Georges Marie Guynemer

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Georges Marie Guynemer

Messagepar vigi » Dim 21 Nov 2010 14:07

Fiche militaire :

Image
24 Décembre 1894 - 11 Septembre 1917

Service actif : 21 janvier 1915 - 11 Septembre 1917
Guerre : Première Guerre Mondiale
Missions de combat :
Victoires aériennes homologuées : 53
Victoires aériennes probable: 30
Appartenance : Escadrille N.3 ¬ę Groupe des cigognes ¬Ľ
Avions : Nieuport 10, Spad VII, XII et XIII
Grade le plus élevé : Capitaine
Médailles :
-Médaille Militaire
-Croix de la Légion d'Honneur
-Officier de la Légion d'Honneur
-Croix de guerre



Le Dimanche 5 Décembre 1915, le Caporal-chef Guynemer est au commande de son Nieuport.
Il patrouille à 3 000 mètres d'altitude lorsqu'il aperçoit deux Aviatik.

Guynemer prend de l'altitude pour se placer au dessus des deux appareils allemands, il veille également à se placer avec le soleil dans le dos, afin de conserver le plus longtemps possible l'effet de surprise.

Le Caporal-chef Guynemer fait basculer sur l'aile son Nieuport, arrivé à cinquante mètres d'un des Aviatik, il tire une première rafale qui fait mouche.
Touché, l'Aviatik tente d'échapper à l'aviateur français.
Guynemer tire encore une trentaine de cartouche.
L'appareil allemand est cette fois touché à mort, il bascule et tombe en vrille vers le sol.

Guynemer ne suit pas sa victime jusqu'au sol, il effectue une ressource, bien décidé à abattre le second Aviatik.
Mais avec cet engagement il a perdu de vue le second appareil allemand et, le ciel est maintenant désespérément vide, Guynemer doit se rendre à l'évidence, l'appareil allemand a profité de son premier combat pour s'échapper et disparaitre de sa vue.

Un peu vexé, Guynemer doit se résigner. Il retourne donc vers le point de chute de sa première victime, afin d'authentifier sa victoire.
Mais, il a beau cherché dans ces bois qui entoure la ville de Compiègne, aucune trace de "son" Aviatik.
Guynemer est hors de lui.
Il n'est pas question de laisser échapper cette victoire, il l'a vu tomber, il lui faut sa confirmation.
Guynemer pose son Nieuport sur hippodrome de Compiègne et trouve quelqu'un pour l'amener en ville.

Guynemer arrive juste √† l'heure de midi dans la ville de Compi√®gne, o√Ļ r√©side sa famille. C'est donc naturellement qu'il se fait amener sur le perron de l'√©glise o√Ļ il retrouve ses parents et ses sŇďurs qui sortent de l'office.
Tout à sa préoccupation, Guynemer salue rapidement sa famille et se tourne vers son père:
-"P√®re, j'ai abattu un allemand au alentour du Bois-Carr√© pr√®s de Bailly, je n'arrive pas √† le retrouver. Vous devez m'aider dans cette tache. Mettez tout en Ňďuvre pour retrouver l'√©pave."
Et voilà Guynemer qui remonte en voiture pour retourner vers son appareil.

Il laisse son père pantois sur le parvis de l'église, les Guynemer sont en effet des aristocrates, la mère de Georges est une descendante de Bathilde d'Orléans, mère du duc d'Enghien. Il donc assez inconvenant de la part d'un fils cadet de donner un ordre à son père.
Malgré cela, M. Guynemer s'évertue à retrouver l'épave de l'Aviatik, il contacte les maires des communes alentours et de Compiègne, il organise des battues et, l'Aviatik est finalement retrouvé.

Après quelques tergiversations du service des homologations, Guynemer est finalement crédité de cette victoire qui lui offre également son grade de Sergent.


Le Nieuport 10, le Spad XII-Canon et le Spad XIII de Guynemer.
Image


Source: Guynemer de Jules Roy
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Georges Marie Guynemer

Messagepar Valkyrie » Dim 21 Nov 2010 14:29

Il donc assez inconvenant de la part d'un fils cadet de donner un ordre à son père.

Effectivement, aristocrate et "seulement" caporal-chef. C'était déjà assez inconvenant comme ça. :D
Voici le texte qui peut être ajouté à vos messages. Il y a une limite de 580 caractères.
Avatar de l’utilisateur
Valkyrie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 963
Inscription: Ven 11 Juin 2010 16:28
Medals: 4
contribution (1) dossier technique de qualité (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)


Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité