Jeremiah J. O'Keefe, USN

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Jeremiah J. O'Keefe, USN

Messagepar Guns » Sam 27 Nov 2010 18:27

Fiche militaire :


Image


Service actif : 1942 - 1943 (USN), 1943 - 1945 (USMC)
Guerre : Seconde Guerre Mondiale
Missions :
Appontages sur porte-avions :
Victoires aériennes homologuées : 7
Appartenance : VFM-323 "Death Rattlers"
Avions : F-4U Corsair
Grade le plus élevé : First Lieutenant
Médailles :
-Navy Cross
-Distinguished Flying Cross
-Air Medal (2)
-Presidential Unit Citation
-Asiatic Pacific Campaign Medal
-American Campaign Medal


22 avril 1945, au large de l'√ģle d'Okinawa. Le lieutenant Jerry O'Keefe √©tait le chef d'une formation de quatre F-4U Corsair des "Death Rattlers". Leur mission de ce jour-l√† √©tait simple : stopper tout appareil kamikaze qui tenterait de p√©n√©trer dans le dispositif am√©ricain, afin de s'en prendre aux navires stationn√©s l√†.
La patrouille avait d√©j√† dur√© deux bonnes heures, et le ciel √©tait vierge de tout appareil japonais. Puis, tout √† coup, la radio gr√©silla. Les contr√īles au sol leur signal√®rent l'approche par le nord d'une importante formation d'appareils ennemis. Et cette formation se dirigeait tout droit vers l'armada am√©ricaine.
Un √† un, les Corsair pouss√®rent les gaz √† fond et vir√®rent vers le nord. Mais, lorsque les avions japonais virent arriver les quatre avions am√©ricains, ils se dispers√®rent aussit√īt pour leur compliquer la t√Ęche. A ce moment-l√†, les quatre Corsair volaient √† presque 4.000 pieds au-dessus de la formation adverse.
Avec un avantage de presque 100 km/h avec son Corsair, O'Keefe savait qu'il devait abandonner le combat tournoyant pour privil√©gier des passes de tir √† grande vitesse. Il allait effectuer des piqu√©s successifs pour mitrailler les cibles par le haut puis, avec la vitesse qu'il aurait engrang√©e apr√®s son piqu√©, il en profiterait pour reprendre imm√©diatement de l'altitude, pour ensuite replonger sur une nouvelle cible. Et s'il venait √† overshooter sur un appareil ennemi, il choisirait aussit√īt une autre cible devant lui plut√īt que de faire demi-tour pour poursuivre celle qu'il venait de manquer.
Calmement, O'Keefe choisit sa cible parmi la formation ennemie. Il rep√©ra bient√īt un bombardier Val dans ses deux heures bas qui volait plus lentement que les autres et lui piqua dessus.
En une courte rafale de 12.7 mm, O'Keefe fit voler en éclats le bombardier japonais. Ramenant les gaz, O'Keefe se remit en palier et repéra une autre formation de six Val dans ses trois heures, pratiquement à la même altitude. L'Américain vira serré à droite pour les rattraper. Il avait l'intention de tous les abattre l'un après l'autre, mais les choses ne se passèrent pas comme il l'avait prévu...
La manette des gaz en butée, O'Keefe fit hurler son monstrueux Pratt & Whitney de plus de 2.000 ch, et poussa son Corsair vers les 700 km/h. Rapidement, les silhouettes des six avions nippons se mirent à grossir devant son pare-brise. O'Keefe repéra le leader et décida de le descendre en premier. Il se glissa derrière lui et ouvrit le feu... et le manqua.
Le bombardier japonais réagit instantanément en basculant sur le dos et plongea vers les nuages. Décidé à ne pas laisser s'échapper sa proie, O'Keefe bascula sur l'aile et la suivit dans sa descente. Voyant la distance de sa cible diminuer rapidement, O'Keefe sortit ses volets pour ne pas la dépasser.
Le Val tenta de se dissimuler dans la formation nuageuse, mais elle était trop peu épaisse ce jour-là. Finalement, en sortant des nuages, O'Keefe eut la surprise de découvrir le Japonais juste devant lui, volant pratiquement en ligne droite et un peu plus bas. O'Keefe piqua légèrement et ajusta le Val dans son viseur avant de presser la détente. L'avion japonais explosa littéralement. Puis il se retourna sur le dos et bascula dans la mer.
En se remettant en palier, le pilote am√©ricain vit un autre Val venant droit dans sa direction. Les deux avions se crois√®rent et O'Keefe bascula aussit√īt √† droite pour revenir sur le Japonais. Ce qu'il ignorait alors √©tait que le Japonais en avait fait de m√™me en virant tr√®s serr√© √† gauche pour revenir sur lui... Et les deux appareils se crois√®rent √† nouveau.
Ce pilote japonais ne fuyait pas le combat et avait même accepté un combat tournoyant avec plus fort que lui. C'était visiblement un ancien pilote de chasse, se disait O'Keefe.
Les deux appareils √©taient √† pr√©sent engag√©s dans une manoeuvre en ciseaux au ras de l'eau et, √† chaque croisement, O'Keefe se rendit compte que l'avion japonais prenait avantage sur lui. Car, b√©n√©ficiant d'une vitesse inf√©rieure, le Val pouvait virer plus serr√© pour revenir sur le Corsair am√©ricain. O'Keefe savait que, bient√īt, le bombardier nippon serait en bonne position de tir. Il lui fallait agir... ou se d√©sengager.
Tous volets sortis, O'Keefe était pratiquement à la vitesse de décrochage, mais le Val continuait toujours à virer avant lui. Mais, lors d'un croisement, il eut la chance de voir la queue du Val passer devant son viseur pendant une fraction de seconde. O'Keefe pressa la détente et dévasta l'arrière du bombardier japonais. Ce dernier chancela mais continua à voler.
Puis, lors du croisement suivant, O'Keefe vit le Val lever son nez légèrement au-dessus de l'horizon tout en virant vers lui. Il eut alors l'intuition que le Japonais ne voulait pas partir seul vers la mort... mais avec celui qui venait de l'abattre.
Au tout dernier moment, O'Keefe tira brutalement le manche vers lui et √©vita le Japonais de justesse. Puis il vira √† gauche tout en reprenant de l'altitude. Derri√®re lui, l'avion japonais venait de s'ab√ģmer dans la mer.
Une fois ses esprits retrouvés, O'Keefe poussa à nouveau les gaz en butée et remonta au-dessus des nuages. Arrivé à une altitude de 10.000 pieds, il repéra un nouveau bombardier dans ses deux heures bas, et venant dans sa direction. L'Américain vira vers sa proie tout en piquant légèrement, et l'abattit d'une seule passe. C'était sa quatrième victoire de la journée.
Puis, O'Keefe se remit en chasse pour trouver une nouvelle proie. Dans son esprit, il n'y avait plus de doute possible. C'était bien une attaque en force contre la flotte américaine. Et lui, O'Keefe, il avait le devoir d'abattre le plus d'ennemis possible avant ils parviennent à destination. Mais il avait un gros souci : le peu de munitions qui restait encore dans ses magasins...
Il avait toutefois un atout non négligeable : sa grande vitesse. Et il était bien décidé d'en profiter.
O'Keefe bascula au-dessus de sa cinquième cible, passa sur le dos... puis effectua un "Immelmann" pour redescendre juste derrière elle. Il plaça son viseur juste au-dessus du Val et ouvrit le feu. Le bombardier japonais explosa, puis ses mitrailleuses se turent. Plus de balles.
Pour cette journée-là, la patrouille des "Death Rattlers" revint finalement avec un total de dix-sept victoires confirmées, dont cinq pour Jerry O'Keefe seul, qui devint un nouvel as pour l'occasion.


Image


Sources : Acepilots.com
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité