Amelia Earhart

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Amelia Earhart

Messagepar vigi » Jeu 28 F√©v 2013 18:01

Image
24 Juillet 1897 - 5 Juillet 1937

Medailles:
-Distinguished Flying Cross
-Gold Medal of National Geographic

Ce Mardi 1er Juin 1937, un Lochkeed Electra décolle de l'aéroport de Miami et met le cap à l'Est.
A son bord un équipage de deux personnes, un pilote et un navigateur qui tente le tour du monde par l'Est en suivant l'équateur, soit le chemin le plus long pour effectuer ce raid.
Mais quel int√©r√™t de mener ce raid √† cette √©poque, o√Ļ le tour du monde en escale et les travers√©es transatlantiques ont d√©j√† √©t√© r√©alis√© ?
Tout simplement parce qu'au commande du petit bimoteur le pilote est hors normes, c'est Amélia Earhart, une femme !
Dans ces ann√©es 30, o√Ļ la misogynie au sein de l'aviation tient encore une forte place, le raid d'Am√©lia ne passe pas inaper√ßu.

Mais cette femme pilote, qui va bient√īt f√™ter ses quarante ans, n'est pas une novice, elle d√©tient d√©j√† de nombreux records.
Travers√©e en solitaire de l'Atlantique Nord dans le sens Ouest-Est, record f√©minin d'altitude, travers√©e en solitaire des USA, liaison en solitaire Hawa√Į-USA, pour les principaux et ce raid autour du monde doit √™tre l'apog√©e de sa carri√®re.

Le navigateur qui l'accompagne se nomme Fred Noonan.
L'homme n'a pas un palmarès aussi fourni qu'Amélia et traine avec lui une assez mauvaise réputation due en grande partie à une affection difficilement dissimulée pour la dive bouteille, surtout si celle-ci contient de l'orge fermenté.
Le recrutement du navigateur n'a pas été chose simple pour Amélia.
En dehors du caract√®re misogyne de l'√©poque, o√Ļ il √©tait difficilement concevable pour un homme d'√™tre command√© par une femme, Am√©lia avait un temp√©rament "fort" comme l'on dit pudiquement.
Le recrutement de Fred Noonan répondait donc à ces deux critères, ce qui ne voulait pas dire que l'entente entre les deux membres d'équipage était un long fleuve tranquille, les prises de bec étaient d'ailleurs assez fréquentes entre-eux.

Mais le tour du monde en escale de cet équipage à bord du bimoteur Lockheed Electra se poursuivi sans incident majeur.
L'appareil qui est la base un petit avion de transport qui a été modifié pour réalisé ce raid, avec en particulier un accroissement de la capacité en carburant.

Amélia et Fred se pose le Mardi 29 Juin 1937 sur l'aéroport de Lae en Nouvelle-Guinée.
Devant eux se présente la dernière partie du raid, mais aussi celle qui pose le plus de problème.
L'Electra a en effet les "pattes trop courtes" pour effectuer la liaison sans escale vers les cotes d'Amérique du Sud, il lui faut faire des "sauts" en exploitant le moindre petit atoll présent sur son chemin autour de l'équateur.
Et la prochaine escale relève plus du caillou au milieu de l'Océan que d'une véritable ile, Howland Island, 1,5 km de long et 500 m de large, le tout à une distance de 2 556 nautiques de Lae.
Il est évident que la moindre erreur de navigation ne pardonnera pas.
Pour mettre toutes les chances de leurs cotés, Amélia fait démonter sur le Lockheed Electra tout ce qui n'est pas indispensable au vol.
Toute cette masse gagnée, est immédiatement transformé en carburant, ce qui permet de rajouter 274 nautiques aux 3 650 d'autonomie du bimoteur.
Pour ce vol-étape, tout va reposer sur les capacités de navigation de Fred Noonan, qui devra naviguer au point astronomique fait à l'aide d'un sextant. La préparation du vol est bien entendu émaillé des emportements impétueux des deux membres d'équipages, d'autant qu'Amélia ne supporte plus les moments de détentes à l'orge fermenté de son camarade.

Le 2 Juillet à 10h locale (Minuit UTC), l'Electra chargé au maximum en carburant s'arrache de la piste de Lae et met le cap vers le "caillou" Howland.

Pour aider au maximum Amélia, l'US Navy a disposer sur la route présumée (et sur ordre du président Roosevelt "himself"), deux batiments qui doivent garder allumer tous leurs projecteurs, braqués vers le ciel, afin de servir de point de repères pour l'équipage de l'Electra, et ainsi faire les éventuelles corrections de cap et de position.
Au large de Howland Island, l'USS Itasca un navire des garde-cotes US sert également de relais radio pour assurer le guidage final de l'appareil, mais également pour le suivre durant ce vol.

Comme dans tous ces raids à l'époque, une fois le contact visuel perdu au large de la Nouvelle-Guinée, c'est l'attente.
Et cette attente va durer dix-huit heures.
Dix-huit heures interminable avant d'entendre de nouveau Amélia.
Il est 7h42 ce 3 Juillet lorsque son message est capté par l'USS Itasca, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas bon.
"Nous devrions être sur vous, mais je ne vous vois pas. Mon carburant est bas. Je n'arrive pas à trianguler sur vous (faire un relevé de position par rapport à la puissance d’émission du signal radio), nous volons à 300 mètres d'altitude".
Comme la visibilit√© et la m√©t√©o est bonne sur tous ce secteur, on comprend vite √† bord de l'Itasca que les choses sont tr√®s mal engag√©es, il semble qu'Am√©lia et Fred ne sachent absolument plus o√Ļ ils se trouvent dans l'immensit√© de l'Oc√©an Pacifique.
A 8h45, un nouveau message est capté:
"Balayons la zone sur un axe Nord-Sud"
C'est sur maintenant, Amélia est perdu, elle fait maintenant une navigation à vue en effectuant des changements de cap Nord-Sud dans l'espoir de trouver Howland Island.
Ce fut le dernier message capté, l'Electra ne trouva jamais cet ilot d'à peine 3 km².

Des recherches furent engagées jusqu'au 19 Juillet dans l'espoir de retrouver l'aviatrice.
Ordonnés par le président Roosevelt, ils furent effectués sur un secteur de 250 000 nautiques/carré, mais aucun débris ne fut retrouvé, ni aucune trace de quelques sortes que ce soit du Lockheed Electra et de sa charismatique pilote.

Am√©lia Earhart, √©tait une h√©ro√Įne, elle devenait √† partir de ce jour une l√©gende.
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Amelia Earhart

Messagepar pingouin » Jeu 28 F√©v 2013 18:53

Thank's pour cette évocation de la grande dame, comme pour Nungesser et Coli le mystère persistera ....

http://www.ameliaearhart.com/
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: Amelia Earhart

Messagepar nanard » Jeu 28 F√©v 2013 18:59

Il me semble avoir lu quelque part qu'ils auraient été retrouvé il y a quelques années dans une ile, tout à fait par hasard, la végétation ayant tout englouti.
Et pour ne rien g√Ęcher, elle √©tait belle !!! :siffle: :siffle: :siffle: :siffle: :fume:
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)


Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité