Page 1 sur 1

Charles "Chuck" Yeager, USAF

MessagePosté: Sam 2 Oct 2010 17:37
par vigi
Fiche militaire :

Image

Service actif : 12 Septembre 1941 - 1er Mars 1975
Guerre : Seconde Guerre Mondiale - Guerre du Vietnam
Missions de combat : 64 (WWII) 130 (Vietnam)
Victoires aériennes homologuées : 13 (WWII)
Appartenance : USAF
Avions : P-39 Airacobra, P-51B Mustang, F-86 Sabre
Grade le plus élevé : Brigadier-Général
Médailles :
-Distinguished Service Medal (2)
-Silver Star (2)
-Distinguished Flying Cross (3)
-Legion of Merit (2)
-Distinguished Unit Citation
-Bronze Star
-Purple Heart
-Air Medal
-Air Force Commendation Medal
-Air Force Outstanding Unit Award
-Presidential Medal of Freedom
-Congressional Silver Medal
-American Defense Service Medal
-American Campaign Medal
-European-African-Middle Eastern Campaign Medal
-World War II Victory Medal
-Collier Trophy and Mackay Trophy
-Chevalier de la Légion d'Honneur avec rosette (France)


Charles Yeager débute sa carrière dans l'USAAC en tant que mécanicien, après avoir obtenu son brevet de pilote, il intègre le 357th Fighter Group ou il vole sur P-39 Airacobra.
Sa formation est envoyé ensuite en Angleterre au sein de la 8th Air Force et, est équipé de P-51B.
Yeager est abattu lors d'une mission en 1944 au dessus de la France et, ne doit la vie sauve qu'à la Resistance qui lui permet de rejoindre son unité via l'Espagne.

Le 12 Octobre 1944, Charles Yeager sort de l'anonymat en abattant dans la même mission cinq Bf-109 lors d'une mission au dessus de Brême.
Il avait acquis en une seule mission le statut d'As.
Peu de temps après, il abattit quatre Fw-190 durant une même mission.
Alors qu'il affichait treize victoires aériennes, Charles Yeager fut rappelé aux USA pour effectuer une tournée de propagande à travers le pays.

l'USAAF désirant profiter des compétences de Yeager, lui propose de devenir pilote d'essais sur la base de Wright Fields.
Charles Yeager se retrouve alors à tester et piloter les nouveaux appareils Lockheed P-80 et Republic P-84.
A la fin du conflit, Yeager teste également tous les prototypes et appareils allemands et japonais saisi par les USA.
Affecté à Muroc, en plus de ses vols d'essais, il enseigne au jeunes pilotes de l'USAAF.

"Chuck" Yeager arrive également a se faire sélectionner pour le programme (alors top-secret) de passage du mur du son.
L'avionneur Bell avait conçu un appareil dont le but était de passer ce fameux mur du son, le Bell X-1.
Malgré la mort de Geoffrey de Havilland lors d'essais sur un des exemplaires du X-1, Yeager resta au sein du programme.

Le 14 Octobre 1947, Chuck Yeager prenait place dans le B-29 qui devait amener le X-1 à 8 000 m d'altitude pour être largué et effectuer son vol.
Victime d'une chute de cheval la veille, Yeager avait deux cotes fêlées, mais hors de question de laisser sa place !
Arrivée à l'altitude souhaité, Yeager prend place dans le X-1 qu'il a baptisé pour l'occasion "Glamourous Glennis" (prénom de sa femme).
l'habitacle est étroit, Yeager pourtant de petite taille, a la tête qui touche la verrière et ses genoux viennent presque toucher son visage...mais c'est dans cette position inconfortable qu'il va falloir voler.
8 000 m, 400 km/h...
Le X-1 est largué.
Yeager attend quelques secondes et il enclenche les moteurs fusées... 3 000 kg de poussée propulse le X-1 vers la stratosphère.
Petite parenthèse, à cette époque, on ne connait rien du vol supersonique, de l'effet aérodynamique qui provoque une "inversion" des commandes de vol durant la phase sonique...
Yeager ne sait rien de cela pourtant il fait accélérer le X-1.
Mach 0,85 l'appareil à la forme de balle de Colt 45 commence à vibrer sérieusement
Mach 0,94 Yeager ne contrôle plus rien, le X-1 vibre au point de penser qu'il va se désintégrer.
Chuck ne pense qu'à une chose, passer ce foutu mur du son !
Un peu moins d'incidence, en léger piqué...et d'un coup le X-1 cesse de vibrer, il redevient pilotable...
Mach 1,01...1,02...1,04...1,06, le Glamourous Glennis stabilise sa vitesse
Yeager est aux anges, c'est lui !
Il l'a fait, il a passé le mur du son !
7 minutes et 30 secondes après avoir quitté le B-29, le X-1 se pose sur le lac asséché de la base de Muroc.

Aussi bizarre que cela puisse paraitre, ce record de vitesse ne sera jamais homologué.

Cela n'empêchera pas Chuck Yeager d'en battre d'autre, on peut citer:
Un vol à Mach 2
Un record d'altitude avec un F-104 avec 33 131 mètres, lors de ce vol son appareil parti en vrille et Yeager réussi à s'éjecter alors que son F-104 n'était plus qu'à 2 591 mètres d'altitude, il sera également sérieusement brulé lors de cette éjection.

En Juin 1961, le Major Yeager pris ensuite le commandement du 417th Figther Squadron en Allemagne.
Il partit ensuite dans le Sud-Est Asiatique où il retourna au combat.
Pour ces dernières années de carrière militaire, il fut nommé commandant de la 7th Air Force en Allemagne.
Il cessa ses fonctions le 1er Mars 1975, atteint par la limite d'age.

Charles Chuck Yeager a effectué plus de 10 000 heures de vol sur 155 appareils différents, dont le premier MiG-15 passé "à l'Occident" qui fut récupéré après la défection d'un pilote Nord-Coréen.


Image

Re: Charles "Chuck" Yeager

MessagePosté: Sam 2 Oct 2010 18:13
par Valkyrie
vigi a écrit:Mach 1,01...1,02...1,04...1,06, le Glamourous Glennis stabilise sa vitesse
Yeager est aux anges, c'est lui !
Il l'a fait, il a passé le mur du son !

Ca me fait penser à cet éternel débat sur le passage du mur du son durant la WWII par des avions à hélice... :D

Re: Charles "Chuck" Yeager

MessagePosté: Sam 2 Oct 2010 18:29
par vigi
Des avions à hélice non, un temps la légende a attribué cela a de mystérieux pilote de la WWII.
On sait aujourd'hui, qu'une hélice ne supporterai pas les contraintes aérodynamiques de la "zone sonique".

Il y a par contre des doutes sur le Me-163 qui aurait passé le mur.
Une chose est sur, le Komet a dépassé à plusieurs reprises les 1000 km/h (qui n'est pas la vitesse du son comme nous le savons tous...de mémoire c'est dans les 1 200 km/h - 1 263 ??- au niveau de la mer à 1013 mbar).
Un auteur fait cas de ce mur du son sur le Me-163, sans pour autant être affirmatif dans:
Le Messerschmitt Diabolique, de Mano Ziegler paru aux Ed France Empire

Re: Charles "Chuck" Yeager

MessagePosté: Sam 2 Oct 2010 18:32
par Connie
A voir, un très bon film à son sujet " l'Étoffe des Héros " :geek:

Re: Charles "Chuck" Yeager

MessagePosté: Lun 4 Oct 2010 16:50
par jojo
Belle fiche, Vigi !! 8-)
Connie a écrit:A voir, un très bon film à son sujet " l'Étoffe des Héros " :geek:

On le voit apparaître dans ce film : le "Vieux" mallicieu attablé à une table dans le bar du club house ... 8-)

Autrement dans la foule des avions qu'il pilota et essaya, quelques avions français de légende de l'époque de Miss Auriol, comme les prototypes de l'Ouragan et du Mystère IV dont-il fut invité à tester ...

Dans la foule de ses médailles, une toute symbolique (pour nous) qu'il ne faudrait pas oublier c'est la rosette, la Légion d'Honneur au grade d'officier. Perdue parmis toutes ses autres, c'est tout de même une juste reconnaissance de la France pour un homme hors du commun et d'un parcours tout simplement incroyablement extraordinaire !
(il reçu cette décoration avec son ami Bud Anderson du 357th Fighter Group, en juillet 2003, à l'occasion de sa venue en Haute Savoie sur les rives du Léman pour la commémoration du sauvetage d'un équipage de B17 par la population de Féternes & Bernex, hauteur d'Evian, et du maquis local. Le radio de cet équipage fit aussi le déplacement et reçu lui aussi sa décoration) :D

Re: Charles "Chuck" Yeager

MessagePosté: Lun 4 Oct 2010 18:35
par Valkyrie
Et comme nous sommes au 21ième siècle, le site officiel de "Chuck"
C'est par là

Re: Charles "Chuck" Yeager

MessagePosté: Lun 4 Oct 2010 18:54
par vigi
jojo a écrit:
Dans la foule de ses médailles, une toute symbolique (pour nous) qu'il ne faudrait pas oublier c'est la rosette, la Légion d'Honneur au grade d'officier.


Merci Jojo, pour ce rappel.
L'oubli (impardonnable) est réparé. ;)

Re: Charles "Chuck" Yeager

MessagePosté: Lun 4 Oct 2010 20:39
par jojo
Tu rigoles, si cela est impardonnable, alors ... !! :D
Mais c'est vrai que c'est bien de savoir que la France à décoré un homme comme lui ...

Histoire du B17G "Denny Boy" et de son équipage qui motiva, outre Robert Price le radio de l'appareil, la venue de Charles Yeager et de Bud Anderson. L'occasion était trop belle pour les décorer tous les trois !!

La cérémonie en question, pour info

Voilà ;)
Un peu HS, sorry ... Mais parce qu'ils le valent bien !! :D

Re: Charles "Chuck" Yeager, USAF

MessagePosté: Lun 15 Oct 2012 18:15
par vigi
L'exploit de Felix Baumgartner m'a fait passer à coté d'un anniversaire...

Il y a soixante-cinq ans, M. Yeager passait le mur du son.