TORPILLES ANTINAVIRES & ANTI-SOUS-MARINES

Image

TORPILLES ANTINAVIRES & ANTI-SOUS-MARINES

Messagepar Guns » Mar 28 F√©v 2012 16:48

Les torpilles sont des munitions navales de forme allongée et cylindrique, mesurant en moyenne 6 m de long (voire plus) avec un diamètre entre 300 à 700 mm, et pesant parfois une tonne (charge militaire et propulsive). La charge explosive, munie d'un détonateur, se situe à l'avant. Elle peut être conventionnelle (explosive ou brisante) ou nucléaire. Le détonateur lui-même est équipé d'un système à déclenchement pyrotechnique. À l'arrière de la torpille se trouve le système de guidage, ainsi que le groupe moteur (turbine à vapeur ou moteur électrique). Pour diriger ce long cylindre, des gouvernes de direction sont installées à l'extérieur de la partie arrière. Elle est la meilleure arme d'un sous-marin contre un autre sous-marin. Par contre, elle est aussi la seule arme de l'arsenal militaire qui peut se retourner contre son tireur lorsqu'elle n'est pas correctement employée, ou lorsqu'elle a été employée dans des conditions trop extrêmes.
Les torpilles modernes sont des armes efficaces et mortelles, mais elles bénéficient d'une portée bien plus faible que les missiles antinavires. Leur principale faiblesse réside dans leur relative lenteur ainsi que leur niveau sonore (elles sont facilement détectables de très loin par les sonars acoustiques). Le navire visé peut donc entreprendre toutes sortes de contre-mesures pour essayer de la leurrer ou la détruire tout simplement.
Ces dernières années, on assiste à l'avènement d'un nouveau type d'arme appelé "à super-cavitation". Ce sont plus des roquettes sous-marines d'une vitesse supérieure à 100-150 noeuds, quasi-imparables pour un sous-marin lorsqu'elle est orientée dans la bonne direction. Trois pays se sont lancés dans la course de cette arme : la Russie avec la fameuse "Shkval"; les Etats-Unis avec la "SuperCav" qui dépasse les 300 noeuds et l'Allemagne avec leur "Barracuda" qui va à 800 km/h.
D'autres pays, tels que la Suède, se lancent dans la conception de nouvelles torpilles dites "furtives". Concept qui permet de masquer la position du lanceur lors du lancement, même par un sonar aussi sophistiqué que le redoutable BSY-2 des Seawolf américains, réputé pour être l'un des plus puissants.

Il existe deux types de torpilles distincts :
1. d√©tonation par contact ou par proximit√©. La cible est d√©truite suite √† une voie d'eau, √† l'explosion de ses r√©serves de munitions ou du carburant. Gr√Ęce aux progr√®s effectu√©s au niveau du compartimentage des navires de guerre actuels, plusieurs impacts sont souvent n√©cessaires pour couler un navire de gros tonnage (porte-avions ou croiseurs). Par contre, du fait de la pression sous-marine, un seul tir au but est synonyme de mise √† mort pour un sous-marin.
2. par dislocation. Ce mode de destruction n'est utilisable que contre les b√Ętiments de surface et est de loin le plus efficace. Le but est de faire d√©toner la torpille sous le navire ennemi, ce qui implique un alignement pr√©cis de la profondeur de la torpille, g√©n√©ralement r√©gl√©e √† quelques m√®tres seulement de la surface. L'explosion soul√®ve litt√©ralement le navire vis√©, propuls√© par l'√©norme bulle form√©e par les gaz suite √† l'√©clatement. Ce vide "provoqu√©" sera rapidement combl√© par une colonne d'eau montante qui percutera √† nouveau la quille du navire, qui est alors en train de retomber apr√®s la "bulle". Ces deux mouvements invers√©s couperont tout simplement le navire en deux. Cette m√©thode est la plus efficace contre les navires de gros tonnage ou sp√©cialement "durcis".

Il existe trois types de guidage différents :
1. Guidage primitif. Jusqu'√† la premi√®re moiti√© de la Seconde Guerre, les torpilles √©taient √©quip√©es d'un syst√®me de stabilisation gyroscopique. Elles n'avan√ßaient qu'en ligne droite et √† profondeur et vitesse constantes. Le lancement devait donc √™tre orient√© dans la bonne direction et √† un moment bien pr√©cis (d'o√Ļ l'utilit√© d'un chronom√®tre pour aider le calcul de l'officier-torpilleur). Des calculateurs analogiques furent ensuite d√©velopp√©s pour encore am√©liorer ces calculs. Mais malgr√© cela, les officiers-torpilleurs avaient quand m√™me besoin de longues ann√©es de formation, afin d'√©valuer une solution de tir de fa√ßon rapide et optimale. Car, il existe certaines conditions o√Ļ les premiers calculateurs se r√©v√©laient compl√®tement inop√©rants : le mauvais temps.
2. Guidage autonome. La plupart des torpilles actuelles sont complètement autonomes. Elles possèdent un sonar actif et/ou passif et sont capables de se diriger par elles-mêmes vers la cible qu'on leur a préprogrammée avant le lancement. D'autres types de torpilles autonomes possèdent, comme surtout depuis la seconde moitié de la Seconde Guerre mondiale, un capteur acoustique qui leur permet de se diriger vers le bruit émis par les moteurs de la cible. Cependant, il arrive souvent que ce genre de torpille se verrouille sur le bruit des moteurs du sous-marin lanceur, c'est pourquoi la procédure standard consiste à plonger à vitesse réduite après un tel tir. Un autre type de torpille autonome est celle appelée "à détection de sillage".
3. Guidage par fil. Une torpille tir√©e d'un sous-marin peut √™tre filoguid√©e. Le sous-marin tireur utilise les informations de ses propres hydrophones pour guider la torpille sur sa cible. Et dans ce cas, la torpille d√©roule derri√®re elle un c√Ęble qui permet √† l'√©quipage du sous-marin de la diriger correctement en direction de sa cible jusqu'√† une distance donn√©e avant qu'elle entame sa phase de recherche active.
Cette technique de guidage est largement utilis√©e de nos jours, car elle est d'abord √©conome en munitions, plus fiable et plus flexible que le guidage totalement autonome et robotis√©. De plus, une torpille autonome, si elle veut accrocher une cible "silencieuse" (c'est-√†-dire un autre sous-marin ou un navire √† l'arr√™t) devra imp√©rativement utiliser son sonar actif d√®s le lancement, ce qui a pour effet de r√©v√©ler sa propre position ainsi que celle de son lanceur. Les torpilles filoguid√©es, elles, deviennent autonomes que lorsque le c√Ęble de guidage se casse ou doit √™tre coup√©. Mais au moment o√Ļ la cible la d√©tecte, la position du lanceur est d√©j√† compl√®tement masqu√©e ou biais√©e.

Différents type de torpilles existant dans le monde :

- Type F17 Mod2 ECAN (France) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 40 noeuds
Portée : n/a
Profondeur : 600 mètres
Ogive : 200 kg explosive
http://zone.sousmarins.free.fr/torpedo.jpg

- Type F21 FTL (France) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 50 noeuds
Portée : 50 km
Profondeur : 600 mètres
Ogive : 200 kg explosive
http://www.meretmarine.com/objets/500/9792.jpg

- A244-S (France/Italie) :

Type : Torpille légère filoguidée
Diamètre : 324 mm
Vitesse : 39 noeuds
Portée : 13.5 km
Profondeur : 600 mètres
Ogive : charge PBX
http://www.airwar.ru/image/i/weapon/a244.jpg

- MU90 Impact (France/Italie) :

Type : Torpille légère filoguidée
Diamètre : 324 mm
Vitesse : 50 noeuds
Portée : 10 km
Profondeur : 1 000 mètres
Ogive : charge PBX de 32.7 kg
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/bd/MU90.svg

- Black Shark/IF-21 (Italie) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 50 noeuds
Portée : 50 km
Profondeur : 600 mètres
Ogive : 200 kg explosive
http://www.meretmarine.com/objets/500/11898.jpg

- DM2A3 (Allemagne) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 40 noeuds
Portée : 28 km
Profondeur : 600 mètres
Ogive : charge PBX de 260 kg

- DM2A4 Seehecht (Allemagne) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 50 noeuds
Portée : 50 km
Profondeur : 900 mètres
Ogive : charge PBX de 260 kg

- Stingray (Royaume-Uni) :

Type : Torpille légère acoustique active/passive
Diamètre : 324 mm
Vitesse : 45 noeuds
Portée : 11 km
Profondeur : 800 mètres
Ogive : charge Torpex de 45 kg
http://www.hecklerspray.com/wp-content/uploads/2006/06/Stingray%20torpedo.jpg

- Tigerfish (Royaume-Uni) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 35 noeuds
Portée : 29 km
Profondeur : 442 mètres
Ogive : charge PBX de 300 kg avec fusée de proximité
http://img7.hostingpics.net/pics/427196Tigerfish_torpedo.jpg

- Spearfish (Royaume-Uni) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 60 noeuds
Portée : 21 km
Profondeur : 900 mètres
Ogive : charge PBX de 300 kg avec fusée de proximité
http://www.deagel.com/library1/medium/2006/m02006120800159.jpg

- Torped 613 (Suède) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 40 noeuds
Portée : 20 km
Profondeur : 600 mètres
Ogive : hautement explosive avec fusée de proximité

- Torped 62 (Suède) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 40 noeuds
Portée : 40 km
Profondeur : 600 mètres
Ogive : hautement explosive avec fusée de proximité

- Mk-44 (Etats-Unis) :

Type : Torpille légère acoustique active/passive
Diamètre : 324 mm
Vitesse : 40 noeuds
Portée : 5.5 km
Profondeur : 915 mètres
Ogive : 34 kg explosive
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/38/Mk44_torpedo_Kanoya_Museum.jpg

- Mk-46 (Etats-Unis) :

Type : Torpille légère acoustique active/passive
Diamètre : 324 mm
Vitesse : 40 noeuds
Portée : 13 km
Profondeur : 365 mètres
Ogive : charge PBXN-103 de 44 kg
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6f/MK46_torpedo_launch.jpg

- Mk-48 ADCAP (Etats-Unis) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 55 noeuds
Portée : 38-50 km
Profondeur : 900 mètres
Ogive : charge PBX de 295 kg avec fusée de proximité
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/80/Mk_48_torpedo_maintenance_1982.JPEG

- Mk-48 CBASS (Etats-Unis) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 55 noeuds
Portée : 38-50 km
Profondeur : 900 mètres
Ogive : charge PBX de 295 kg avec fusée de proximité
http://www.defence.gov.au/dmo/msd/sea1429/images/waller1.jpg

- Mk-50 (Etats-Unis) :

Type : Torpille légère filoguidée
Diamètre : 324 mm
Vitesse : 40 noeuds
Portée : 15 km
Profondeur : 580 mètres
Ogive : charge PBXN-103 de 45 kg
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/db/US_Navy_040626-N-5319A-006_An_Anti-Submarine_Warfare_%28ASW%29_MK-50_Torpedo_is_launched_from_guided_missile_destroyer_USS_Bulkeley_%28DDG_84%29_.jpg

- Mk-54 LHT (Etats-Unis) :

Type : Torpille légère filoguidée
Diamètre : 324 mm
Vitesse : 40 noeuds
Portée : 13 km
Profondeur : 600 mètres
Ogive : charge PBXN-103 de 44 kg
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/42/WTUS_PostWWII_mk54_pic.jpg

- APR-3E (URSS/Russie) :

Type : Torpille lourde acoustique active/passive
Diamètre : 350 mm
Vitesse : 65 noeuds
Portée : n/a
Profondeur : 800 mètres
Ogive : 100 kg explosive

- SET-53 (URSS/Russie) :

Type : Torpille lourde acoustique active/passive
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 40 noeuds
Portée : 16 km
Profondeur : 400 mètres
Ogive : n/a

- SET-65 (URSS/Russie) :

Type : Torpille lourde acoustique active/passive
Diamètre : 650 mm
Vitesse : 50 noeuds
Portée : 50-100 km
Profondeur : n/a
Ogive : 557 kg explosive ou nucléaire (20 kT)

- TEST-71 (Russie) :

Type : Torpille lourde acoustique active/passive
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 40 noeuds
Portée : 20 km
Profondeur : 400 mètres
Ogive : 205 kg explosive

- VA-111 Shkval (Russie) :

Type : Roquette sous-marine à super-cavitation
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 200 noeuds
Portée : 13 km
Profondeur : n/a
Ogive : 210 kg explosive ou nucléaire
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a8/Shkval.jpg

- YU-1 (Chine populaire) :

Type : Torpille lourde acoustique active/passive
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 40 noeuds
Portée : 16 km
Profondeur : 400 mètres
Ogive : n/a

- YU-3 (Chine populaire) :

Type : Torpille lourde acoustique active/passive
Diamètre : 650 mm
Vitesse : 50 noeuds
Portée : 50-100 km
Profondeur : n/a
Ogive : 557 kg explosive

- YU-5 (Chine populaire) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 50 noeuds
Portée : 30 km
Profondeur : 400 mètres
Ogive : 400 kg explosive

- YU-6 (Chine populaire) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 65 noeuds
Portée : 45 km
Profondeur : 400 mètres
Ogive : n/a

- Type 89 (Japon) :

Type : Torpille lourde filoguidée
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 55-70 noeuds
Portée : 50 km
Profondeur : 900 mètres
Ogive : 267 kg explosive

- Baek Sang Eo (Corée du Sud) :

Type : Torpille légère filoguidée
Diamètre : 480 mm
Vitesse : 35 noeuds
Portée : 30 km
Profondeur : 400 mètres
Ogive : n/a

- Chung Sang Eo (Corée du Sud) :

Type : Torpille légère acoustique active/passive
Diamètre : 320 mm
Vitesse : 45 noeuds
Portée : 19 km
Profondeur : 400 mètres
Ogive : n/a

- "Hoot" (Iran) :

Type : Roquette sous-marine à super-cavitation
Diamètre : 533 mm
Vitesse : 200 noeuds
Portée : 10 km
Profondeur : n/a
Ogive : 210 kg explosive
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Retourner vers Armements

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité