Matthew J. Connelly III, USN

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Matthew J. Connelly III, USN

Messagepar Guns » Sam 11 D√©c 2010 09:44

Fiche militaire :


Service actif :
Guerre : Guerre du Vietnam
Heures de vol :
Appontages sur porte-avions :
Victoires aériennes homologuées : 2
Appartenance : VF-96 "Fighting Falcons", CV-64 Constellation
Avions : F-4J Phantom II
Grade le plus élevé : Lieutenant
Médailles :
-Navy Cross


10 mai 1972, 13h15, Op√©ration Linebacker II. L'US Navy lan√ßa un nouveau raid au-dessus du Nord Vietnam. Cette fois-ci, elle se concentra sur le r√©seau ferroviaire de la province d'Hai Duong. Aux commandes d'un F-4J Phantom II de la VF-96, le lieutenant Matt Connelly patrouille au nord de la cible, √† une altitude de 18.000 pieds. Connelly vit au loin, vers le sud, les bombardiers commencer √† piquer sur leur objectif. Il demanda √† son ailier d'effectuer un large virage √† 180¬į chacun de son c√īt√©, afin de couvrir toute la force d'attaque.
Ce fut alors qu'il entendit un message radio de détresse : "J'ai un Mig dans mes six heures ! J'ai un Mig dans mes six heures !"
Cependant, le pilote en difficulté n'avait donné aucune information ni sur son identification ni sur sa position. Connelly regarda alors rapidement à gauche et à droite, tout comme son WSO Tom Blonski.
-"Mais o√Ļ es-tu ?" Lan√ßa Connelly.
Connelly balan√ßa son avion sur le c√īt√© pour mieux scruter vers le bas... et finit par rep√©rer un A-7 Corsair II en virage serr√© talonn√© par une paire de Mig-17 Fresco. Juste dans ses trois heures.
Le message ne pouvait provenir que de lui.
Connelly vira immédiatement à droite, en entamant une spirale descendante. Avec la vitesse qu'il avait gagnée pendant le virage, il vira ensuite à gauche pour revenir dans les six heures des Mig.
Connelly visa le Mig de tête et sélectionna un missile Sidewinder. L'angle était très accentué, mais il devait au moins tenter sa chance pour détourner le Mig du Corsair. Il ne réfléchit pas davantage et tira le missile. Qui fila à gauche du Mig, lorsque celui-ci monta sèchement en chandelle. Le Fresco passa juste au-dessus du cockpit de Connelly et disparut.
Connelly remit ses ailes √† plat et enclencha la post-combustion. Il avait l'intention de monter en chandelle, effectuer une boucle pour ensuite repiquer sur le Mig qui ne s'y attendrait s√Ľrement pas.

L'Américain tira sur son manche et grimpa... et il assista à un spectacle tout simplement dantesque. Au-dessus de sa tête, il n'y avait pas moins d'une vingtaine de Mig et tout autant d'avions américains qui s'affrontaient. Les avions venaient de partout et de toutes les directions en même temps.
Pendant un instant, Connelly avait tout simplement l'impression de se retrouver dans un grand aquarium rempli de poissons qu'on venait de secouer...

Bient√īt, un Mig-17 Fresco passa devant son cockpit et, Connelly plongea aussit√īt √† sa poursuite. Le Fresco √©tait en plein virage √† droite et ne semblait pas avoir remarqu√© la pr√©sence de Connelly. Tout √† coup, il vira lentement √† gauche pour v√©rifier ses six heures et, tr√®s intelligemment, Connelly parvint √† se glisser hors de son champ visuel. Handicap√© par son √©cran de protection √† l'arri√®re du si√®ge, le pilote du Mig ne parvenait pas √† scruter dans cet angle mort, et Connelly le savait.
Ne remarquant rien derrière lui, le Mig se remit à voler en palier. Position idéale pour les missiles IR de Connelly. Celui-ci déclencha immédiatement le tir d'un Sidewinder qui fila droit dans la tuyère du Mig. L'explosion du missile sectionna toute la queue du Fresco, qui tomba en tournoyant mollement vers le sol. Son pilote s'éjecta.

Sans perdre une seconde, Connelly vira √† droite pour √©viter le nuage de d√©bris puis s'encha√ģna par un virage √† gauche pour retourner dans l'ar√®ne.

A nouveau, il repéra un autre Mig-17 passer devant sa verrière, de gauche à droite, et se lança à sa poursuite. Connelly se retrouvait à nouveau dans la même situation que la précédente : le Mig était en virage à droite et ne semblait pas l'avoir remarqué...
Le Mig, au bout d'un moment, se remit √† voler en palier, offrant √† nouveau une position optimale pour le dernier Sidewinder de Connelly. Le pilote am√©ricain entendit le ululement du Sidewinder devenir strident et d√©clencha le tir, juste au moment o√Ļ l'acquisition s'arr√™ta...
Dans sa tête, il se dit : "C'est foiré pour cette fois, merde..."
Mais le missiles fila en tire-bouchon vers sa cible et fit mouche. L'empennage entier du Mig fut arraché et son pilote s'éjecta.
Etant descendu en-dessous du plafond de combat, Connelly mit les gaz pour remonter et rejoindre à nouveau l'arène. Et il entendit Tom Blonski lui crier :
-"Matt, Mig en rapprochement à neuf heures. Il devient menaçant !" (Le Mig était en position quasi parfaite de tir par déflection par rapport au Phantom II de Connelly)
-"Lequel ? Je ne le vois pas !"
-"Juste là !" Cria à nouveau Blonski.
-"Ah, celui-là !" (Connelly avait tourné la tête à gauche juste pour voir le Mig passer sous lui)
Ne voulant pas laisser √©chapper le Mig, Connelly allait entamer un tonneau √† droite pour le rattraper... Juste au moment o√Ļ celui-ci repassait √† nouveau sous le Phantom. Visiblement, le pilote vietnamien aussi voulait en d√©coudre.
Instantan√©ment, Connelly tira sur le manche et passa en vol invers√©. Il allait engager la manŇďuvre de "Rolling Scissors" avec le Fresco, mais il anticipa mal sa manŇďuvre.
Lorsque le Phantom II se retrouvait pratiquement en vol invers√©, tout s'arr√™ta... Les turbines cess√®rent de tourner et les moteurs cal√®rent l'un apr√®s l'autre... Le lourd chasseur-bombardier d√©crocha et tomba en vrille √† plat. Mais Connelly savait que cela ne servirait √† rien de se battre contre les commandes. Il connaissait par cŇďur le principe d'une perte de contr√īle : l'avion tournerait sur lui-m√™me trois fois par la gauche, puis trois autres par la droite, et le sch√©ma √©tait toujours invariable. Tout ce qu'il pouvait faire, c'√©tait attendre... que l'avion sorte de sa vrille par lui-m√™me.
Et, effectivement, lorsque le Phantom II avait enfin repris suffisamment de vitesse dans sa chute, les aubes de compression se remirent à tourner et, à nouveau, les moteurs se rallumèrent. Et Connelly reprit les commandes de l'avion...

Connelly scruta le ciel tout autour de lui. Il n'y avait plus rien. Le ciel était vide de tout avion. Ne voulant s'attarder davantage dans le secteur, Connelly repartit en direction de son porte-avions.
A son atterrissage, le pacha le joignit au téléphone pour le féliciter de ses deux Mig abattus... mais lui apprit aussi qu'il n'aurait que la seconde place, car le "Duke" (Randy Cunningham) venait d'en abattre trois ce jour-même !
Connelly se dit dans sa tête : "Que voulez-vous ? Il y a des jours comme ça..."


Image


Sources : History.navy.mil
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité