Hans Ulrich Rudel, Luftwaffe

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Hans Ulrich Rudel, Luftwaffe

Messagepar vigi » Jeu 30 Sep 2010 21:52

Fiche militaire :

Image

Service actif : Juin 1938 - 8 Mai 1945
Guerre : Seconde Guerre Mondiale
Missions de combat : 2 530 missions de combat
Victoires homologuées : 519 blindés détruits, 1 Lagg (type ??), cuirassé Marat et Octobre Rouge
Appartenance : I./St G2
Avions : Ju-87 Stuka
Grade le plus élevé : Oberst (colonel)
Médailles :
-Chevalier de la croix de fer, feuilles de chênes en or, glaives et brillants
H.U. Rudel fut le seul titulaire de cette décoration.


Avant de poursuivre, je profite de cette biographie sur H.U. Rudel pour faire quelques remarques:
Comme vous l'avez remarquez, nous avons désormais sur Aéro & P.A. quelques "bio" sur des pilotes du III ème Reich.
Il n'est aucunement question pour nous de faire ici l'apologie des doctrines et idéologies d'un petit moustachu, qui a réussi malgré tout attente à s'inscrire dans l'Histoire.

Si l'on sait aujourd'hui que des pilotes comme Galland ou M√∂lders ne partag√®rent gu√®re les id√©es de leur dirigeant supr√™me (sans doute due √† leurs √©ducations et appartenance √† l'aristocratie allemande), le comportement de Rudel reste quand √† lui plus ambigu√ę, durant la WWII et aussi apr√®s.
Aujourd'hui on peut raisonnablement penser, que si H.U. Rudel n'a pas craint pour sa personne à la sortie de guerre, c'est que les Américains étaient (très) intéressé par ses connaissances des blindés soviétiques et, surtout de la manière de les détruire.

De plus Rudel reste très évasif et discret sur ses missions, même dans son ouvrage autobiographique: "Pilote de Stukas".
Je ne permettrai cependant jamais de remettre en cause ni son nombre de missions, ni ses victoires, car si Rudel fut largement utilisé par la propagande du IIIème Reich, il y a forcément un fond de vérité...sinon les américains l'auraient refiler aux soviétiques sans aucun scrupules (comme Hartmann).
Il m'a donc été difficile d'en extraire une aventure aérienne, contrairement à Galland ou Nowotny (par la plume de son frère) qui sont beaucoup plus prolixes sur leurs exploits.

Il ne pourra donc être fait ici l'apologie de ce pilote, si ce n'est pour discuter de ce qu'il a apporté à la lutte anti-char moderne.
Voilà, il me semblait indispensable avant de poursuivre de faire cette petite parenthèse.



En 1944, les Soviétiques viennent d'établir des têtes de pont sur la rive droite du Dniestr.
L'escadrille de H.U. Rudel est appelé à la rescousse pour barrer la route aux T-34. Comme c'est devenu l'habitude depuis quelques temps...les carences en effectifs de la Luftwaffe ayant atteint des niveau inquiétant.

Alors qu'avec deux ailiers Rudel cherche des cibles pour ses canons de 37mm de son Stuka, il remarque des appareils au dessus de lui.
Le commandement lui ayant promis une couverture aérienne, il n'y porte donc pas attention, tout comme ses ailiers.
C'est quand les traçantes l'encadre et que le Ju-87 Stuka d'un de ses ailiers prend feu que H.U. Rudel comprend que ce ne sont pas des appareils de la Luftwaffe.
Alors que deux P-39 Airacobra s'acharnent sur son dernier ailier, Rudel se retrouve avec Lagg (le type n'est pas précisé par Rudel) dans ses six heures.
Il tentent des manŇďuvres √©vasives pour d√©crocher le Sovi√©tique, mais ce dernier est un as et on ne lui fait pas.
Comble de malchance, son mitrailleur lui anonce que l'arme de défense arrière vient de s'enrayer après quelques coups.
Rudel tente le tout pour le tout... Il a l'habitude de voler à trois mètres du sol en zigzaguant pour détruire les chars et bien, il est temps de voir si le Lagg sait en faire autant.
Il s'en suit un combat insolite, le lent et pataud Ju-87 effectue des virages serrés au ras du sol avec un Lagg qui fait tout son possible pour arrêter d'overshooter cette cible si teigneuse...
Et, ce qui devait arriver, arriva, le soviétique dans un virage touche une colline et s'écrase...

Rudel est ainsi crédité, presque malgré lui d'une victoire aérienne.


Le 8 février 1945, alors qu'il attaque une colonne de blindé soviétique, le Ju-87 Stuka de Rudel est touché par des obus de 40mm de la DCA, un des obus le touche à la jambe droite, au bord de la perte de conscience Rudel arrive a ramener son appareil près des lignes allemandes guidé par la voix de son mitrailleur.
Lorsqu'il se r√©veille √† l'h√īpital, Rudel a √©t√© amput√© de sa jambe bless√©.
Il continuera cependant à partir au combat (avec une prothèse) jusqu'à la capitulation.

Les enseignements de Rudel ont été la base des appareils anti-char moderne, dont le A-10 est l'aboutissement, même si aucun lien ne peut être fait de manière certaine, il est convenu d'admettre que sans les informations que Rudel a donné aux militaires américain, le A-10 ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui.


Image

Sources: Pilotes de Stuka, H.U. Rudel
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Hans Ulrich Rudel, Luftwaffe

Messagepar pingouin » Ven 24 Ao√Ľ 2012 17:20

Trouv√© √ßa plus d√©taill√©, dans le n¬į 37 d‚ÄôA√©ro Journal de juin/juillet 2004 consacr√©
à Hans Ulrich Rudel, le Tueur de chars, article de Rolf Steiner.

Il ne ¬ę tuait ¬Ľ pas que les chars ‚Ķ

Palmar√®s ¬ę officiel ¬Ľ

Nombre de missions : 2530 environ
Navires coulés : Un cuirassé, un croiseur, un destroyer, 70 embarcations
Victoires aériennes : 7 dont 2 Il 2
Chars détruits : 519 (au moins)
Véhicules détruits : 800 (au moins)
Batteries d’artillerie détruites :150 (au moins)
Nombre d’atterrissages forcés du fait de l’ennemi : 30

Cet homme était très dangereux
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: Hans Ulrich Rudel, Luftwaffe

Messagepar vigi » Ven 24 Ao√Ľ 2012 18:48

Comme je le disais Pingouin, je reste très prudent sur le palmarès de Rudel.
Son palmarès est aujourd'hui (enfin depuis quelques temps en fait) remis en question.

Si il reste sans conteste l'as des as de la lutte anti-char et anti-navire, il semble désormais acquis qu'il n'a sans doute pas détruit "autant" qu'annoncé.
L'hypoth√®se la plus probable qui est mise en avant aujourd'hui, c'est que Rudel a √©t√© cr√©dit√© d'une partie des destructions faites par son unit√© pour "gonfler" ses scores... Sans doute sous l‚ÄôŇďil attentif de ce bon Her Dr Goebbels.
Je suis d'ailleurs assez enclin à le penser après avoir lu sa biographie.
Rudel reste très évasif sur ses scores.

Pour ce qui est de ses missions anti-navires, il l'évoque clairement dans son livre en disant qu'il n'a effectué ce type d'assaut qu'une fois (durant une semaine pour faire plus précis) et affirme par ailleurs qu'il n'en effectua pas d'autres au cours du conflit.
C'est d'ailleurs un des rares moments o√Ļ il est assez pr√©cis sur ses destructions, les cuirass√© Marat et Octobre Rouge, destruction en coop√©ration d'ailleurs puisqu'il √©voque la pr√©sence des appareils de son Staffel ainsi que des Do-17 si mes souvenirs sont bons.
Il n'y a pas de trace d'un destroyer, l'un des deux b√Ętiments serait donc un croiseur ? C'est le Marat o√Ļ l'Octobre Rouge ?
Pour les embarcations, je n'avais pas le détail, mais comme il évoque des missions de straffing sur le Don et la Volga, je prends, même si il ne détaille pas dans sa bio.

En conclusion, le nombre de mission n'est pas discutable, Rudel en fait d'ailleurs clairement √©tat, surtout sur le cot√© surmenage √† la fin du conflit o√Ļ les pilotes volaient bien au-del√† de leurs limites pour tenter d'endiguer les assauts sovi√©tiques.
Il est également vrai que Rudel a broyé un paquet de taxi
Pour ce qui est des véhicules, les choses se mélangent sévèrement entre les quantités, et les types...les blindés qui sont des camions, les camions qui sont des chars, les canons, etc.

Mais, quitte à me répéter, on ne peut mettre en doute le fait que Rudel a eu un palmarès hors normes, même si il devait être divisé en deux, il resterait des plus respectable.
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Hans Ulrich Rudel, Luftwaffe

Messagepar pingouin » Ven 24 Ao√Ľ 2012 19:20

Oui, pas question de recompter ses scores, mais en ajoutant toutes les victimes de ses coups au but, ça fait du monde au tapis, plus que les victimes de 50 victoires aériennes contre des chasseurs. Très dangereux personnage
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: Hans Ulrich Rudel, Luftwaffe

Messagepar Guns » Ven 24 Ao√Ľ 2012 19:25

Alors, il faut savoir que, durant la Seconde Guerre, les b√Ętiments de guerre sovi√©tiques n'avaient rien en commun avec leur homologues am√©ricains, arm√©s de Bofors de 40 mm et d'Oerlikon de 20-35 mm. C'est √† peine s'ils osaient s'aventurer hors de leur port d'attache de Mourmansk.
En tous les cas, s'ils √©taient aussi arm√©s que les b√Ętiments am√©ricains d'apr√®s 44, Rudel n'aurait jamais eu son joli palmar√®s.
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Re: Hans Ulrich Rudel, Luftwaffe

Messagepar vigi » Ven 24 Ao√Ľ 2012 19:29

Ah mais complètement d'accord sur ce point Pingouin...
Même au niveau idéologique, le lascar était pas très recommandable.
Certains passages de sa bio font froid dans le dos, en particulier sur ses amitiés avec les cadors du régime nazi. :?

Edit pour Guns.
Effectivement, le récit de l'attaque des Marat et Octobre Rouge est assez éloquent, Rudel y évoque sa crainte de la DCA à terre (les batiments étaient à quai), ainsi que sa crainte de la chasse adverse.
Mais rien sur l'assaut contre les deux unités de ligne, à le lire on a presque l'impression qu'il bombarde une coque vide.
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Hans Ulrich Rudel, Luftwaffe

Messagepar Guns » Ven 24 Ao√Ľ 2012 19:34

Le copain Rudel était très "Heil, Sieg Heil", en effet... :mrgreen:

Pour le croiseur Marat - si on peut appeler ça comme ça -, c'était plus un musée flottant qu'autre chose. Le genre de cible que les Boys appellent "Sitting Duck", si vous voulez...
En mer, il ne ferait pas le poids contre un quelconque navire allemand, américain, anglais voire français du même tonnage que lui. Le camarade Staline ne misait pas sur sa marine pour gagner... :fume:
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Re: Hans Ulrich Rudel, Luftwaffe

Messagepar nanard » Ven 24 Ao√Ľ 2012 22:34

Le truc qui me choque le +, c'est l'amitié après guerre entre Rudel et Pierre Closterman qui, au moins dans ses écrits était loin de cette mentalité, même si un soldat, fut-il pilote, durant la WW II, était là pour obéir et avoiner de l'ennemi.
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)

Re: Hans Ulrich Rudel, Luftwaffe

Messagepar pingouin » Ven 24 Ao√Ľ 2012 23:17

Closterman n'√©tait pas le seul √† avoir cette attitude, il suivait les British en ce sens, les bons rapports entretenus apr√®s guerre par les pilotes de la RAF avec ceux de la Lutwaffe sont bien connus, que ces derniers aient √©t√© plus ou moins Nazis, la bataille d'Angleterre √©tait sans doute un peu derri√®re tout √ßa avec l'estime r√©ciproque de ceux qui faisaient le m√™me job, c'est √† dire "avoiner l'autre". Aujourd'hui il est de bon ton de faire le distingo entre les gentils Nazis, les pas trop Nazis et les Nazis purs et durs. De m√©moire, pendant le conflit, ils √©taient tous "Heil, Sieg Heil", ou feignaient de l'√™tre, et ils avaient plut√īt int√©r√™t.

Pour revenir à Rudel, j'ai dit que ce mec était dangereux, car on peut sans peine se faire une idée du nombre de victimes directes ou collatérales de ses attaques, le chiffre est forcément impressionnant ramené à un seul pilote et son mitrailleur. Avec ses 352 victoires, l'as des as Eric Hartman a tué moins de monde, pas étonnant que le "Tueur de chars" ait été chouchouté et décoré par les hauts dignitaires du grand Reich, à commencer par le gros Göring.
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: Hans Ulrich Rudel, Luftwaffe

Messagepar nanard » Sam 25 Ao√Ľ 2012 09:21

Je te rejoins parfaitement Pingouin sur la responsabilité collective de l'avènement du moustachu et l'aspect spécieux du distingo "subtil" entre les nazis et soi-disant moins ou pas nazis.
Il faudra toujours se souvenir qu'il est arrivé au pouvoir en gagnant les élections et non pas par un coup d'Etat. De plus, et jusqu'à ce que l'Allemagne soit écrasée sous un tapis de bombes (je suis de ceux que ça n'empêche absolument pas de dormir au vu de ce qu'ils ont fait subir au monde en général et à l'Europe en particulier en un siècle !), il fallait voir les foules hystériques qui se pressaient à chacune de ses sorties.
OK, il y avait la prop de ce bon Herr Doctor Gobbels, mais sur les plans larges à très larges des actualités filmées, tu ne peux pas réunir artificiellement autant de "figurants" sans qu'ils soient venus d'eux même et lèvent le bras droit avec enthousiasme !
L'attentat des militaires en 44 n'était qu'un phénomène assez dégueu de ceux qui après avoir bénéficier de tous les honneurs dus aux vainqueurs, voulaient virer le caporal, pour qu'une fois de plus la grande Allemagne s'en tire sans dommage. On commence à en parler depuis la fin du 20ème siècle, mais la Wermacht fut quasiment aussi compromise que les SS dans les massacres de civils en URSS, la seule chose qui avait fait fermé les yeux de certains à la fin de la guerre était la nécessité d'avoir un rempart contre un éventuel "oubli" de s'arrêter de la part des popofs.
D'ailleurs, les dernières semaines, les prisonniers faits sur le front ouest et leurs armes suivaient de peu l'avance alliée.
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)

Suivante

Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités