Alden Rigby, USAAF

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Alden Rigby, USAAF

Messagepar Guns » Sam 23 Oct 2010 10:02

Fiche militaire :

Image

Service actif : 1943 - 1979
Guerre : Seconde Guerre Mondiale, Guerre de Corée
Missions : 76
Victoires aériennes homologuées : 6
Appartenance : 487th Fighter Squadron "Blue-nosed Bastards of Bodney", 352nd Fighter Group
Avions : P-51D Mustang
Grade le plus élevé : Major (Commandant)
Médailles :
-Silver Star
-Air Medal (7)
-Distinguished Unit Citation


Asch, Belgique, 1er janvier 1945. Le 1st lieutenant Rigby s'alignait avec son P-51 Mustang "Eileen & Jerry" parmi onze autres "Bastards" du 352nd FG, au sud de l'aérodrome Y-29, tout près de la frontière germano-belge. Le chef de patrouille était Jessie Meyer, un leader charismatique mais entêté.
Pour l'heure, le groupe n'avait pas encore reçu l'autorisation de décollage, mais Meyer décida quand même de placer ses chasseurs en bout de piste, prêts à toute éventualité. Son flair sauva beaucoup d'hommes ce jour-là car, au même moment, vers 9h20, les premiers avions allemands de l'Opération "Bodenplatte" arrivaient en vue de l'aérodrome.
Ayant repéré un Fw-190 venant vers la piste. Meyer donna le signal de départ et s'élança. A peine ses roues rétractées, il cadra l'Allemand dans son viseur et l'abattit d'une rafale. Le Focke-Wulf s'écrasa au milieu des Mustang qui étaient toujours en train de décoller.
Apr√®s avoir d√©coll√©, Alden Rigby s'√©loigna rapidement de la base. Mais il rep√©ra aussit√īt, dans ses deux heures, un Fw-190 qui tentait de se placer derri√®re son leader. Ribgy hurla √† son leader d'effectuer un break √† gauche. Le Focke-Wulfe en fit autant, et se retrouva juste devant le viseur de Rigby. Une tr√®s courte rafale et l'Allemand s'enflamma. Le Focke-Wulf fit un tour sur lui-m√™me et s'√©crasa.
Pendant ce temps, Rigby perdit son leader de vue, car le ciel √©tait noir d'appareils allemands. Il √©tait bien difficile de rep√©rer un Mustang am√©ricain dans ce chaos. Rigby rep√©ra bient√īt un autre Fw-190 passer en dessous de lui, juste au ras des arbres. De gauche √† droite. Rigby poussa son manche √† droite et bascula sur l'aile. Le Mustang prit de la vitesse rapidement durant la manoeuvre de descente, et se pla√ßa rapidement derri√®re l'Allemand qui s'enfuyait. Mais juste au moment o√Ļ Rigby allait aligner le chasseur allemand dans son viseur, ce dernier s'√©teignit. Rigby pesta, car son Mustang √©tait pratiquement flambant neuf.
Sans se décourager, Rigby visa au jugé et ouvrit le feu. Ses rafales firent mouche et le Focke-Wulf se mit à fumer, avant de s'écraser en tournoyant. Rigby passa au-dessus de l'épave en flammes et repartit en direction d'Asch, au nord-nord-ouest.
Rigby repéra en dessous de lui un P-47 Razorback dans la poursuite d'un Bf-109. Ils étaient en plein virage entre les collines artificiels de terril et le Razorback était lui-même en feu - c'était celui du lieutenant Jack Kennedy -, alors Rigby décida de lui porter secours. Rapidemant, Rigby se plaça dans le sillage du Razorback, et se lança aussi à la poursuite du Bf-109.
Le Razorback tira plusieurs rafales qui touch√®rent le chasseur allemand. Ce dernier se mit √† fumer mais continuait pas moins de voler. Voyant le P-47 s'√©carter, Rigby descendit juste derri√®re celui-ci avant de remonter juste devant l'Allemand touch√©. Rigby l√Ęcha une rafale qui tua net le pilote allemand. Le Messerschmitt bascula et s'√©crasa au sol. Le Razorback en profita pour aller se r√©fugier dans les nuages.
Rigby retourna vers son aérodrome et se mit à orbiter au-dessus des pistes. Il savait qu'il n'avait plus beaucoup de munitions, donc il allait lui falloir choisir judicieusement la cible, puis de tirer seulement de courtes rafales pour les économiser.
Alors que la grande bataille aérienne au-dessus d'Y-29 tirait vers sa fin, Rigby repéra finalement deux Mustang aux prises avec un Bf-109. Sans même réfléchir plus longtemps, Rigby plongea vers le chasseur allemand.
Mais cet Allemand pilotait son Messerschmitt tel un virtuose. Il avait encha√ģn√© des manoeuvres incroyables ("Split-S" √† 1.000 pieds !) et √©vit√© jusque-l√† toutes les rafales des deux Mustang qui le poursuivaient et, au moment o√Ļ Rigby allait tirer sur lui du dessus, l'Allemand cassa sa vitesse pour le faire overshooter, puis il se d√©gagea imm√©diatement sur la droite, et replongea pour reprendre de la vitesse.
Les deux autres Mustang se mirent √† tourner en cercle et tir√®rent sur le Bf-109 en passe frontale √† la moindre occasion, mais aucun n'arrivait √† faire mouche. Bient√īt, un autre pilote chevronn√©, Sanford Moats, se joignit √† la bataille. A pr√©sent, ils √©taient quatre √† encercler le Messerschmitt allemand.
Moats effectua une premi√®re passe frontale mais manqua l'Allemand. Puis, pendant le virage tr√®s serr√© de ce dernier, Moats tenta un tir en d√©flection, mais n'obtint pas plus de succ√®s. Le Messerschmitt monta brusquement en chandelle, et Moats se lan√ßa √† sa suite. Voyant l'Am√©ricain toujours derri√®re lui, l'Allemand effectua un tonneau barriqu√© tout en maintenant sa chandelle. Une manoeuvre particuli√®rement √©prouvante pour un novice. Mais Moats n'√©tait pas d√©cid√© √† le l√Ęcher et le suivit dans sa manoeuvre.
Puis, contre toute attente, le pilote allemand coupa les gaz et laissa son appareil partir en vrille. Moats vit le chasseur allemand tomber mollement et passer au-dessus de sa tête, incapable de réagir. A une telle altitude, Moats se dit que l'Allemand n'allait pas s'en sortir et qu'il tenait là sa cinquième victoire. Mais l'Allemand remit les gaz et parvint à redresser juste au ras des arbres...
A court de munition, Moats dut le laisser partir à contre-coeur. Seulement, la manoeuvre d'évitement du pilote allemand ne fut pas payante car, elle plaça son appareil directement devant l'un des Mustang américains.
Le Mustang fit feu et cribla le chasseur allemand. Ce dernier s'inclina sur l'aile gauche en essayant de se dégager... et passa juste devant le nez de Rigby. L'Américain s'inclina à son tour et poursuivit l'Allemend touché, et vida le reste des chargeurs sur le Messerschmitt. Rigby vit des impacts sur tout le long du fuselage.
Alors, l'avion allemand vola √† nouveau en palier et ne manoeuvrait plus. Poussant doucement les gaz, Rigby acc√©l√©ra juste suffisamment pour voler √† c√īt√© de l'Allemand. Il constata que ses balles avaient frapp√© toute la cabine de pilotage. Presque toute la verri√®re avait √©t√© souffl√©e, et le pilote s'√©tait affal√© vers l'avant, certainement d√©j√† mort. Lentement, le Messerschmitt perdit de l'altitude et finit par s'√©craser.
Rigby reprit de l'altitude et scruta les environs. Il n'y avait plus aucun avion allemand. Les combats étaient terminés. Et lui n'avait plus de munitions...
Ce matin-là, la base Y-29 perdit un seul P-47 Razorback, mais aucun "Salopard de Bodney" (P-51 Mustang) ne fut perdu.


Image
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités