere militaire (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) courtoisie et politesse (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: Gregory Boyington

Messagepar Connie » Sam 2 Mar 2013 19:47

sauf Gregory Boyington, qui s'envole pour l'Inde à bord d'un avion civil, il ne recevra, comme simple sanction, qu'un manquement à l'honneur (dishonorable discharge), ne nuisant pas trop sur le reste de sa carrière.


Il quitte Kunming en Chine pour arriver en juillet 1942 sur le sol Américain, il prend un vol pour Washington, afin de faire les papiers pour sa demande de réintégration dans le Corps des Marines, mais il est considéré (comme une dizaine d'autres pilotes dans le même cas que lui) comme déserteur puisque les papiers secrets signés lors de son incorporation dans l'AVG ne comptent pas, et un texte de 1939 stipule que quiconque quittait le Corps des Marines en temps d'urgence nationale serait considéré comme déserteur.
Il est renvoyé chez lui sans solde, pour vivre, il est voiturier pour un ami.
En novembre 1942,avec l'aide d'un quart d'une bouteille de bourbon, il envoie sans se soucier de la voie hiérarchique, un télégramme de trois pages à la secrétaire du chef de la Navy.
Trois jours plus tard, il reçoit son affectation immédiate pour San Diego .
Les mythes que nous tissons reflètent inévitablement un fragment de vérité éternelle
J. R. R. Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Connie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 712
Inscription: Lun 14 Juin 2010 13:07
Medals: 8
carriere militaire (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) courtoisie et politesse (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: Gregory Boyington

Messagepar nanard » Sam 2 Mar 2013 22:53

Il avance bien ce travail de reconstitution historique autour de ce personnage hors normes ! Merci Connie pour tes apports, si tu as d'autres infos, ne te prives pas, nous, on serait du genre intoxiqué à l'Histoire :mrgreen:
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)

Re: Gregory Boyington

Messagepar Connie » Dim 3 Mar 2013 01:03

Avant d’aller plus avant dans la vie de Boyington, je voudrais vous faire partager une anecdote, pour bien cerner le personnage !

Juste avant de rentrer aux USA, encore basé à Kunming en Chine, il se porte volontaire pour aller aider le troisième escadron basé à Loiwing toujours en Chine.

La mission n’a rien d’extraordinaire et de plus il n’est pas logé à l’American Hotel, avec tous ses avantages et son bar !

Pas de soucis, Boyington n’est jamais à cours d’idée !

Un gars du troisième escadron était fou amoureux d’une refugiée Anglo-Indienne et il voulait l’épouser, Boyington et les autres gars de l’escadron décident de l’aider et surtout de faire ça dans l’American Hotel, afin d’en profiter !

Pour être sûr de leur coup ils nomment le directeur de l’usine de Loiwing maire de la ville, le but étant de s’approprier l’hôtel grâce à ce même directeur devenu maire puisque celui-ci y vivait en permanence !

Ils trouvent un prête pour célébrer le mariage et les fleurs qui vont avec !

La cérémonie se déroulant le jour où Boyington est de permanence, il laisse les pilotes disponibles finir les préparatifs, mais vers midi il y a un raid japonais , Boyington saute dans son avion sans laisser chauffer le moteur, qui a des ratés, il a besoin de toute la piste pour décoller, l’avion est à peine en l’air que le moteur lâche, sans avoir eu le temps de renter le train. L’avion s’écrase brutalement au sol, son harnais de sécurité lâche et il est projeté sur l’avant, le tableau de bord avec ses instruments s’est replié sur ses genoux et il prend le viseur dans la tempe lui faisant une belle entaille.
Ayant verrouillé la verrière en position ouverte pour le décollage, celle-ci c’est repliée en accordéon sur l’avant et c’est non sans mal qu’il se sort du cockpit, car il ne veut pas être une cible pour les japonais ou terminer en torche humaine si l’avion s’enflamme.
Un de ses gars vient le chercher pour l’amener se faire soigner, ne sachant si il a les rotules cassées et sans possibilité de faire des radios, le docteur lui bande les genoux avec de la bande adhésive.
Pas question de manquer le mariage ! Ne pouvant enfiler un pantalon à cause de ses genoux trop gonflés, c’est en robe de chambre qu’il se rend à la cérémonie !

Le mariage se déroule et à peine les époux ont-ils le temps de s’embrasser qu’un autre raid intervient.

Déjà bien imbibé d’alcool, et ayant mal partout, il a du mal à bouger, il refuse l’aide de ses collègues, préférant retourner à l’hôtel, que de partir du coin le temps que cela se calme !

C’est en sautillant qu’il rejoint l’American Hotel, cherchant la tranchée ou il a vu les cuisiniers chinois de l’hôtel y prendre refuge lors des raids précédents.
Mais dans le noir pas facile à trouver, il localise l’endroit avec difficulté, se laisse glisser sur le bord en pensant qu’il allait se faire très mal en tombant au fond, mais il ne trouve pas le fond, et une grande sensation de vide sous ses pieds se fait sentir, ce n’était pas une tranchée, il est tombé d’une falaise !
Il ne sait pas combien de temps il est resté là, mais on l’a retrouvé, le docteur a recommencé tout son travail en lui demandant d’arrêter de boire, Boyington promet en disant qu’il a eu sa dose ………
Les mythes que nous tissons reflètent inévitablement un fragment de vérité éternelle
J. R. R. Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Connie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 712
Inscription: Lun 14 Juin 2010 13:07
Medals: 8
carriere militaire (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) courtoisie et politesse (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: Gregory Boyington

Messagepar nanard » Dim 3 Mar 2013 10:53

:lol: :lol: :lol: :siffle: :!: :!: :!:
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)

Re: Gregory Boyington

Messagepar Connie » Mer 6 Mar 2013 19:13

De janvier à aout 1943, Boyington fait plusieurs affectations, sans grands intérêts pour lui, puisque qu’il se retrouve à faire des comptes rendu de vol, des escadrons dont il a le commandement.

Lors de sa dernière affectation à Espiritu, il se rend compte que les Escadrons au front, n’étaient jamais remplacés à l’heure, ce qui lui donne une idée !
Il prend contact avec le Group Commander en la personne du colonel Sanderson (avec qui il s’entend bien), lui expose son idée pour pallier aux pénuries d’Escadrons, il trouverait des pilotes parmi les réservistes et utiliserait les Corsair réservés à l’entrainement, ce dernier lui donne son accord.

Pendant trois semaines, entrainement intensif au pilotage pour ses jeunes recrues, car il ne voulait pas que quelqu’un change d’avis ou que l’escadron de rechange arrive plus tôt et prenne leur place !
Les pilotes ont tous entre 19 et 22 ans, boyington 30 ! C’est d’une légende qu’il héritera de son surnom de « Pappy », qui raconte l’histoire d’un vieux bonhomme à la barbe blanche qui testait les élèves pilotes !

Ils reçoivent le numéro 214, celui d’un Escadron de retour de mission, reste plus qu’à trouver un nom !

Le Colonel Sanderson qui dirigeait la base d’Espiritu est remplacé par le Colonel Lard, celui-là même qui avait fait disparaitre leurs dossiers à Washington, les faisant passer pour des déserteurs ! !
Très procédurier Lard laisse partir l’Escadron de Boyington, à condition que celui-ci ne boive pas pendant une période de deux mois !
Les mythes que nous tissons reflètent inévitablement un fragment de vérité éternelle
J. R. R. Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Connie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 712
Inscription: Lun 14 Juin 2010 13:07
Medals: 8
carriere militaire (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) courtoisie et politesse (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: Gregory Boyington

Messagepar Connie » Lun 15 Avr 2013 22:48

Le 16 septembre 1943, le lendemain de leur arrivée aux îles Russell, à 7 heures, l’escadron de Boyington décolle pour une mission d’escorte en vue de détruire la petite île de Ballale, transformée en immense terrain d’aviation japonais.

Les 20 Corsair de l’escadron sont séparés en 5 patrouilles de 4 appareils, afin d’escorter 3 escadrons de bombardiers en piquée Dauntless et 2 escadrons d’avions lance torpilles Avenger, pour un total 150 bombardiers!

Boyington n’a qu’une crainte, rater la mission et se retrouver à nouveau à rédiger des compte rendus ! Trois semaines d’entrainement avec trois pilotes confirmés au combat, il est inquiet, il n’a pas bu depuis son arrivée !

Première difficulté, faire décoller 170 avions du même terrain et dans un temps très court, afin qu’ils restent proche les uns des autres, en suite suffisamment d’essence pour faire les 1000 km aller-retour sans oublier la demi-heure de combat plein gaz face à la DCA et aux Zero japonais !

Les derniers Dauntless effectuent un large virage dans le ciel pour rejoindre le point de rendez-vous, que les Corsair décollent à leur tour, deux par deux à intervalle de vingt secondes.
Ils rejoignent les bombardiers, se plaçant au-dessus et à l’arrière de leur leader.
Le silence radio est de rigueur, pas question de prévenir les japonais de leur départ !

En arrivant sur la zone d’attaque, Boyington perd de vue les bombardiers dans une couche épaisse de nuages, l’inquiétude le gagne, mais il est vite rassuré car le silence radio est rompu par des cris et il voit les Avenger et les Dauntless se lancer dans un plongeon, laminant l’ile de Ballale.
Avec cette couche de nuage Boyington désespère de voir des Zero japonais , et regarde un peu désabusé le spectacle que lui donne les bombardiers !
Il prend la décision de descendre en dessous de la couche nuageuses et oh ! surprise, son escadron se retrouve au milieu d’une cinquantaine de chasseurs japonais , il ne sont que vingt Corsair !
Un Zero est à moins de 10 mètres de l’aile droite de Boyington, le seul marquage visible est sa large cocarde rouge.
Le pilote japonais ne réalise pas que le pilote à côté de lui est un ennemi et il bat des ailes pour dire à Boyington de le rejoindre, met les gaz pour accélérer devant celui-ci.
Tout se passe tellement vite car ce dernier n’a pas encore activer ses armes et la mire électrique de son collimateur, il corrige son erreur qui lui parait durer des heures, et se place derrière le japonais comme il le lui a demandé, le Zero prend feu et tombe en vrille sur l’ile de Ballale.
Boyington prend conscience d’un autre Zero au-dessus de son empennage en entendant le bruit caractéristique des balles qui frappent son Corsair ,mais en regardant par-dessus son épaule il se rend compte que son ailier s'est occupé de lui, le chasseur japonais s’abat en flamme.
Boyington a encore perdu les bombardiers de vue, il ne voit que fumée et avions en feu, après ce spectacle digne d’une fête nationale, la majorité des chasseurs japonais sont en fuite, les Corsair commencent à rejoindre les bombardiers qui se regroupent au ras de l’eau pour le retour.
Lors de cette manœuvre de descente Boyington ouvre le feu sur un Zero qui à sa grande surprise explose, il n’a pas le temps de l’éviter et passe au milieu des débris, mettant ses bras sur son visage par réflexe. Par chance il ne percute aucuns débris importants, mais des impacts parsèment son capot, ses ailes et son empennage.

Les bombardiers ont repris le chemin du retour et Boyington est encore séparé de ses pilotes, il voit alors un Zero volant très bas sur l’eau, essayant de rentrer, surement à court de carburant et de munitions. Il décide de faire une passe sur le chasseur japonais qui ne change pas sa route et entame un virage très lent, cela lui rappelle ce qui lui est arrivé en Birmanie avec les Flying Tigers,et Boyington effectue un virage serré, il aperçoit l’ailier du chasseur ‘’en difficulté’’ qui attend en embuscade pas loin, derrière son leader. Boyington fait une passe sur ce Zero, les balles de ce dernier passent sous le Corsair, mais celle de Boyington touchent le chasseur japonais qui s’incline en dégageant de la fumée, s’écrasant dans l’eau sans prendre feu.Il ne retrouve pas le premier Zero, mais en aperçoit un qui n' a personne pour le protéger, il pique dessus et lui tire une courte rafale, il n’a pas le temps de lui donner le coup de grâce que le japonais s’écrase dans l’eau.

Boyington n’a plus assez de carburant pour rentrer aux iles Russell, mais il peut atteindre Munda en Nouvelle-Georgie (archipel des iles Salomon). Sur le chemin, presque arrivé dans la zone de Munda, il aperçoit un Corsair qui rentre en rasant les flots, et deux chasseurs japonais qui débutent une passe en sa direction. Boyington fonce pour lui venir en aide, car il voit bien qu’il est en difficulté, trop bas pour effectuer un virage ou un piqué, de plus il perd de l’huile qui coule le long du fuselage et sur la verrière. C’est un de ses pilotes, mais il ne sait pas lequel.
Il effectue une passe sur le Zero le plus proche du Corsair, mais celui-ci cabre et monte droit dans le ciel, Boyington essaye de le suivre en tirant au maximum sur le manche, mais il perd de la vitesse et part en vrille, en tombant il aperçoit le chasseur japonais en flamme, il réussi à récupérer son avion avant de toucher l’eau et poursuit le deuxième Zero lui envoie une rafale ,il est touché mais réussi à s’échapper.
Ne retrouvant pas le Corsair, Boyington se voit obliger de rentrer, car sa jauge est près du zero, et lui faut atteindre Munda au plus vite, il y arrive, se pose, et cale, plus une goutte de carburant !

En cette journée il totalise 5 victoires et c’est et sera la plus belle journée de sa vie !

Le retard important des Escadrons de relève des Etats Unis, la capacité à convaincre le Colonel Sanderson de créer un Escadron à partir de rien, un peu de bluff, de la confiance, des pilotes , des avions, et le numéro de l’escadron, tous empruntés, sont les ingrédients de ce succès !

C’est le lendemain de cette mission, que l’escadron 214 prend le nom de Black Sheep.

Le Corsair en perdition appartenait à Bob Ewing, qui est alors porté disparu.
Les mythes que nous tissons reflètent inévitablement un fragment de vérité éternelle
J. R. R. Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Connie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 712
Inscription: Lun 14 Juin 2010 13:07
Medals: 8
carriere militaire (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) courtoisie et politesse (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: Gregory Boyington

Messagepar nanard » Mar 16 Avr 2013 09:07

Très bon récit Connie et belle histoire, prouvant qu'au-delà de son éthylisme avancé, Boyington n'a pas prit sa stature de mythe pour rien. Dans ton compte-rendu, ce qui est regrettable, c'est juste la disparition finale de Ewing si près du but...Cela dit, merci encore et si tu en as d'autres du même tonneau, surtout ne te prives pas, enfin, ne nous prive pas :mrgreen:
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)

Re: Gregory Boyington

Messagepar Connie » Mar 16 Avr 2013 09:23

Sans problème,Nanard ;) c'est juste le temps qui me manque, mais je fais mon possible pour vous écrire ce qui me semble le plus significatif du personnage et de son histoire.
Les mythes que nous tissons reflètent inévitablement un fragment de vérité éternelle
J. R. R. Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Connie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 712
Inscription: Lun 14 Juin 2010 13:07
Medals: 8
carriere militaire (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) courtoisie et politesse (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1) +3 ans d'ancienneté (1)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron