LBE-1, LBP-1 et LBT-1

LBE-1, LBP-1 et LBT-1

Messagepar vigi » Lun 28 Oct 2013 22:28

Premier vol:
Mise en service:
Retrait: n/a

En 1940, l’US Navy lança un programme qui bien que frappé du sceau du bon sens (pour l’époque) allait se transformer en chimère.

A cette époque, l’US Navy cherchait des armes aéronavales suffisamment efficaces et capables de limiter les risques pris par les équipages des avions embarqués à bord des porte-avions.
Ce fut donc dans cet état d’esprit que naquit le projet "Glomb".
Ce nom de code cachait tout simplement la contraction de deux mots, Glider et Bomber, ou en français, Planeur Bombardier.

Le but n’était bien évidemment pas d’envoyer un planeur piloté armé d’une bombe contre les positions ennemies, mais d’utiliser ce dernier comme bombe radiocommandée.

Pour réaliser ce projet, l’US Navy s’attacha les services de sociétés spécialisées dans la fabrication et la conception de planeur.

Le projet prévoyait la réalisation d’un planeur pouvant embarquer une charge d’explosifs avec un guidage radio et une liaison vidéo par caméra afin de permettre à l’opérateur, situé à bord du porte-avions, d’assurer le guidage du planeur jusqu’à la cible.

Le lancement du planeur se ferait depuis le pont du porte-avions par un avion remorqueur et l’opérateur devait prendre le relais dès le largage du planeur.

Le programme "Glomb" commença "officiellement" en Avril 1941 et concerna trois avionneurs.



Pratt-Read LBE-1 :

Le constructeur de planeur Pratt-Read fut contacté en Septembre 1943 pour proposer un Glider-Bomber qui reçut la désignation LBE-1.
L’appareil était monoplan à aile basse capable d’embarquer une charge de 900 à 1 800 kg.
Le train de type tricycle était fixe et, ce planeur disposait des installations radio et TV nécessaires à son guidage.
Le LBE-1 était également équipé de freins de piqué.

Une commande de cent exemplaires fut faite par l’US Navy, mais dès les premiers essais, ce projet "Glomb" révéla ses limites.
Le planeur LBE-1 fut, sans grande surprise, bien trop lent pour avoir une chance de survivre face à une DCA adverse, de plus la liaison vidéo était encore à l’époque à ses balbutiements et les problèmes techniques de ce système était tel… qu’il était inefficace, voir inopérant.
L’US Navy ramena alors la commande à trente-cinq planeurs au début de 1945, pour finalement ne conserver en Août 1945, que les quatre exemplaires sorties des chaines de production de Pratt-Read.
Ces derniers servirent pour quelques essais avant d’être réformés.

Le Pratt-Read LBE-1 en chiffres :

Longueur : 8,87 m
Envergure : 9,91 m
Surface alaire : 18,8 m²

Masse en charge : 3 238 kg

Vitesse maximum : 483 km/h (en piqué)

Armement :
900 à 1 800 kg d’explosif

Image
Source image: USN


Piper LBP-1 :

Le planeur LBP était un appareil à aile haute à train tricycle fixe qui pouvait embarquer 1 800 kg d’explosif.
Comme prévu dans le cahier des charges, ce planeur disposait d’une liaison radio et TV pour assurer le guidage final sur la cible.
Le lancement devait s’effectuer à l’aide d’un avion remorqueur depuis le pont d’un porte-avions.

L’US Navy passa une commande initiale de cent exemplaires du LBP-1.

Comme pour le LBE-1 de chez Pratt-Read, le Piper LBP-1 se révéla être trop lent et les problèmes de liaisons radio et TV amenèrent l’US Navy à réduire la quantité commandée à trente-cinq planeurs puis en Juin 1945 à être définitivement abandonné, le LBP-1 se révélant trop instable et dangereux à piloter.

Le Piper LBP-1 en chiffres :

Longueur : 8,76 m
Envergure : 10 m
Surface alaire : 16,1 m²

Masse en charge : 3 130 kg

Vitesse maximum : 483 km/h (en piqué)

Armement :
1 800 kg d’explosif

Image
Source image: USN


Taylorcraft LBT-1:

Lorsque Taylorcraft fut contacté par l’US Navy pour son programme “Glomb”, le constructeur disposait d’un modèle de planeur susceptible de répondre aux besoins de la marine américaine, le LNT-1, un planeur d’entrainement.
L’avionneur présenta deux prototypes désignés XLNT-1 qui étaient équipés des systèmes de commande à distance radio et TV. Ils conservaient cependant le poste de pilotage classique pour permettre d’effectuer des vols d’essais pilotés.

Ce planeur à aile haute haubanée et doté d'une large verrière reçut une nouvelle désignation de la part de l’US Navy et les deux prototypes devinrent des LBT-1.

Les essais débutèrent en Avril 1944 et, comme pour ses concurrents, l’US Navy passa une commande de cent unités.

En Octobre 1944, l’US Navy informa Taylorcraft que son planeur était moins performant que ceux de Piper et Pratt-Read.
Mais contre toute attente, face à ce genre d’annonce, l’US Navy maintint et réceptionna vingt-cinq exemplaires de ce LBT-1 Glider-Bomber… Dont aucun n’entra en service !

Le Taylorcraft LBT-1 en chiffres:

Longueur : 7,67 m
Envergure : 11 m
Surface alaire : 16,8 m²

Masse en charge : 1 783 kg

Vitesse maximum : 505 km/h (en piqué)
Vitesse de remorquage : 386 km/h

Armement :
910 kg d’explosif

Unique photo disponible de ce planeur
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: LBE-1, LBP-1 et LBT-1

Messagepar PhantomII » Mer 30 Oct 2013 11:31

Image
Avatar de l’utilisateur
PhantomII
Aspirant
Aspirant
 
Messages: 515
Inscription: Ven 23 Sep 2011 21:29
Medals: 2
Rédaction de qualité (1) +3 ans d'ancienneté (1)


Retourner vers USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité