Ralph S. Parr Jr, USAF

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Ralph S. Parr Jr, USAF

Messagepar Guns » Dim 12 D√©c 2010 11:09

Fiche militaire :

Image
1 juillet 1924 - 7 Décembre 2012


Service actif : 1942 - 1976
Guerres : Seconde Guerre Mondiale, Guerre de Corée, Guerre du Vietnam
Missions de combat : 641
Heures de vol : 6.000
Victoires aériennes homologuées : 10
Appartenance : 335th Fighter Interceptor Squadron
Avions : P-38 Lightning, F-80 Shooting Star, F-86 Sabre, F-4C Phantom II
Grade le plus élevé : Colonel, commandant du 12th Tactical Fighter Wing
Médailles :
-Air Force Cross
-Distinguished Service Cross
-Silver Star
-Bronze Star
-Distinguished Flying Cross (10)
-Air Medal (41)
-Legion of Merit
-Philippine Liberation Medal
-Korean Service Medal
-Republic of Korea War Service Medal
-United Nations Korea Service Medal
-Vietnam Campaign Medal
-Vietnam Gallantry Cross Unit Citation


7 juin 1953, une formation de quatre F-86 Sabre du 335th FIS patrouillait √† une trentaine de kilom√®tres au sud du fleuve Yalu. Le jeune Ralph Parr √©tait le num√©ro 2. Ce jour-l√†, le ciel √©tait tellement limpide que les pilotes pouvaient pratiquement voir de l'autre c√īt√© de la fronti√®re chinoise.

Tout √† coup, cette tranquillit√© apparente fut perturb√©e par l'apparition d'une patrouille de Mig-15 dans les neuf heures haut des Sabre. Les Mig plong√®rent sur les Am√©ricains tout en tirant. Apercevant les intrus le premier, Parr ordonna aussit√īt un break √† gauche. Mais son leader rompit la formation et partit vers la droite, compromettant du m√™me coup la s√©curit√© de toute la formation.
Aussit√īt, le chef de patrouille ordonna √† Parr de rejoindre la formation... Au moment o√Ļ celui-ci rep√©ra un reflet m√©tallique dans ses deux heures bas.
Parr le signala à son leader, Al Cox, mais celui-ci ne l'aperçut pas.
Il dit alors à Parr de l'attaquer s'il l'avait en visuel, et qu'il le couvrirait.
Ces quelques mots suffirent à Parr.
Il poussa les gaz à fond, se renversa instantanément la tête en bas, et entama son "Split-S" pour rejoindre le Mig qui filait dans la direction opposée. Mais sa manoeuvre brutale sema même son propre leader, qui perdit tout simplement le contact visuel.
-"O√Ļ es-tu pass√© ? Je ne te vois plus..." cria le leader.
-"J'ai fait un renversement. Essaie de me rejoindre." lui répondit Parr.
Un bang supersonique se fit soudainement entendre à travers la contrée. Le Sabre de Parr venait de franchir le mur du son dans son piqué vertical vers le sol. Conçues uniquement pour le vol transsonique, les commandes du Sabre étaient mal adaptées aux vitesses supérieures, Parr allait s'en rendre compte à ses dépens lorsqu'il tirait sur le manche de toutes ses forces. Son avion était à peine manoeuvrable et commeçait à trembler. Son angle de descente ne diminuait que lentement alors que le sol se rapprochait à toute vitesse. Le Sabre venait de dépasser les 300 mètres par seconde. Parr savait que le Sabre aurait besoin d'au moins 5.000 mètres pour pouvoir revenir en palier. Or, il était déjà à moins de 3.000...
C'était peut-être la manoeuvre de trop...
La force de gravit√© atteignit bient√īt les 9 G. Avec un corps de plus de 630 kg, Parr s'enfon√ßa de plus en plus dans son si√®ge. Tenir le manche √©tait devenu pour lui un vrai supplice. Il √©tait en proie au voile noir, et dut hurler comme une b√™te dans sa cabine afin de le retarder. Son pantalon anti-G, qui lui √©crasait les jambes et le bassin, combin√© √† la force qui lui √©crasait la poitrine, l'emp√™chait de respirer normalement. Mais paradoxalement, ce mouvement de compression retarda les effets de l'√©vanouissement.
Puis, Parr vit r√©appara√ģtre lentement l'horizon devant son cockpit. Sans savoir comment, il avait r√©ussi √† redresser le Sabre. Lorsque, enfin, le Sabre volait en palier, il √©tait d√©j√† au ras des arbres. Au-dessus des collines.

Retrouvant peu √† peu ses esprits, Parr rep√©ra le Mig filant juste devant lui et le prit aussit√īt en chasse. Gr√Ęce √† sa vitesse gagn√©e pendant le piqu√©, Parr gagna rapidement du terrain.
Mais, au fur et √† mesure qu'il se rapprochait de sa proie, Parr se rendit soudainement compte de l'endroit o√Ļ il se trouvait... En levant les yeux, il vit un, puis deux, puis quatre... et quatre autres... et encore quatre. Parr se trouvait tout seul en plein territoire ennemi, derri√®re deux formations de huit Mig-15 chacune !
Sans se dégonfler, Parr décida de s'en prendre au leader de l'une des deux formations. Car, se disant dans sa tête que c'était le plus expérimenté de la formation, Parr voulait tout de suite prendre l'avantage.
Arrivé à 900 mètres derrière, Parr ouvrit le feu et dispersa les huit Mig.

Le Mig leader se lan√ßa dans un virage ascendant √† droite. Parr se lan√ßa aussit√īt √† sa poursuite, ne voulant pas lui laisser la moindre chance. Et, √† nouveau, l'Am√©ricain sentit venir le voile noir alors qu'il essayait de garder le Mig dans son viseur. Puis le r√©ticule de vis√©e cessa de fonctionner... Son Sabre avait d√Ľ subir des avaries apr√®s toutes ces manŇďuvres.
Se rapprochant encore du Mig, Parr craignait de le d√©passer. Il r√©duisit les gaz et effectua un tonneau barriqu√© afin de rester derri√®re. Mais le Mig en fit tout autant, et effectua √† son tour un tonneau pour contrer la manŇďuvre de son poursuivant.
Les deux appareils se mirent à tourner sur eux-mêmes, verrière contre verrière, dans un ballet mortel à moins de 500 pieds au-dessus du sol. Aucun ne voulait passer devant l'autre. Parr se dit que le pilote du Mig connaissait parfaitement les "Rolling Scissors"...
La vitesse des deux avions commençait à chuter et Parr savait qu'à un moment ou à un autre, l'un d'eux allait commettre l'erreur fatale... Finalement, lors d'un tonneau, le pilote du Mig remit trop les gaz et poussa son avion juste devant l'appareil de Parr. A moins de dix mètres !
Le Mig √©tait √† pr√©sent tellement proche que le Sabre √©tait ballott√© par le souffle de son r√©acteur. Mais il √©tait aussi trop proche pour que Parr puisse utiliser ses mitrailleuses. Alors, il r√©duisit les gaz pour laisser le Mig le distancer. Puis l√Ęcha une rafale et le toucha. Instantan√©ment, le Mig effectua un tonneau descendant pour faire overshooter le pilote am√©ricain. Ce dernier r√©agit tout aussi rapidement en effectuant un tonneau pour toujours rester derri√®re sa proie.
Cependant, le pilote du Mig semblait avoir trouvé ce qui pourrait lui donner l'avantage et comptait bien l'utiliser : le souffle de son réacteur. Il multipliait les tonneaux et orientait toujours le souffle vers le Sabre pour le désorienter. Et Parr, lui, faisait de son mieux pour rester derrière le Mig tout en évitant son souffle, et lui décocher une rafale dès qu'il le pouvait. En prenant le souffle du Mig, son propre réacteur pouvait très bien caler. Et à cette basse altitude, ça ne pardonnait pas... Il était temps d'en finir.
Lors d'un nouveau tonneau descendant du Mig, Parr fit un tonneau barriqu√© dans l'autre sens (vers le haut) afin de s'√©loigner compl√®tement du souffle du Mig. Lorsque le Mig se remit en palier, Parr se glissa derri√®re lui et l√Ęcha une longue rafale. Le Fagot s'alluma comme une torche, avant d'aller s'√©craser contre une colline en contrebas.

Parr reprit lentement de l'altitude et vira en direction du sud, le souffle haletant. Mais il n'eut pas le temps de savourer sa première victoire car, jetant machinalement un coup d'oeil par-dessus son épaule, il repéra les quinze autres Mig qui venaient dans sa direction. Ils voulaient venger leur leader. Ils voulaient sa peau.
Parr poussa les gaz √† fond et vira s√®chement √† gauche, au moment o√Ļ des tra√ßantes pass√®rent au-dessus de sa verri√®re. Les Mig qui arrivaient avaient une vitesse tellement √©lev√©e, qu'ils ne pouvaient pas d√©c√©l√©rer √† temps et les trois premiers durent overshooter et pass√®rent devant le Sabre. Mais le quatri√®me parvint √† rester derri√®re Parr, m√™me s'il n'arrivait pas √† boucler son virage aussi serr√© que l'Am√©ricain.
Parr d√©cida alors de lui tendre un pi√®ge mortel... Il desserra son virage et se remit lentement en palier, laissant croire au pilote du Mig qu'il allait l'aligner dans son viseur. Puis, au dernier moment, Parr serra √† nouveau son virage √† gauche pour faire overshooter le Mig. Celui-ci, pris au d√©pourvu, ne pouvait pas r√©agir √† temps et d√©passa le Sabre par la droite... au moment o√Ļ Parr inversait son virage pour revenir lui-aussi par la droite. Le Mig se retrouvait juste dans son viseur.
Sans son r√©ticule de vis√©e, Parr dut l√Ęcher quelques rafales pour situer le Mig, pour ensuite faire converger les lignes tra√ßantes vers lui. Le Mig explosa en plein vol et ses d√©bris retomb√®rent vers le sol.
Parr poussa les gaz pour rejoindre la frontière en volant au ras des arbres. C'était sa première rencontre avec un Mig...


Image
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Re: Ralph S. Parr Jr, USAF

Messagepar vigi » Lun 10 D√©c 2012 11:00

Ralph Sherman Parr a décollé pour son dernier vol, si les MiG coréens n'eurent jamais le dessus sur lui, le "crabe" ne lui a pas laissé de choix.

R.I.P. Sir Parr.

Sources
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Ralph S. Parr Jr, USAF

Messagepar nanard » Lun 10 D√©c 2012 21:12

Sacré client le bonhomme ! Il va retrouver tous les bons la-haut, au bar de l'escadrille, cheers Ralph !
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)


Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron