A6M-2N Suisen "Rufe"

A6M-2N Suisen "Rufe"

Messagepar vigi » Mer 31 Juil 2013 21:39

Premier vol : 8 Décembre 1941
Mise en service : Avril 1942
Retrait : 13 Septembre 1946 (Aéronavale Française)

Depuis le mois de Juillet 1939, la Marine impériale japonaise a lancé plusieurs programmes pour le développement d’un hydravion de chasse, mais ces derniers rencontrèrent de nombreux problèmes et retards, ce fut ainsi qu’en Septembre 1940, la Marine décida de faire développer par Nakajima une version hydravion du chasseur Mitsubishi A6M Zéro.

On notera que la Marine confia ce projet à un autre avionneur que le concepteur du Zéro.
Ce choix était parfaitement réfléchi et judicieux.
En effet, la Marine ne souhaitait pas ralentir la production des A6M et Nakajima disposait de son usine de Koizumi qui devait produire la version A6M-2 du fameux chasseur de Mitsubishi.

Le projet de cet hydravion de chasse fut confié aux ingénieurs Mitsusake Shinobu et Tajima.
Le cahier des charges étant claires sur le choix de l’appareil, le bureau d’études sélectionna la version A6M-2 Modèle 11. Version dépourvu du système de repliage des saumons de voilure, gain de poids non-négligeable pour développer un hydravion.
Afin de limiter au maximum les effets de trainée aérodynamique due à la mise en place de flotteurs, les ingénieurs de Nakajima optèrent pour un flotteur central et deux balancines.
Un soin tout particulier fut apporté aux mâts qui liaient le flotteur central aux deux longerons de voilure. Ces derniers reçurent un carénage profilé, tout comme les mâts cantilever des balancines.
Le prototype du A6M-2N fut également déséquipé de son train d’atterrissage, devenu inutile.
Le flotteur central servait également de réservoir de carburant pour compenser la perte de capacité d’emport de réservoirs supplémentaires largables.
Et dernier point, la dérive de direction fut modifié et agrandie.

L’A6M-2N effectua son premier vol le 8 Décembre 1941.
Les essais se révélant très concluants, la mise en production fut lancée dès Mars 1942.
Les appareils de série reçurent encore quelques modifications par rapport au prototype, avec une structure de voilure renforcée pour encaisser les chocs dû aux amerrissages et déjaugeages et, un revêtement de cellule traité contre la corrosion marine.

Les premiers A6M2-N entrèrent en service au début de l’été 1942 et furent immédiatement envoyé aux iles Aléoutiennes que le Japon venait d’envahir (lors d’une manœuvre de diversion liée à la Bataille de Midway).
Un groupe de douze A6M-2N, codé "Rufe" par les alliés et "Suisen" par les japonais, fut ainsi stationné sur l’ile Kiska à partir du 5 Juillet 1942.

Bien que les performances du Zéro hydravion soient sérieusement altérées par rapport à son homologue de chasse embarquée, avec 435 km/h de vitesse maximum contre 532 km/h, la météo des iles Aléoutiennes joua en faveur des A6M-2N.
Soumis à un plafond très bas et à des vents violents, les "Rufe" étaient en mesure de tenir la dragée haute aux chasseurs et bombardiers américains qui menaient des raids contre les installations nippones.

Les A6M-2N restèrent stationnés aux Aléoutiennes jusqu’au 1er Octobre 1943.
Durant cette période, les "Suisen" furent crédités de vingt-trois victoires plus six probables, contre huit A6M2-N perdus au combat avec quasiment le double de détruit au sol dont douze par le seul fait des conditions météo !
La plupart des victoires des "Rufe" furent des P-38 Lightning et des P-39 Airacobra, des chasseurs peut à leur aise à des altitudes inférieures à 1 000 mètres, les autres victimes sont des bombardiers B-24 et B-25.

A la fin Juin 1942, le 36 Kû fut déployé en Indonésie avec des A6M-2N.
Ces appareils furent confrontés aux appareils de la Royal Australian Air Force et l’essentiel des combats se fit contre Bristol Beaufighter, des Spitfire et des B-24.
Les victoires nippones sur ce secteur sont à prendre avec la plus grande prudence, mais les A6M-2N semble pouvoir être crédités de vingt-sept victoires aériennes sur ce secteur.

Un autre point d’engagement des A6M-2N fut l’archipel des Salomon, où un groupe de douze "Rufe" fut déployé à partir du 3 Juin 1942.
Ces appareils furent confrontés aux B-24 et B-17 de l’USAAF.
Jusqu’au 7 Août, date de la dissolution du Hama-Kû d’A6M-2N de Tulagi, les "Rufe" ne furent crédité que d’un B-17, et encore par percussion volontaire d’un A6M-2N.
L’ensemble de l’unité fut détruite lors du débarquement des Marines à Tulagi.

Après la perte de Tulagi, les A6M-2N sont maintenus aux iles Salomon pour tenter de contenir les Marines établies à Guadalcanal.
Bien que les "Rufe" donnèrent du fil à retordre à leurs adversaires, souvent des F4F Wildcat et des P-39 Airacobra, les hydravions de chasse nippons ne faisaient plus le poids.
Les A6M-2N participèrent au palmarès du 802 Kû qui revendiqua treize victoires avant son retrait des Salomon.
Les victimes principales des "Rufe" durant cette période furent des SBD et des B-17.

L’engagement des A6M-2N sur l’ile de Truck tourne au carnage le 17 Février 1944 puisque les huit « Rufe » du 902 Kû sont abattus ce jour-là.

Les derniers combats furent menés sur des iles proches du Japon où les A6M-2N se firent littéralement étrillés par la chasse de l’US Navy.
Le dernier engagement au combat eut lieu le 16 Février 1945, où six « Rufe » sont abattus. Ces derniers revendiquèrent cependant deux victoires.

A l’issue de la Guerre du Pacifique, la France récupéra deux A6M-2N.
Un en état de vol et un second pour pièces.
Il semble que ces appareils provenaient des effectifs stationnés en Indonésie et, qu’ils furent « offert » à l’Aéronavale française par les anglais qui ne savaient que faire de ces hydravions de chasse dépassés.
L’unique "Rufe" français et son stock sont alors affectés à la base de Cat-Laï où, il effectua son premier vol le 19 Août 1946 avec le LV Faure.
L’appareil disparu tragiquement avec son pilote l’EV Hostalier le 13 Septembre de la même année.
Voulant saluer des bâtiments de la Marine Nationale, le pilote effectua un tonneau à basse altitude. Ayant sans doute mal évalué son altitude, l’A6M-2N toucha la surface de l’eau durant la manœuvre, l’appareil se désintégra sous le choc, ne laissant aucune chance à son infortuné pilote.

Lorsque l’on fait un rapide tour historique des hydravions de chasse on se rend rapidement compte que le concept ne fut jamais une réussite.
Trop lent, trop lourd, mal armé, ces appareils cumulaient trop de tares pour être efficaces au combat…
Sauf l’A6M-2N qui réussit à tenir tête voir à avoir le dessus sur ses adversaires.
Certes, parfois avec l’aide de la météo comme aux iles Aléoutiennes ou parce qu’il était confrontés à des appareils moins performants que lui.
Mais le "Rufe" était surtout développé sur un chasseur d‘exception, l’A6M Zéro qui se révéla supérieur tous ce qui se faisait dans le monde de l’aviation de chasse jusqu’en 1942.
L’hydravion de chasse A6M-2N hérita donc logiquement de cet "avantage" et eut comme son ainé, la chance d’avoir à son bord des pilotes qui savaient exploiter aux mieux ses qualités… et ses défauts.

La production globale des hydravions de chasse A6M-2N fut de deux-cents cinquante-quatre exemplaires, les derniers étant produits en Juillet 1943.


L’A6M-2N Suisen "Rufe" en chiffres :

Longueur : 10,13 m
Envergure : 12 m
Hauteur : 4,30 m
Surface alaire : 22,44 m²

Masse à vide : 1 920 kg
Masse en charge : 2 460 kg

Motorisation : 1x moteur Nakajima Sakae-12 de 975 ch
Vitesse maximum : 435 km/h
Vitesse de croisière : 296 km/h
Plafond pratique : 9 750 m
Distance franchissable : 1 785 km

Armement :
2x mitrailleuses Type 97 de 7,7 mm
2x canons Type 99 de 20 mm
2x bombes de 60 kg en emport sous voilure

Image
Source image: wikimedia

Sources :
Aéro-Journal n°29 par C-J Ehrengardt.
Zero, Robert C. Mikesh & Rikyu Watanabe
Zero A6M, H.P. Willmott
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: A6M-2N Suisen "Rufe"

Messagepar PhantomII » Dim 4 Aoû 2013 22:34

Pour compléter, un tout petit peu.
C'est une maquette, mais je trouve le diorama très sympa.

Image

L'article complet et d'autres photos ici


Et puis pour rester dans l'historique, une photo en vol.

Image

C'est vrai que le flotteur prenait de la place. :shock:
Image
Avatar de l’utilisateur
PhantomII
Aspirant
Aspirant
 
Messages: 515
Inscription: Ven 23 Sep 2011 21:29
Medals: 2
Rédaction de qualité (1) +3 ans d'ancienneté (1)


Retourner vers Japon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités