Don Bryan, USAAF

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Don Bryan, USAAF

Messagepar Guns » Dim 3 Oct 2010 11:50

Fiche militaire :

Image

Service actif : 1943 - 1966
Guerre : Seconde Guerre Mondiale
Missions : 140
Victoires aériennes homologuées : 13.3
Appartenance : 328th Fighter Squadron "Blue-nosed Bastards of Bodney", 352nd Fighter Group
Avions : P-51D Mustang
Grade le plus élevé : Lieutenant-colonel
Médailles :
-Distinguished Service Cross
-Distinguished Flying Cross (2)
-Air Medal (14)


Dans la matinée du 02 novembre 1944, le capitaine Don Bryan, en compagnie de 15 autres "Blue-nosed Bastards of Bodney" (P-51 du 352nd Fighter Group) volaient vers le coeur de l'Allemagne, répartis en 4 formations de 4 chasseurs chacun. Ils avaient pour mission de rejoindre une formation de B-17 Flying Fortress, afin d'assurer leur escorte jusqu'à la raffinerie de Meersburg.
Mais, bien avant d'avoir atteint les B-17, Bryan et ses coéquipiers repérèrent une formation impressionnante d'une cinquantaine de Bf-109 sortir des nuages juste devant eux, et se dirigeant dans la direction des bombardiers. Pour l'heure, Bryan et ses hommes se trouvaient dans les six heures haut de la formation allemande. Et les Allemands volaient sur huit colonnes quasi impeccables.
Bien que se retrouvant à 1 contre 6, Bryan ordonnèrent à ses hommes de se placer juste derrière les chasseurs allemands, tels les guépards traquant les gazelles dans les herbes hautes. Puis, il donna le signal de l'attaque. Un à un, les pilotes des seize Mustang poussèrent les gaz à fond et piquèrent sur les Messerschmitt, le moteur hurlant. Et ils ralentirent une fois arrivés à distance de tir. Etonnamment, aucun Bf-109 ne réagit... Ils n'avaient pas encore repéré les Américains !
Bryan se cala derri√®re un Bf-109 et l√Ęcha une rafale, qui frappa le chasseur ennemi sur toute sa longueur. Le chasseur allemand se mit √† fumer et quitta sa formation en tournoyant sur lui-m√™me. Bryan remonta imm√©diatement apr√®s son attaque, en survolant toute la formation ennemie qui ne s'√©tait √† peine √©parpill√©e.
Puis arrivèrent les autres Mustang, et la formation ennemie fut définitivement disloquée. Le ciel était rempli d'avions... mais il y avait peu d'avions à étoile blanche.
Bryan parvint à se placer très rapidement derrière un deuxième Bf-109. Il allait appuyer sur la détente... lorsqu'une voix affolée lui prévint qu'il avait un hostile dans les six heures.
Bryan jeta un oeil en arrière puis, braquant le manche à gauche et en arrière tout en poussant les gaz, il fit faire une pirouette à son Mustang. Sa manoeuvre brutale se débarrassa instantanément de son poursuivant. D'ailleurs, même ses propres ailiers étaient impressionnés par cette manoeuvre acrobatique.
Puis, Bryan repéra sa nouvelle cible : une formation de huit Bf-109 qui se dirigeait vers les bombardiers. Bryan s'aligna derrière le dernier des huit et l'abattit d'une rafale bien ajustée. Le Messerschmitt s'enflamma et chuta vers le sol en tournoyant. Jugeant sa vitesse d'approche trop rapide, Bryan effectua une ressource pour se replacer derrière les sept restants.
Mais il fut surpris de trouver l'un des Bf-109 juste devant lui pendant son virage. Une nouvelle rafale et l'Allemand s'abattit en fumant. C'était sa deuxième victoire en même pas une minute, et troisième victoire de la journée.
Mais, alors qu'il s'alignait derrière un quatrième Bf-109, Bryan aperçut un éclair dans son rétroviseur : c'était un Bf-109 qui arrivait en trombe dans ses six heures, parfaitement placé pour le descendre.
Bryan fit un break serré à gauche, puis il écrasa le palonnier de droite pour virer à plat dans l'autre direction. Son nez pointait à présent vers le ciel. Mais le pilote allemand ne semblait pas être un novice et parvint à suivre Bryan dans ses évolutions brutales.
Bryan tenta plusieurs fois de monter en chandelle, mais l'Allemand parvenait à le suivre, même jusqu'à la limite de décrochage. Bryan commençait à paniquer... Il se disait dans sa tête : "J'ai le meilleur P-51D de toute l'escadrille. Et pourtant, cet allemand arrive à me suivre. C'est un 'dur à cuire', y a pas de doute. Et c'est lui qui est en train de me donner une leçon."
Bryan bascula et piqua vers le sol, le Bf-109 le suivit aussit√īt. Ses canons commen√ßaient √† se pointer de plus en plus vers le Mustang de Bryan. Alors, ce dernier d√©cida de tenter le tout pour le tout. Il effectua une manoeuvre "casse-cou" qu'il avait lui-m√™me exp√©riment√©e que par deux fois dans le pass√©... Le "renversement vertical invers√©".
Bryan poussa le manche en but√©e tout en braquant les gouvernes √† fond, puis il tira violemment sur le manche... et le laisser revenir en position neutre. Le Mustang d√©crocha puis piqua vers le sol lorsque Bryan poussa le manche. L'Allemand passa en trombe √† c√īt√© du Mustang sans pouvoir r√©agir. La vitesse de ce dernier chuta presque √† z√©ro tout en tournoyant sur lui-m√™me. La rotation de l'h√©lice quadri-pale fit tourner l'avion dans le sens inverse d'une montre. Puis Bryan diminua l'effet de chute lorsqu'il tira sur le manche et le ramena en position neutre. Dans cette manoeuvre, Bryan perdit pas moins de 2.000 pieds, soit plus de 600 m√®tres, avant de reprendre le contr√īle de son avion. Mais il s'√©tait d√©barrass√© de l'Allemand.
Une fois la vitesse retrouv√©e, Bryan grimpa √† nouveau pour rejoindre la m√™l√©e. Il rep√©ra un des ses ailiers talonn√© par un Bf-109, juste en dessous de lui. Bryan vira √† droite puis effectua un plongeon pour rattraper l'Allemand. Une fois derri√®re celui-ci, Bryan l√Ęcha une rafale. Le Bf-109 piqua aussit√īt vers le sol. Bryan se lan√ßa √† sa poursuite √† travers les nuages.
L'Américain repéra finalement sa proie à travers les nuages et l'abattit d'une rafale. Quatrième victoire de la journée.
Alors, en compagnie de l'ailier qu'il venait de porter secours, Bryan remonta au-dessus des nuages et repartit en direction de la mêlée qui faisait toujours rage. Ils croisèrent deux Bf-109 à 10.000 pieds qui venaient droit dans leur direction, légèrement plus bas.
Bien que n'ayant plus de cartouches dans quatre de ses six mitrailleuses, Bryan décida de les prendre en chasse. Les deux Mustang effectuèrent un "Split-S" pour se retrouver directement derrière les Allemands. Une fois le Bf-109 dans son collimateur, Bryan pressa la détente et le descendit en flammes. Le chasseur allemand tomba en tournoyant. Cinquième victoire.
Puis Bryan poussa les gaz pour rejoindre le Bf-109 leader et, avec ses dernière cartouches, l'abattit. Sixième victoire.
Peu à peu, les Mustang se désengagèrent et reprirent le chemin du retour. Ils avaient abattu pas moins de 38 Messerschmitt Bf-109 ce jour-là, dont six pour le leader. A son retour, Bryan se vit décerner sa première Distinguished Flying Cross.


Image
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités