Aichi M6A Seiran

Aichi M6A Seiran

Messagepar Guns » Mer 11 Mai 2011 10:02

Au début de l'année 1942, la marine impériale contacta l'avionneur Aichi pour que ce dernier conçoive un hydravion d'attaque-bombardement devant équipé une nouvelle classe de sous-marins, les I-400.
Ces submersibles √©taient hors normes pour l'√©poque avec un masse de 5 670 tonnes, 144 marins, une vitesse moyenne en plong√©e de 14 nŇďuds et une autonomie de 69 500 km.
Ces "monstres" des profondeurs disposaient par ailleurs d'un hangar capable de recevoir trois hydravions.
Il faudra attendre le début des années 1960 avant de voir des sous-marins d'un tonnage équivalent entrer en service.

Aichi reçu donc un cahier des charges assez précis pour la conception de ces appareils embarqués.
Cet hydravion monomoteur devait pouvoir embarquer une bombe de 250 kg ou une torpille en emport ventral central et être capable d'atteindre la vitesse de 475 km/h.
Comme pour d'autres hydravions de cette époque, la marine exigea un concept de flotteurs largable afin d'améliorer les performances de l'appareil. L'hydravion devait alors être capable de voler à 560 km/h.
Comme cet appareil devait √™tre stock√© dans un hangar de taille r√©duite, il devait √™tre d√©montable, mais surtout, la mise en Ňďuvre √† bord du sous-marin ne devait pas exc√©der 30 minutes pour le catapultage... De trois hydravions depuis un sous-marin I-400 !

Le challenge était donc très élevé pour Aichi.
Mais l'avionneur y parvint en créant un appareil monomoteur à aile basse, doté de flotteurs catamaran.
Afin de logé l'appareil dans un hangar de 3,5 mètres de diamètre, Aichi conçu un système de repliage de la voilure qui plaquait les plans le long du fuselage, la partie arrière du fuselage se repliait également pour gagner encore un peu plus de place. Les flotteurs étaient également démontables. Ces derniers étaient d'ailleurs stocké dans un compartiment à part sur les sous-marins I-400.


Le premier vol du prototype du M6A Seiran eut lieu en Novembre 1943.
Alors que le second prototype venait à peine de commencer ses essais en Février 1944, la Marine fut tellement satisfaite des performances du M6A qu'elle passa commande pour des appareils de série et deux appareils dotés d'un train classique pour l'entrainement.
Alors que tout se déroulait pour le mieux en terme de production, un séisme toucha la région de Nagoya en Décembre 1944, détruisant en grande partie les usines d'Aichi et les M6A Seiran prêt à être livrés.
Le programme venait de prendre un s√©rieux retard, d'autant que les bombardements am√©ricains vinrent s'ajouter aux d√©g√Ęts caus√©s par cet √©v√®nement sismique.

Dans le même temps, le programme des "supers" sous-marins I-400 fut revu à la baisse passant de cinq à deux unités capable d'entrer en service (une troisième unité fut convertie en submersible de ravitaillement).

Aichi ne put finalement livrer que vingt-six M6A Seiran.

Les Aichi M6A Seiran furent envoyé pour une opération le 23 Juillet 1945, qui visait à attaquer la flotte d'invasion américaine, mais cette opération nommée Hikari tourna au fiasco.
Les sous-marins I-13 et I-14 qui participaient √† l'op√©ration devait envoyer des appareils de reconnaissance C6N1 Myrt pour effectuer des reconnaissances depuis l'atoll de Truck, mis le premier fut coul√© et le I-400 qui devait mettre en Ňďuvre les M6A ne re√ßu pas les instructions dans les temps.
Le 16 Ao√Ľt 1945, l'op√©ration est finalement totalement annul√©e, suite √† la reddition du Japon. Le sous-marin I-400 d√©truisit alors ses trois M6A avant de se livrer.

Un seul M6A Seiran fut capturé intact au Japon.
Après un long séjour sans attention aux USA, il fut finalement restauré et est aujourd'hui exposé au musée Udvar-Hazy Center, à Chantilly dans l'état de Virginie.



Les versions du M6A Seiran:

Aichi M6A1 : Prototypes et appareils de pré-série avec un moteur Aichi Atsuta 30 ou 31 de 1 400 ch. 8 exemplaires.
Aichi M6A1 Seiran : Hydravion d’attaque embarqué. 18 exemplaires.
Aichi M6A1-K Nanzan : Version terrestre d’entrainement, avec train d’atterrissage classique. 2 exemplaires.
Aichi M6A2 : Un prototype doté d'un moteur Mitsubishi Kinsei MK8P de 1 560 ch.


Aichi M6A Seiran en chiffres

Type : Bombardier-torpilleur embarqué sur sous-marin
Motorisation : 1 Aichi Atsuta Type 31 en ligne
Puissance : 1 400 ch
Envergure : 12,26 m
Longueur du fuselage : 11,64 m
Hauteur au sol : 4,58 m
Surface alaire : 27,00 m²
Masse à vide : 3 301 kg
Masse maximale : 4 040 kg
Plafond pratique : 9 900 m
Vitesse maximale : 474 km/h
Vitesse ascensionnelle : 566 m/min
Rayon d'action de combat : 1 190 km
Rayon d'action de convoyage : n/a
Equipage : 1 pilote et 1 navigateur/bombardier
Armement interne : 1 mitrailleuse Type 2 de 13 mm
Armement externe : 850 kg de bombes ou 1 torpille sous pyl√īne
Nombre construit : 28 unités

Image
Sources : Wikipedia
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier à notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Retourner vers Japon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité