John L. Smith, USMC

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

John L. Smith, USMC

Messagepar vigi » Dim 24 Oct 2010 01:23

Fiche militaire :

Image
26 Décembre 1914 - 10 Juin 1972

Service actif : 1936-1960
Guerre : Seconde Guerre Mondiale, Guerre de Corée
Victoires aériennes homologuées : 19
Appartenance : VMF-223 "Cactus Air Force"
Avions : F4F Wildcat
Grade le plus élevé : Colonel
Médailles :
-Medal of Honor
-Legion of Merit
-Distinguished Flying Cross
-Distinguished Service Order (Royaume Uni)
-Bronze Star
-Air Medal avec 3 x Gold Stars
-Presidential Unit Citation
-Navy Unit Commendation avec une Bronze Star
-American Defense Service Medal
-American Campaign Medal
-Asiatic-Pacific Campaign Medal avec une Silver Star
-World War II Victory Medal
-Navy Occupation Service Medal
-National Defense Service Medal
-Korean Service Medal
-United Nations Service Medal
-Philippine Liberation Medal
-Presidential Unit Citation (Philippines)
-Republic of Korea Presidential Unit Citation


30 ao√Ľt 1942, les pilotes sont en alerte depuis 5h00 du matin, une information sur un raid japonais est tomb√©e, tout l'a√©rodrome de Henderson Field est en alerte.
Les F4F Wildcat des Marines ont reçu le soutien de P-39 Airacobra de l'USAAF pour assurer la défense de l'ile, mais ces derniers sont dépourvu de système d'oxygène, car ils étaient initialement prévu pour être exporté.
En cas d'alerte les F4F devront donc assurer la couverture haute altitude.
Alors que Smith et ses camarades commencent à se demander si les renseignements de l'US Navy sont juste à propos de ce raid, l'alerte est donnée, des B4M Betty et des A6M Zéro s'approchent de Guadalcanal.

Les appareils décollent, les F4F grimpent à 15 000 pieds, alors que les P-39 restent en patrouille basse.
Une fois à l'altitude de patrouille, Smith et les autres F4F se mettent à tourner en surveillant en contrebas les P-39.

Soudain, le silence radio est rompu par les pilotes de l'USAAF.
"Les Zéro sont sur nous !"
Smith fait basculer son Wildcat et plonge pour rejoindre les combats qui font déjà rage.
Arrivé dans la mêlée, Smith voit un Zéro qui plonge vers l'océan, il s'engage à sa poursuite.
Le chasseur nippon grossit dans son collimateur.
Ne lui laisser aucune chance se dit Smith, l'appareil grossit encore dans le collimateur du Wildcat.
Smith décoche une longue rafale, le Zéro dépourvu de blindage explose littéralement sous les impacts des balles du F4F.
John Smith redresse son Wildcat, il était temps, le piqué l'a amené de 15 000 à 700 pieds.

Lors de sa ressource pour rejoindre les autres appareils, Smith ne peut que constater l'ampleur des d√©g√Ęts, les A6M ont abattus plusieurs P-39, mais les Wildcat ont r√©ussi √† disloquer la formation de chasseur japonais.

Smith se met alors en quête des bombardiers B4M Betty.
Alors qu'il fouille le ciel, il aperçoit un A6M qui sort de la couverture nuageuse, Smith pousse les gaz de son F4F et vient se placer dans les six heures, légèrement en contrebas, du chasseur nippon qui ne l'a pas repéré. Une rafale et l'appareil tombe en flamme.
En à peine cinq minutes de combat Smith vient de remporter deux victoires.

Smith se remet à la recherche des bombardiers, quand il voit un autre chasseur Zéro qui arrive droit sur lui dans ses douze heures.
Smith bat des ailes, le japonais répond en faisant de même...
Le message est clair, les deux pilotes ont décidé de s'affronter dans une passe frontale avec une vitesse de rapprochement de plus de 1 000 km/h.
Alors que la distance diminue rapidement, les deux pilotes se mettent à tirer, sans dévier de leurs trajectoires.
Le Zéro commence à fumer.
Smith continue à tirer, alors qu'il est sur le point de percuter le chasseur japonais, ce dernier explose. Smith n'a que le temps de plonger pour éviter le plus possible les débris.
Il se retourne et constate que son ailier, le lieutenant Kendrick, n'a pas réussi a éviter aussi bien que lui les débris du A6M qu'il vient de faire exploser, son appareil est salement amoché par les impacts.
Avec cette troisième victoire et un ailier qui a son appareil endommagé, Smith décide de mettre le cap sur Henderson Field.

Alors qu'il est descendu √† 800 pieds le long de la c√īte nord de Guadalcanal, Smith perd de vue son ailier.
Smith est train de chercher du regard si il n'aperçoit pas le F4F de Kendrick, lorsque c'est deux A6M Zéro qui croisent son champ de vision.
Les deux appareils volent à basse altitude, Smith sait que son F4F Wildcat n'est pas à son avantage dans ce domaine de vol, mais il décide malgré tout d'engager les deux A6M Zéro.
Il vire et vient se placer dans le secteur arrière des deux chasseurs qui ne l'ont pas repéré. Une longue rafale sur le premier d'entre-eux et, le japonais s'abat en flammes.
Le temps de le regarder s'écraser et, lorsque Smith lève les yeux, le deuxième appareil a disparu.
Avec cette quatrième victoire, Smith se dit que la mission est bien remplie, il est désormais plus que temps de rentrer.

Lorsqu'il se pose √† Henderson Field, Smith constate √©galement que son ailier a r√©ussi √† rallier le terrain malgr√© les dommages subit lors de son combat quelques instant plus t√īt.

Ce jour l√†, les japonais ont perdu quatorze des vingt-deux A6M Z√©ro et, leurs bombardiers ont d√Ľ rebrousser chemin sans larguer une seule bombe sur Guadalcanal.


Citation pour la Medal of Honor:
For conspicuous gallantry and heroic achievement in aerial combat above and beyond the call of duty as commanding officer of VMF-223 during operations against enemy Japanese forces in the Solomon Islands area, August-September 1942. Repeatedly risking his life in aggressive and daring attacks, Maj. Smith led his squadron against a determined force, greatly superior in numbers, personally shooting down 16 Japanese planes between 21 August and 15 September 1942. In spite of the limited combat experience of many of the pilots of this squadron, they achieved the notable record of a total of 83 enemy aircraft destroyed in this period, mainly attributable to the thorough training under Maj. Smith and to his intrepid and inspiring leadership. His bold tactics and indomitable fighting spirit, and the valiant and zealous fortitude of the men of his command not only rendered the enemy's attacks ineffective and costly to Japan, but contributed to the security of our advance base. His loyal and courageous devotion to duty sustains and enhances the finest traditions of the U.S. Naval Service.


Image

Sources: acepilots.com
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités