Aichi D3A "Val"

Aichi D3A "Val"

Messagepar vigi » Dim 19 D√©c 2010 18:18

Premier vol: Janvier 1938
Mise en service: 1940
Retrait: 1945


En 1936 la Marine Impériale lance un appel d'offres pour la conception d'un bombardier en piqué embarqué.
Trois constructeur répondent à cette demande, Aichi, Mitsubshi et Nakajima.
Sur les trois, seul Aichi et Nakajima sont retenus par la Marine qui leur demande de leur présenter un prototype.

Chez Aichi, c'est l'ingénieur Tokuhishiro Goake qui a la charge du projet de ce bombardier en piqué, pour concevoir son appareil, l'ingénieur nippon s'inspire grandement du Heinkel 70 allemand.
Le prototype du Aichi D3A se présente sous la forme d'un appareil biplace monomoteur à aile basse et, à train fixe. L'appareil est équipé du moteur Nakajima Hikari de 710 ch, bien que prêt dès la fin de 1937, l'appareil n'est évalué qu'en Janvier 1938.

Le prototype d'Aichi ne débute pas les tests de belles manières.
Le D3A se r√©v√®le √™tre sous-motoris√©, peu maniable. Il a une f√Ęcheuse tendance √† partir en vrille lors de virage serr√© et pour finir se tableau bien sombre, ses freins de piqu√© provoque de violentes vibrations lorsqu'ils sont d√©ploy√©s, de plus ils doivent √™tre activ√©s √† une vitesse inf√©rieure √† celle sp√©cifi√© par la Marine Imp√©riale.
A ce moment, tout laisse à penser que c'est Nakajima et son D3N ( un modèle identique à celui d'Aichi mais doté de train rentrant) qui va emporter le marché mais, la Marine Impériale demande à Aichi de revoir sa copie et de présenter un prototype modifié.

Lorsque Aichi présente son second prototype, ce dernier a subit de nombreuses modifications, le moteur est désormais un Mitsubishi Kinsei 3 de 840 ch, la forme de la dérive a été modifié ainsi que les freins de piqué, la voilure a aussi été revue et agrandie.
Ce second prototype permet à Aichi d'enlever le marché auprès de la Marine japonaise qui commande l'appareil sous la désignation de bombardier embarqué Modèle 11 Type 99.
Alors que la production n'est pas encore lancée, la Marine demande encore quelques modifications qui alourdissent l'appareil, pour compenser la perte de performance, Aichi remplace le moteur Mitsubishi Kinsei 3, par un Mitsubishi Kinsei 43 de 1 000 ch.

Le D3A entre en service en 1940 à bord des porte-avions Akagi et Kaga.
Peu de temps apr√®s, des Aichi D3A sont d√©ploy√© en Chine sur des a√©rodromes d'o√Ļ ils prennent par aux op√©rations contre les forces chinoises.

Le 7 Décembre 1941, 126 Aichi D3A participent à l'attaque de Pearl Harbor.
Durant les dix mois qui suivent le d√©but du conflit dans le Pacifique, les Aichi D3A vont √™tre engag√© dans toutes les op√©rations a√©ronavales de la Marine japonaise. Au cours de cette p√©riode ils vont couler plus de navires qu'aucun autre appareils engag√©s durant la Deuxi√®me Guerre Mondiale et, cela sur tout les th√©√Ętres d'op√©rations confondus.
C'est notamment des D3A qui vont couler le porte-avions HMS Hermes et les croiseurs HMS Cornwall et Dorsetshire

Avec la fin de l'année 1942 et la bataille des Iles Santa-Cruz, les Aichi D3A sont désormais surclassé par les appareils de l'US Navy.
Même avec une version doté d'un moteur Mitsubishi Kinsei 54 de 1 300 ch, le D3A ne peut plus faire face aux appareils américains.
L'appareil est alors retir√© des premi√®res lignes pour √™tre affect√© √† des bases √† terre, o√Ļ il continuera √† subir de lourdes pertes durant ses engagements.

Comme beaucoup d'appareils japonais, les Aichi D3A finiront leur carri√®re dans des missions kamikaze o√Ļ ils se feront de nouveau √©trill√© par la chasse am√©ricaine.


Image
Sources image: wikimedia


Les versions du Aichi D3A:

Aichi D3A1: Version de série, équipé du moteur Kinsei 43 de 1 000 ch, quelques appareils seront équipés avec Mitsubishi Kinsei 44 de 1 070 ch. 476 exemplaires produits.
Aichi D3A2: version équipé d'un moteur Mitsubishi Kinsei 54 de 1 300 ch. L'appareil est également doté de la capacité d'emport de deux réservoirs supplémentaire de 900 litres pour augmenter le rayon d'action.
L'appareil porte la désignation japonaise de Modèle 12 Type 99.
1 016 exemplaires produit (815 par Aichi et 201 Showa Hikoki Kogyo).
Aichi D3A2-K: Version d'entrainement, le poste arrière est équipé avec des double commandes pour l'instructeur.
Yokosuka D3Y1-K Myojo: Version en bois afin de préserver les matériaux stratégiques, construit par chantier naval de Yokosuka, avec un moteur Mitsubishi Kinsei 54. 5 exemplaires construit.



L'Aichi D3A en chiffres:

Biplace de bombardement en piqué

Envergure: 14,37 m
Longueur: 10,19 m
Hauteur: 3,85 m
Surface alaire: 34,9 m²

Masse à vide: 2 570 kg
Masse en charge: 3 800 kg
Masse maximale: 4 120 kg

Motorisation: 1x Mitsubishi Kinsei 54 1 300 ch
Vitesse maximale: 430 km/h
Plafond pratique: 10 500 m
Vitesse ascensionnelle: 517 m/min
Rayon d'action: 1 350 km

Armement:
2x mitrailleuses de capot Type 97 de 7,7 mm
1x mitrailleuse Type 92 de 7,7 mm au poste arrière
1x bombe de 250 kg sous le fuselage
2x bombes de 60 kg sous voilure


Image


Sources:
Encyclopédie des armes, ed. Atlas.
Avions de la seconde guerre mondiale, ed. Atlas.
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Retourner vers Japon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité