Curtiss HS

Curtiss HS

Messagepar vigi » Jeu 3 Oct 2013 12:02

Premier vol : 1917
Mise en service : 1918
Retrait : 1930

A l’automne 1916, l’avionneur Curtiss développa un hydravion à coque de patrouille maritime biplan et bimoteur. Cet appareil reçut la désignation constructeur Model H-14.
La propulsion était assurée par deux Curtiss OXX de 100 ch à hélice propulsive. Ces deux nacelles moteurs étaient placées entre les plans de la voilure biplan.

Alors que le prototype du H-14 n’avait pas encore effectué le moindre essais, l’US Army avait passé une commande pour seize unités de cet hydravion.
L’excès d’optimisme de l’armée pour le H-14 ne dépassa pas les premiers essais de ce dernier. L’hydravion se révéla tellement décevant que l’US Army annula en suivant sa commande initiale.

Curtiss décida alors de modifié l’appareil en monomoteur.
L’hydravion fut équipé d’un moteur Curtiss VXX, qui était placé en partie centrale de la voilure entre les deux plans, l’hélice, comme sur la version précédente était propulsive.
Ainsi modifié, l’hydravion reçut une nouvelle désignation, HS-1 et, les premiers essais eurent lieu au cours de l’année 1917.
Le 21 Octobre de la même année, le prototype fut équipé avec un autre moteur, le Liberty 12. Il prit alors la désignation HS-1L et son premier vol eut lieu le 21 de ce mois.

A l’issue de la campagne d’essais, l’US Navy passa commande pour un lot de HS-1L. Le moteur Curtiss ayant une puissance motrice trop faible, la version HS-1 fut abandonnée.
Ces appareils entrèrent en service au début de l’année 1918 sur la côte Est des USA et autour de canal de Panama.
Le principal fait d’arme de ces hydravions eut lieu le 21 Juillet 1918, lorsque deux HS-1L repérèrent un U-Boat au large des côtes du Massachussetts, mais leurs faibles capacités d’emports, seulement deux bombes de 80 kg, ne permirent pas aux deux HS-1L d’inquiéter le sous-marin allemand.

Pour remédier à ce manque de puissance offensive, Curtiss développa une version à l’envergure agrandie de 3,6 mètres, le HS-2L.
Avec cette modification l’hydravion pouvait désormais embarquer deux charges de 100 kg.

La production totale d’hydravions HS-1L et 2L s’éleva à mille cent-dix-sept appareils.
Tous ne furent pas produit par Curtiss qui en sous-traitant un peu moins de la moitié.
Deux-cents-cinquante furent produit par LWF, quatre-vingts par Standard, soixante par Gallaudet, vingt-cinq par Boeing, deux par Loughead. Curtiss se chargeant de produire six-cents soixante-quinze appareils. Les vingt-cinq derniers hydravions furent produit par l’US Navy pour servirent de stocks de pièces détachées.

Cent-soixante hydravions HS-1L et HS-2L furent déployés en France sur l'hydrobase de Pauillac à partir du 24 Mai 1918 et la première mission de combat débuta le 13 Juin.
A l’issue du conflit aucun d’eux ne fut rapatrié aux USA, seul quatre appareils échappèrent à la destruction en étant vendu au Portugal, qui les affecta aux Açores.

Pour pallier au manque de capacité de la marine canadienne, les USA affectèrent des hydravions Curtiss HS en Nouvelle-Ecosse en 1918, afin d’assurer la sécurité de ce secteur face aux U-Boot.
A l’issue de la Première Guerre Mondiale, les USA laissèrent trente HS-2L au Canada, douze en donation et dix-huit vendus en surplus de guerre.

Avec la fin du conflit, un grand nombre des hydravions HS furent vendus au surplus, un groupe de HS-2L fut maintenu en service jusqu’en 1928 au sein de l’US Navy où ils furent employés pour l’entrainement et la patrouille maritime.
Onze HS-2L furent livrés à l’US Coast-Guard qui les conserva jusqu’en 1926.
Quatre- vingt-six hydravions servirent au sein de l’USAAS en tant qu’appareil de liaison.

Une partie des hydravions vendus aux surplus furent exportés, en Argentine, au Brésil, au Mexique et au Pérou.

Une version améliorée, avec une nouvelle coque et des gouvernes agrandies, désignée HS-3 fut commandé au cours de l’année 1918. Mais avec la fin de la Première Guerre, cette commande fut annulée et seuls les six exemplaires déjà produit par Curtiss furent pris en compte par l’US Navy.

La version HS-3L était des HS-2L canadiens avec une voilure modifiée. Trois hydravions furent mis à ce standard.
Le Canada fut également le dernier pays à employer cet hydravion, puisque les derniers HS-2 furent retirés du service en 1930. Ces appareils furent également utilisés comme hydravion postal pour relier les agglomérations du grand nord canadien.


Le Curtiss HS-2L en chiffres :

Longueur : 11,88 m
Envergure : 22,58 m
Hauteur : 4,44 m
Surface alaire : 74,59 m²

Masse Ă  vide : 1 950 kg
Masse en charge : 2 917 kg

Motorisation: 1x moteur Liberty 12 de 360 ch
Vitesse maximum: 133 km/h
Rayon d’action : 832 km
Temps de vol maximum : 4 h 30 min
Plafond pratique : 1 590 m

Armement:
1x mitrailleuse Lewis de 7,7 mm
2x bombes de 100 kg en emport sous voilure

Image
Source image: USN
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Retourner vers Amériques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité