Kawanishi H8K, "Emily"

Kawanishi H8K, "Emily"

Messagepar vigi » Dim 9 Sep 2012 17:13

Premier vol: Janvier 1941
Mise en service: 1942
Retrait: 1947 (USA)


Lorsque l'hydravion de reconnaissance Kawanishi H6K entra en service en 1938, la marine impériale demanda immédiatement l'étude de son successeur à l'avionneur Kawanishi en lui envoyant sa directive 13-Shi.
En plus du cahier des charges relatif à ce nouvel hydravion, la marine souhaitait que cet appareil ait de meilleures performances que le Short Sunderland, qui était alors ce qui se faisait de mieux au monde en terme d'hydravion lourd de reconnaissance et de lutte anti-navire.

Ces exigences vont donner naissance au H8K Type 2 qui est encore aujourd'hui consid√©r√© comme le meilleur hydravion de la Seconde Guerre Mondiale, tout th√©√Ętre d'op√©rations confondu.

L'aventure avait pourtant bien mal commencé pour le H8K, puisque le premier prototype se révéla décevant voir dangereux dans son comportement sur l'eau.
Kawanishi modifia le profil de quille et de la partie avant de la coque fuselage de l'appareil, ce qui permit aux deux prototypes suivant de supprimer les défauts de l'appareil initial.
A l'issue des essais en Décembre 1941, la marine passa commande pour quatorze appareils désignés H8K1.

Cet hydravion disposait de blindage, de réservoirs auto-obturant et l'armement défensif était composé de mitrailleuses de 7,7 mm mais aussi de canons de 20 mm.
Malgré sa masse et son volume imposant, l'appareil affichait une vitesse de pointe de 465 km/h.
Tout ces points méritent d'être cités car il était relativement rare de les trouver sur un appareil japonais de cette époque.
Ce pays avait en effet plut√īt pour habitude de produire des avions souvent rapides et maniables, mais √©galement sous-arm√©s, mais surtout d√©pourvu de blindage et de protection contre l'incendie.
L'équipage de cet imposant hydravion était composé de dix membres.

Une nouvelle version, H8K2, fut rapidement mise au point avec une nouvelle motorisation et surtout un imposant armement défensif qui transforma cet hydravion de patrouille maritime en un redoutable adversaire pour les chasseurs qui tentaient de l'approcher.

Comme pour son prédécesseur, une version de transport de troupes et d'état-major fut élaboré.
Le H8K2-L Seiku pouvait transporter soixante-deux hommes de troupes et leurs équipements.
Afin de gagner de la place et du poids, une partie de l'armement défensif de ces appareils fut supprimé, ainsi que certains des réservoirs de carburant situés dans la coque. Les H8K2-L avaient donc une autonomie plus faible que ceux des autres versions.

La première mission opérationnel des H8K se déroula le 4 Mars 1942 avec une mission de bombardement sur Pearl-Harbor.
Les deux appareils avaient décollé de Yokohama au Japon. Ils avaient ensuite été ravitaillé par un sous-marin à 550 nautiques de leur objectif.
Malheureusement pour les deux hydravions, lorsqu'il arrivèrent de nuit sur leur objectif, ce dernier était recouvert de nuage, le largage de bombes fut alors effectué sans visibilité, ce qui eu pour effet de ne causer aucun dommage notable à la base navale américaine.

Les H8K reçurent le nom de code "Emily" de la part des alliés et furent surtout employé dans la lutte anti-sousmarine et la patrouille maritime.
On leur attribue d'ailleurs la perte de plusieurs sous-marins de l'US Navy au large des Philippines.
Les H8K étaient également dotés d'un radar de recherche.

Des appareils furent également utilisé pour les missions kamikazes, mais uniquement pour servir de d'appareils de guidage pour les groupes d'attaque kamikaze.
Quelques H8K furent testés aux USA entre 1946 et 1947 à l'issue de prise de guerre lors de la cessation des combats.


Les versions du Kawanishi H8K:
H8K1: Prototype. Cinq exemplaires dotés de moteurs Mitsubishi Mk4A Kasei 11 ou MK4B Kasei 12.
H8K1Type 2: Version de patrouille maritime. Douze exemplaires produit, motorisé avec des Mitsubishi MK4B Kasei 12
H8K1-L Type 2: Version de transport. Un prototype modifié pour l'emport de quarante et un passagers.
H8K2 Type 2: Version de patrouille et de lutte anti-navire. Equipé d'un radar recherche. Cent douze exemplaires produit.
H8K2-L Mod√®le 32 SeikŇę: Version de transport pour soixante-quatre hommes de troupes.
H8K3 Type 2 Modèle 22: Prototype issue de la version H8K2, avec des flotteurs rétractables et un nouvel armement défensif. Deux appareils modifiés.
H8K4 Type 2 Modèle 23: H8K3 avec une nouvelle motorisation de quatre Mitsubishi Kasei 25b de 1 825 ch. Deux appareils modifiés.
H8K4-L Mod√®le 33 SeikŇę : Projet d'une version de transport de H8K4.


Le Kawanishi H8K3 en chiffres:

Longueur: 28,15 m
Envergure: 38,00 m
Hauteur: 9,15 m
Surface alaire: 160 m²

Masse à vide: 18 380 kg
Masse en charge: 24 500 kg
Masse maximum au décollage: 32 500 kg

Motorisation: 4x moteurs Mitsubishi Kasei 22 de 1 850 ch
Vitesse maximum: 465 km/h
Rayon d'action: 7 150 km
Plafond pratique: 8 760 m
Vitesse ascensionnelle: 486 m/min

Armement:
5x canons de 20 mm Type 99
5x mitrailleuses de 7,7 mm Type 97
2x torpilles de 800 kg
ou
1 000 kg de bombes ou de charges de profondeurs

Un radar Mark VI Model 1

Image
Sources image: Wikimedia
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Retourner vers Japon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron