Eugene A. Valencia, USN

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Eugene A. Valencia, USN

Messagepar vigi » Dim 10 Oct 2010 18:16

Fiche militaire :

Image

Service actif : Février 1942 - 1962
Guerre : Seconde Guerre Mondiale
Missions :
Victoires aériennes homologuées : 23
Appartenance : VF-9
Avions : F6F Hellcat
Grade le plus élevé : Lieutenant
Médailles :
-Navy Cross
-Distinguished Flying Cross (5)
-Air Medal (6)


En ce matin du 17 Avril 1945, les Hellcat de la VF-9 étaient en vol pour assurer la CAP (Combat Air Patrol), après avoir atteint l'altitude 25 000 pieds le groupe de F-6F emmené par Valencia commença sa patrouille au nord du CV-10 USS Yorktown.
Alors qu'ils patrouillent depuis une heure, le contr√īle radar du porte-avions rond le silence radio: "Tally ho! Bogeys! Three o'clock!"
Valencia avait échelonné sa patrouille de quatre F-6F Hellcat pour chaque appareil puisse engager le combat quelque soit sa position dans la formation, c'est donc French, un de ses ailiers, qui aperçoit le premier le groupe d'appareil japonais annoncé par l'USS Yorktown.
French annonce rapidement un groupe d'une cinquantaine d'appareils.

James B. French et Clinton L. Smith plongent sur le groupe d'appareils japonais pendant que Eugene A. Valencia et Harris Mitchell assurent la couverture des deux premiers Hellcat.
Les deux ailiers de Valencia piquent sur la formation japonaise composé de Nakajima Ki-84 "Franck", d'A6M Zéro et de Nakajima Ki-43 "Oscar" qui ne les a pas aperçu. La surprise est totale et un des appareils nippon s'abat en flamme.
Les deux ailiers effectuent une ressources et c'est au tour de Valencia et de son ailier de fondre sur le groupe de Ki-84.
Les Nakajima "Franck" sont piloté par des pilotes peu expérimentés qui n'ont qu'un objectif, se jeter sur le pont des porte-avions US qui sont au large de l'ile d'Okinawa, malgré le premier assaut, les japonais maintiennent la formation compact et vol droit devant eux.
La passe de Valencia est destructrice, son ailier et lui abattent deux Ki-84.
Après cette attaque en piqué, Valencia et son ailier effectuent une ressource et les mitrailleuses de 12,7 mm des Hellcat abattent deux autres Ki-84.
C'est un véritable tir aux pigeons, les deux autres ailiers de Valencia plongent de nouveau sur le groupe d'appareil japonais et en abattent deux de plus.

Les kamikazes japonais comprenant qu'il n'atteindront pas les batiments US en restant groupés se séparent.
C'est aussi le moment ou Valencia et ses ailiers reçoivent le soutien d'autres chasseurs catapultés depuis les porte-avions.
Voyant que chaque appareils japonais jouent sa chance, Valencia donne l'ordre à ses ailiers de partir en chasse libre: "attaquez ceux que vous voulez !"

Valencia se place dans les six heures d'un autre Ki-84, les mitrailleuses du F-6F crachent de nouveau, le "Franck" fume un peu, puis explose, troisième victoire pour Valencia.

Valencia aperçoit trois autres Ki-84, il met plein gaz pour rattraper ce groupe, une fois de plus il se retrouve dans les six heures d'un des japonais...une rafale et le Nakajima explose.Son ailier Mitchell l'a rejoint et à son tour il abat un autre Ki-84.
Valencia effectue un virage serré pour aligner dans son collimateur le dernier des trois Ki-84 qui s'abat en flamme... Et de cinq !

C'est un véritable carnage !
Les Hellcat attaquent de partout les appareils japonais, qui tombent les uns après les autres.

Valencia aperçoit un Ki-84 qui se place dans les six heures d'un binome de F-6F Hellcat.
Il pousse les gaz √† fond, manŇďuvre pour se placer dans le sillage du Nakajima, une rafale de 12,7 mm et le "Franck" s'enflamme.

Valencia regarde sa jauge de carburant, il est presque à sec, il fait signe à son ailier Mitchell qu'ils leur faut maintenant apponter sur l'USS Yorktown.
Alors qu'il attend que French et Smith rassemblent sur lui, Valencia voit un appareil nippon qui s'approche, il vire sur l'aile, se place dans ses six heures, le japonais est en plein milieu de son viseur, Eug√®ne Valencia appuie sur la g√Ęchette...rien !
Ses armes de bord sont vides, plus de munitions...Valencia doit laisser filer celui qui aurait été sans aucun doute sa septième victoire de la journée.

Lorsqu'il apponte sur l'USS Yortown, Valencia et ses trois ailiers ont abattu dix-sept appareils plus quatre probables, Valencia quand a lui rajoute ce jour là, six victoires à son palmarès.


Image
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités