ETF-51D, le Mustang de la Navy

ETF-51D, le Mustang de la Navy

Messagepar vigi » Lun 26 Nov 2012 14:03

Premier vol:
Mise en service:
Retrait:

Si l'histoire de ce chasseur mythique n'est plus à écrire, le web regorge de site à ce sujet (je vous conseille d'ailleurs celui-ci).
Nous allons nous attarder sur l'aventure de certains d'entre-eux qui eurent la chance de gouter à l'aventure aéronavale.

En 1944, tous les strat√®ges militaires s'accordent sur le fait que la guerre du Pacifique va √™tre longue et √Ępre, en particulier sur sa derni√®re phase, la conqu√™te du Japon. A cette √©poque, on estimait que la fin du conflit se situerait vers 1946, voire 1947. Et ce n'√©tait pas le cercle tr√®s ferm√© et "top-secret" du projet Mahattan qui allait contredire ces pr√©visions.
C'est donc dans cette état d'esprit que l'US Navy cherchait des solutions pour améliorer sa puissance de feu, tant sur mer que dans les airs.
Avec l'avènement des missions kamikaze contre ses porte-avions, l'US Navy chercha alors un chasseur à long rayon d'action capable d'opérer depuis ses porte-avions sans que ces derniers soient à portée de vol d'appareils nippons.
Une autre mission vitale devait être assurée, celle d'accompagner les raids de B-29 de l'USAF au dessus du Japon. A cette époque, aucun chasseur de l'USAF ou de la Navy n'était en mesure d'accompagner ces bombardiers au-dessus du Japon.

Pragmatique, l'US Navy va aller piocher dans les appareils d√©j√† en service chez sa consŇďur bas√© √† terre, l'USAF, si cette derni√®re n'a pas un avion en magasin susceptible de r√©pondre √† ses besoins.
En s’intéressant aux chasseurs de l'Air Force, la Navy a déjà sa petite idée.
En Europe, un chasseur brillait par ses performances et ses capacités, une plateforme de tir fiable, un long rayon d'action et une très bonne maniabilité, voilà les qualités du P-51 Mustang.
Si l'US Navy disposait déjà de chasseur maniable et puissant, comme les F6F Hellcat et les F4U Corsair, ce qui l’intéressait avant-tout avec le Mustang, c'était son rayon d'action.

Au début de 1944, la Marine se fait donc attribuer un P-51D, le 41-4017 qui est un block 5-NA, à cette occasion l'appareil reçut une nouvelle désignation, ETF-51D et attribua le nom de code "Seahorse" à ce projet.
Cet appareil est modifié au niveau de sa structure en recevant une crosse d'appontage, un train d'atterrissage doté de crochet de catapultage et des pneus haute pression pour encaisser les appontages.
Ce P-51D reçu également une dérive agrandie. Modification qui sera validé sur les P-51H de série.
Les premiers essais se déroulèrent sur le terrain d'aviation de Mustin Field dans la banlieue de Philadelphie.

En Novembre de la même année, l'appareil effectua une campagne d'essais à bord de l'USS Shangri-La.
Il y effectua vingt-cinq appontages et catapultages, le premier ayant lieu le 15 Novembre.
Le Mustang r√©v√©la certaines qualit√©s comme une bonne vision vers l'avant lors des appontages, chose que ne poss√©dait pas les F6F et F4U, mais la phase d'approche restait d√©licate, le őĒ de la vitesse d'approche √©tait en effet tr√®s faible.
Le P-51 avait une vitesse de décrochage à 132 km/h et la limite haute de celle d'appontage était à 145 km/h.
Le pilote d'essais Rober Elder avait √©valu√© la vitesse d'approche id√©ale √† 137 km/h, le Mustang n√©cessitant un contr√īle constant des gaz pendant l'approche.
La remise de gaz en cas de bolt était également problématique, le puissant couple de renversement du moteur Packard pouvant entrainer l'appareil dans un tonneau, ce qui n'était pas franchement le but recherché en sortie de pont de d'envol.
Malgré ces gros défauts, la Navy restait intéressé par le chasseur de North American, à cause de son imposant rayon d'action.

Le programme fut finalement abandonné au début de 1945 à l'issue des conquêtes d'Iwo-Jima et d'Okinawa qui mettaient le Japon à portée de vol de chasseurs basés à terre.
L'abandon de ce projet fut sans doute mieux que son maintien, en effet, avec une approche d'appontage et une gestion des gaz très pointu, le P-51 aurait sans doute donné pas mal de sueurs froides aux OA (Officier d'Appontage) et à ses pilotes.

Une autre série d'essais fut menés avec un NA-133/ P-51H modifié.
L'appareil eut sa cellule renforcée, contrairement au P-51D il fut doté d'une voilure repliable. Cette dernière avait son tiers externe, après les logements mitrailleuses, qui se repliait verticalement.
Le logement interne de la roulette de queue fut agrandi pour y intégrer la crosse d'appontage.
Les saumons de voilures furent également modifiés afin de pouvoir y adapter des réservoirs supplémentaires. Option que l'on retrouva sur l'ultime versions du P-51, le F-51 Cavalier Mustang II.
Les essais eurent lieu en Ao√Ľt 1945, mais ne furent pas poursuivi.
Une autre campagne d'essais avec un second P-51H eu lieu en 1947.
Contrairement au précédent P-51H, ce dernier ne servi à tester que les phases de catapultages, il n'eut donc que des modifications mineures et ne fut pas dotés d'une voilure repliable.
Ces tests menés par l'US Navy avec les deux P-51H furent fait pour tenter de trouver un appareil capable d'accompagner les bombardiers, les nouveaux chasseurs à réaction embarqués avait en effet des rayons d'action insuffisants pour mener à bien ces missions.

Même si le P-51H avait réussi à gommer en partie les défauts de la version D, le Mustang restait un appareil trop pointu pour évoluer à bord d'un porte-avions.
A l'issue des essais du NA-133 modifié et du P-51H, le projet "Seahorse" fut définitivement abandonné.

Le P-51D lors de ses essais sur le Shangri-La Credits USN
Image


Rappel des données techniques des principales versions du P-51:

North American P-51C & D Mustang

Type : Chasseur d’escorte à long rayon d’action
Motorisation : 1 √ó Packard V-1650-7 de 1 720 ch
Envergure : 11,28 m
Longueur du fuselage : 9,83 m
Hauteur au sol : 3,71 m
Surface alaire : 22,13 m²
Masse à vide : 3 465 kg
Masse maximale : 5 490 kg
Plafond pratique : 12 800 m
Vitesse maximale : 703 km/h
Vitesse ascensionnelle : 978 m/min
Rayon d'action de combat : 1 529 km
Rayon d'action de convoyage : 2 655 km
Armement:
6 mitrailleuses Browning M-2 de 12.7 mm avec 1 880 cartouches dans les ailes
10 roquettes HVAR de 127 mm + 907 kg de bombes sous les ailes
Nombre construit : 16 766 unités

Image
P-51C

Image
P-51D

North American P-51H Mustang

Type : Chasseur d’escorte
Motorisation : 1 √ó Packard V-1650-9 V-12 de 2 250 ch
Envergure : 11,28 m
Longueur du fuselage : 10,16 m
Hauteur au sol : 3,38 m
Surface alaire : 21,83 m²
Masse à vide : 3 195 kg
Masse maximale : 4 310 kg
Plafond pratique : 12 700 m
Vitesse maximale : 784 km/h
Vitesse ascensionnelle : 1 008 m/mn
Rayon d'action de combat : 1 865 km
Armement:
6 mitrailleuses Browning M-2 de 12.7 mm avec 1 880 cartouches dans les ailes
10 roquettes HVAR de 127 mm + 907 kg de bombes sous les ailes
Nombre construit : 555 unités

Image
P-51H
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Retourner vers USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités