XPBB-1 Sea Ranger

XPBB-1 Sea Ranger

Messagepar vigi » Lun 19 Nov 2012 13:39

Premier vol: 9 Juillet 1942
Mise en service: n/a
Retrait: n/a

A la fin des années 1930, l'US Navy lança un programme pour ce doter d'un hydravion de bombardement à long rayon d'action.
Bien que pour les USA la guerre n'était pas encore un risque envisageable, les prémices européens et les velléités affichées du Japon sur le Pacifique Sud mirent ce programme en tête de liste.

Pour répondre à ce besoin, la Navy demanda à Boeing de prendre en charge ce programme.
L'avionneur n'avait pas √©t√© choisi au hasard, mais plut√īt en raison des bons r√©sultats obtenu avec son Clipper Model 314.

Le contrat fut donc signé à l'issue de la présentation des plans du Model 344 qui pris la désignation militaire de XPBB-1 (PB pour Patrol Bomber, le dernier B désignant le constructeur, ici Boeing).
L'US Navy s'engagea donc le 29 Juin 1940 sur l'achat de cinquante-sept unités sous réserve que les essais du prototype donnent satisfaction.

Comme d√©j√† √©crit, l'avionneur s'inspira largement de son hydravion civil transcontinental, le XPBB-1 se pr√©sentait sous la forme d'un hydravion √† coque √† aile haute dot√© d'une imposante envergure qui permettait d'embarquer une masse importante de carburant ... condition indispensable pour afficher le plus grand rayon d'action possible. √Čtonnamment, ce bombardier √©tait bimoteur, ce qui fit de lui le plus large hydravion bimoteur de la Seconde Guerre Mondiale.

La construction du prototype eut lieu en deux phases.
Débuté à Seattle, l'assemblage final eut lieu à l'usine de Renton, dans l'état de Washington, afin de permettre les essais sur plan d'eau au sortie de la chaine d'assemblage. Capacité que n'offrait pas la "maison mère" de Seattle.

L'aile haute cantilever reçu deux moteurs Wright R-3350 Duplex Cyclone, la stabilité sur l'eau du fuselage coque fut complété par deux flotteurs balancines non rétractables qui étaient positionnés sur le tiers externe de l'intrados de voilure.
La coque à un redan était constitué de sept compartiments étanches sur lequel se trouvait un pont qui occupait toute la longueur du fuselage. La partie avant reçu les aménagements du poste de pilotage tandis que la section centrale reçu la soute à bombes. La capacité en charges offensives fut complété par des points d'emports sous la voilure entre l'emplanture d'aile et les nacelles moteurs.
Ces points d'emports externes pouvaient recevoir soit des bombes soit deux torpilles Mk-13 ou 15.
La soute de fuselage pouvait également être équipé avec des réservoirs supplémentaires afin d'accroitre le rayon d'action du XPBB-1 qui fut baptisé Sea-Ranger.

L'armement défensif de cet hydravion était constitué de trois tourelles électriques dotés de deux mitrailleuses de 12,7mm, une à l'avant, une supérieure et une de queue. Deux postes de défenses latéraux à mis fuselage étaient dotés d'une mitrailleuse de 12,7 mm chacun.
L'équipage du Sea-Ranger était constitué de dix membres.

La Navy demanda à ce que le Sea Ranger puisse être catapulté, cela afin d'économiser le carburant. Les phases de déjaugeage à pleine charge étant en effet de grosses consommatrices du précieux liquide.
Avec un tel concept, le XPBB-1 affichait sur le papier une distance franchissable à pleine charge avec ses réservoirs supplémentaires de 17 700 km, alors que le rayon d'action standard de cet hydravion était de 6 830 km, sans les 6 470 litres des réservoirs supplémentaires.
Les mises aux points de catapultes capable de propulser en l'air le XPBB-1 débutèrent en Mars 1941, mais au milieu de l'année 1942, l'US Navy informa l'avionneur qu'elle abandonnait cette option au profit des fusées JATO.

Le prototype du XPBB-1 effectua son premier vol le 9 Juillet 1942 sur le lac Washington.
Les inquiétudes liées au concept du bimoteur s'effacèrent à l'issue des essais qui montrèrent un appareil particulièrement réussi.
Mais en 1942, la donne avait changée, le concept d'hydravion bombardier était dépassé. Avantageusement remplacé par les bombardiers lourds à long rayon d'action de l'USAF.
Le programme du XPBB-1 fut donc annulé.
Par ailleurs, l'US Navy disposait déjà d'un hydravion lourd capable de répondre en grande partie à ses besoins, avec le Consolidated PB2Y Coronado.
Et pour être complet, le programme du B-29 était déjà lancé. Le Department of Defense ne souhaitait pas voir Boeing se disperser avec une production réduite d'hydravion lourd au détriment de la production des B-17 et B-29.

L'unique prototype du XPBB-1 Sea Ranger fut livré à l'US Navy qui le conserva pour divers essais jusqu'en 1947, avant de le réformé et d'envoyer cet hydravion à la ferraille.
Le fait d'être le seul exemplaire en service au sein de l'US Navy fit que le Sea-Ranger vit son surnom changé en Lone-Ranger par le personnel qui en eu la charge.


Le XPBB-1 Sea Ranger en chiffres:

Longueur: 28,89 m
Envergure: 42,59 m
Hauteur: 10,42 m
Surface alaire: 169,7 m²

Masse à vide: 18 878 kg
Masse en charge: 28 185 kg
Masse maximum au décollage: 45 968 kg

Motorisation: 2x moteurs Wright R-3350-8 de 2 300 ch

Vitesse maximum: 345 km/h
Vitesse ascensionnelle: 299 m/min
Distance franchissable: 6 834 km / avec réservoirs supplémentaires 10 000 km
Plafond pratique: 6 830 m

Armement:
8x mitrailleuses de 12.7 mm
9 100 kg de charge offensive

Image
Source image: wikimedia
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Retourner vers USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité