Shkval, la torpille tueuse de CVN

Image

Shkval, la torpille tueuse de CVN

Messagepar vigi » Dim 29 Ao√Ľ 2010 16:39

Au début des années 1960, les Soviétiques lancèrent un programme de développement d'arme sous-marine capable de contrer une attaque de sous-marin nucléaire de l'OTAN.
Ce programme NII-24 donna naissance à une torpille de contre-attaque à haute vitesse et dotée d'une charge nucléaire.
Le but de cette arme était simple, mettre en fuite les sous-marins adverses tout en les obligeant à couper leurs liaisons filaires avec leurs torpilles. Ainsi, le sous-marin soviétique s'assurait de la perte d'acquisition des torpilles ennemies (plus de filoguidage = perte de la cible) et, avec une charge nucléaire sous-marine, une quasi certitude d'endommager les attaquants, voire au mieux de les couler.

Les bases et principes étant définis, ce programme aboutit à la torpille VA-111 Shkval à super-cavitation.
Le principe de fonctionnement est de cr√©er un champ de bulle autour de l'enveloppe de l'arme, afin de diminuer le frottement en milieu aquatique, la torpille est propuls√©e par un moteur-fus√©e aliment√© par un m√©lange de peroxyde d'hydrog√®ne et de k√©ros√®ne. Avec ce principe, la Shkval peut atteindre la vitesse de 200 nŇďuds, ce qui est √©norme en milieu liquide.
"L'enveloppe d'air" charg√©e d'ouvrir la route √† la torpille est g√©n√©r√©e par une pi√®ce situ√©e sur le c√īne avant de l'arme, les premi√®res versions de la Shkval √©taient des torpilles √† tir tendu sans possibilit√© de manŇďuvre, il semblerait que les versions actuelles disposent d'un filoguidage ainsi que d'un c√īne orientable, qui permettrait une certaine maniabilit√© et/ou correction de trajectoire durant le tir.
Ces dernières versions seraient également équipées de charges conventionnelles en lieu et place des charges nucléaires.

Avec ces modifications, les Soviétiques et maintenant les Russes (certaines sources parlent également des Chinois, qui auraient acquis auprès des Russes 40 exemplaires de Shkval et, ces derniers produiraient une version chinoise de cette torpille) ont redéfini le domaine d'utilisation de la Shkval.
Cette nouvelle version, au lieu d'√™tre utilis√©e comme arme de riposte, devient une arme d'attaque et, en particulier contre les formations a√©ronavales US, les CVBG, avec pour cible principale le porte-avions nucl√©aire situ√© au cŇďur du dispositif.

Cette nouvelle utilisation de la Shkval a eu un effet retentissant au sein de l'US Navy, qui prend tr√®s au s√©rieux le risque que repr√©sente cette arme, m√™me si √† l'heure qui l'est, on conna√ģt peu de choses sur les r√©elles capacit√©s de la Shkval -taux de r√©ussite de tir, fiabilit√©, etc.- (On parle de 80% de r√©ussite en tir √† 7 000 m√®tres)

Un des scénarios les plus probables en cas d'utilisation de cette arme serait :
Un SSGN Russe (la Shkval √©tant une torpille de 533 mm, c'est eux qui la mettent en Ňďuvre) prot√©g√© par un (des) SNA.
Le SSGN effectue un tir en √©ventail contre la formation a√©ronavale √† une distance r√©duite en raison de la faible port√©e de la Shkval (7 000 m, certaines sources annoncent 13 000 m), apr√®s la fin de guidage des Shkval, le SSGN "se barre" plein gaz pour √©chapper aux ASM qui l'auront "log√©" sans probl√®me, gr√Ęce aux bruits g√©n√©r√©s par le tir des torpilles...Reste au(x) SNA russe de prot√©ger la fuite du "tueur de porte-avions".

Image
Image
Sources images



La VA-111 Shkval en chiffres

VA-111 Shkval: première version, charge nucléaire, centrale inertielle de guidage GOLIS
Shkval 2: Version actuelle, charge conventionnelle, filoguidée, distance de tir accrue
Shkval-E: (selon certaines sources) version export de la Shkval 2.

Longueur: 8,2 m
Diamètre: 533,4 mm
Masse: 2700 kg
Charge militaire: 210 kg
Vitesse:
Sortie de tube: 50 nŇďuds
Vitesse maximum: 200 nŇďuds (++)
Rayon d'action: 7 000 m (13 000 m selon certaines sources pour les dernières versions)


Sources
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Shkval, la torpille tueuse de CVN.

Messagepar Guns » Dim 29 Ao√Ľ 2010 16:41

Ja, ja... Ausgezeichnet ! comme me disait ma prof d'allemand. :)
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Re: Shkval, la torpille tueuse de CVN.

Messagepar pygargue » Lun 30 Ao√Ľ 2010 01:22

ouais,

une arme très dangeureuse face à n'importe quel objectif. le seul problème, c'est la fiabilité d'une telle arme et sa capacité d'acquisition d'une cible mobile. et puis, je souhaites une sacré chance pour se rapprocher à porter de tir d'un groupe aéronaval US. il faudrait avoir fait un appareillage surprise (inconnu des services de renseignements US) pour espérer que le groupe aéronaval n'est pas pris de dispositions de lutte ASM.

c'est cependant plus facile maintenant que les américains n'ont plus de navire ASM de haute mer avec leurs groupes aéronavals ni de S-3 Viking embarqués. d'ailleurs, je ne comprends pas la politique US dans le domaine qui privilégie de loin la lutte au-dessus de la surface. ils entre-ouvre une possibilité pour les attaquer par voie maritime. je pense cependant qu'une volée de torpilles classiques à très longue portée pré-programmée aurait nettement plus de chance d'envoyer un porte-avions par le fond.
Imageet voil√† un pygargue √† queue blanche tr√®s celte car il a √©t√© observ√© en √Čcosse !
Avatar de l’utilisateur
pygargue
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 741
Inscription: Ven 11 Juin 2010 16:41
Medals: 6
contribution (1) Assiduité au forum (1) dossier 2ème classe (1) Rédaction de qualité (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1) Membre référant (1)

Re: Shkval, la torpille tueuse de CVN.

Messagepar Guns » Lun 30 Ao√Ľ 2010 09:11

La raison pour laquelle l'US Navy ait délaissé le concept des grands destroyers ASM type Spruance et des avions ASM type Viking au bénéfice des moyens de lutte "plus légers" peut s'expliquer par le fait que la menace des sous-marins russes (soviétiques) s'est largement estompée. Et, en attendant que la marine chinoise puisse posséder une puissance sous-marine équivalente à celle des Soviétiques des années 80', il est aujourd'hui bien plus urgent de pouvoir parer la menace grandissante des "Sea-skimmer" tels que le Brahmos russo-indien.
Tout le monde peut se doter de ce type de missiles à coups de dollars, mais tout le monde ne peut avoir la compétence pour s'offrir un sous-marin, pygargue.
En ces temps de coupes budgétaires, il serait difficile de pouvoir maintenir toute une flotte de Spruance ainsi qu'une autre tout aussi conséquente de Viking. Il est bien plus judicieux de pouvoir développer un système d'armes qui puisse allier les deux fonctions. Et pour cela, il y a toute la famille du destroyer Aegis Arleigh Burke. Et c'est aussi la raison pour laquelle il est toujours aussi prolifique.
Ce destroyer a pour vocation la défense Aegis, certes, mais à la différence du croiseur Ticonderoga, il possède un sonar d'étrave (plus un sonar tracté) qui lui assure aussi une fonction ASM. Et ses armes ASM ressemblent à tout sauf à des bretzels...
Prenons la position géographique du Golfe d'Aden, un sous-marin qui se déplace, même diesel-électrique, sera toujours détecté par les senseurs actifs et passifs, justement à cause de la configuration du Golfe et sa profondeur limitée. Alors qu'un avion armé de Brahmos, ça peut faire très mal. Parce qu'il y a du trafic aérien au-dessus du Golfe... Les avions militaires ont leurs TACAN et IFF, mais les avions civils, eux, n'en ont pas. Et cet avion qui attaque n'a qu'à voler lentement dans le couloir des avions civils. Faut le débusquer, ce gars-là...
Et, vu la vitesse du Brahmos, il y a de grandes chances pour que le CVBG boive la tasse... D'o√Ļ la n√©cessit√© d'avoir un destroyer √©quip√© de syst√®mes d'armes de d√©fense ponctuelle... donc, de r√©action extr√™mement rapide.
Quant √† une attaque de torpilles √† longue port√©e, elle peut s'av√©rer inefficace car elle peut √™tre d√©tect√©e √† tr√®s longue distance. Ces torpilles, qui avancent lentement jusqu'√† leurs cibles (sauf en phase terminale o√Ļ elles passent √† 55 noeuds) peuvent √™tre leurr√©es par "Prairie Masker" ou la torpille "Nixie"...

La dernière classe de diesels norvégiens peut par exemple rester immergée sans remonter pour se réapprovisionner en air (la principale faiblesse des diesels antérieurs), et même les Virginia ne parviennent plus à les débusquer, car ses machineries sont posées sur un genre de "coussin" qui absorbe le moindre son. C'est une arme mortelle pour un porte-avions, voire un autre sous-marin. La meilleure technique, c'est donc de rester simplement immergé et immobile. Puis de vider les ballasts et de remonter juste après le passage du CVBG... et de lancer une salve de Shkval. Là, seul Dieu pourra encore aider le porte-avions, pygargue. L'histoire du sous-marin chinois qui avait fait surface à proximité d'un CVBG américain, je suis certain qu'il avait adopté la même manoeuvre.

Alors, si en plus, l'une des Shkval est à tête nucléaire, moi je dis "Adios muchachos"... pour tout le CVBG. Il ne faut pas se leurrer, le Shkval est tout aussi mortel qu'un "Sea-skimmer" rasant les flots. Même s'il est détecté au lancement à cause de sa cavitation, il sera trop tard...
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Re: Shkval, la torpille tueuse de CVN.

Messagepar pygargue » Lun 30 Ao√Ľ 2010 11:29

ouais,

je suis d'accord avec toi sur le principe que les sea-skimmer sont la menace la plus proliférante du moment et qu'il vaut mieux accroitre nos capacités de défense dans le domaine. cependant, pour disposer de navires spécialisés ASM avec une forte défense anti-missiles me parait indispensable pour une marine océanique comme l'US Navy.

en réorganisant légèrement mon contre-livre blanc et en mettant des sous-catégories (ça je peux pas le faire), je peux éventuellement créer avec votre aide aux spécialistes des fiches pour les navires proposés pour la marine française mais également une catégorie pour mes propositions pour les marines étrangères.
Imageet voil√† un pygargue √† queue blanche tr√®s celte car il a √©t√© observ√© en √Čcosse !
Avatar de l’utilisateur
pygargue
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 741
Inscription: Ven 11 Juin 2010 16:41
Medals: 6
contribution (1) Assiduité au forum (1) dossier 2ème classe (1) Rédaction de qualité (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1) Membre référant (1)

Re: Shkval, la torpille tueuse de CVN.

Messagepar Guns » Lun 30 Ao√Ľ 2010 11:33

Genre de navires que ne peut plus s'offrir l'Europe toute entière, d'ailleurs...

Le FREMM, c'est juste une solution "vas-y comme je te pousse". Ou si tu veux, "faire du mieux qu'on peut avec le peu qu'on a"...
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Re: Shkval, la torpille tueuse de CVN.

Messagepar pygargue » Lun 30 Ao√Ľ 2010 11:37

Guns a écrit:Genre de navires que ne peut plus s'offrir l'Europe toute entière, d'ailleurs...

Le FREMM, c'est juste une solution "vas-y comme je te pousse". Ou si tu veux, "faire du mieux qu'on peut avec le peu qu'on a"...


la FREMM aurait pu être nettement mieux si la france avait été plus offensive avec les italiens et avait imposé ses vues. d'ailleurs, je te conseilles de comparer la FREMM type 1 (la FREMM actuelle) et la FREMM type 2 dans mon contre livre blanc. c'est pas du tout les mêmes navires. la Type 2 dispose pratiquement du double de missiles (64 contre 40 actuellement) et d'un armement amélioré.
Imageet voil√† un pygargue √† queue blanche tr√®s celte car il a √©t√© observ√© en √Čcosse !
Avatar de l’utilisateur
pygargue
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 741
Inscription: Ven 11 Juin 2010 16:41
Medals: 6
contribution (1) Assiduité au forum (1) dossier 2ème classe (1) Rédaction de qualité (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1) Membre référant (1)

Re: Shkval, la torpille tueuse de CVN.

Messagepar vigi » Lun 30 Ao√Ľ 2010 21:00

pygargue a écrit:ouais,

une arme très dangeureuse face à n'importe quel objectif. le seul problème, c'est la fiabilité d'une telle arme et sa capacité d'acquisition d'une cible mobile. et puis, je souhaites une sacré chance pour se rapprocher à porter de tir d'un groupe aéronaval US.


C'est vrai que le fiabilité reste la grande inconnue de cette arme, mais la capacité d'acquisition d'une cible mobile est possible avec les Shkval-2 qui sont filoguidés.
De plus si le tir est effectué avec une charge nuc' la précision d'impact n'est pas nécessaire.

Pour ce qui est du rapprochement d'un CVBG, il y a fort à parier que c'est pas le soum qui s'en approchera, mais l'inverse.
Alors là, le SSGN n'a plus qu'à larguer ses Shkval et, avec un tir à 7 000 m, soit 3,78 nautiques, une Shkval est à l'impact en 1'30" maxi... à moins d'être sur les dents terribles sur les Aegis et d'avoir des servants d'arme ASM ultra-réactif, je vois mal comment stopper six Shkval arrivant pleine bourre avec des vecteurs cibles multiples. :?
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Shkval, la torpille tueuse de CVN.

Messagepar pygargue » Lun 30 Ao√Ľ 2010 22:36

vigi a écrit:
pygargue a écrit:ouais,

une arme très dangeureuse face à n'importe quel objectif. le seul problème, c'est la fiabilité d'une telle arme et sa capacité d'acquisition d'une cible mobile. et puis, je souhaites une sacré chance pour se rapprocher à porter de tir d'un groupe aéronaval US.


C'est vrai que le fiabilité reste la grande inconnue de cette arme, mais la capacité d'acquisition d'une cible mobile est possible avec les Shkval-2 qui sont filoguidés.
De plus si le tir est effectué avec une charge nuc' la précision d'impact n'est pas nécessaire.

Pour ce qui est du rapprochement d'un CVBG, il y a fort à parier que c'est pas le soum qui s'en approchera, mais l'inverse.
Alors là, le SSGN n'a plus qu'à larguer ses Shkval et, avec un tir à 7 000 m, soit 3,78 nautiques, une Shkval est à l'impact en 1'30" maxi... à moins d'être sur les dents terribles sur les Aegis et d'avoir des servants d'arme ASM ultra-réactif, je vois mal comment stopper six Shkval arrivant pleine bourre avec des vecteurs cibles multiples. :?


ce serait impossible de stopper une Shkval après le tir. il faudrait repérer le soum avant le tir. les servants ASM seraient hyper-réactif si une menace ASM possible est au programme. sans compter que la plupart serait surement à plus de 3,78 nautiques du PA à protéger (sauf en eau étroite).
je crois qu'en formation ASM, la plupart des escorteurs sont au plus près à 5 nautiques et en général même à 10 nautiques. surtout en pleine mer. Dans une telle configuration, le porte-avions pourrait être à 15 nautiques environ quand le destroyer lui capable d'attaquer le SM (la plupart des torpilles légères ont une portée efficace d'environ 10 à 12 km). et l'AEGIS n'est pas franchement un destroyer prévu pour la lutte ASM. c'est son gros défaut dans la cuirasse. il pourrait à peine se défendre contre les menaces ASM si ses Seahawk était cloués au sol ou en ravitaillement au moment de l'attaque.
Imageet voil√† un pygargue √† queue blanche tr√®s celte car il a √©t√© observ√© en √Čcosse !
Avatar de l’utilisateur
pygargue
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 741
Inscription: Ven 11 Juin 2010 16:41
Medals: 6
contribution (1) Assiduité au forum (1) dossier 2ème classe (1) Rédaction de qualité (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1) Membre référant (1)

Re: Shkval, la torpille tueuse de CVN.

Messagepar vigi » Lun 30 Ao√Ľ 2010 23:05

Oui tout à fait Pygargue, les ASM "ouvrent" la route au PA dans des distances qui sont sensiblement celles que tu évoques, mais ne peut-on pas penser que le soum' va rester tapis au fond en attendant le passage des ASM, pour attaquer "tranquillou" le CVN ?
(comme l'a surement fait le soum' chinois avec l'USS KittyHawk)

Ou autre sc√©narii, le soum' l√Ęche ses Shkval sur les ASM (qui d√©passe rarement le nombre de deux unit√©s dans un CVBG), le PA se retrouve alors incapable de contrer une attaque d'autres sous-marins qui attendraient patiemment le "nettoyage" de la menace par le SSGN.

Bon, je t'avoues que j'extrapole complet, je ne sais si ce type de schéma tactique à une chance de réussite. :?
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Suivante

Retourner vers Armements

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron