Arsenal VG-33, une vraie fausse réussite ?

Arsenal VG-33, une vraie fausse réussite ?

Messagepar vigi » Mer 9 Juin 2010 21:33

La genèse de ce chasseur débute en juin 1937, lorsqu'à la suite d'une demande d'étude pour un quadrimoteur de transport de la part de Michel Wibault, la société d'Etat Arsenal élabore un appareil, le VG-20, pour servir de banc d'essais à un moteur monté en tandem l'Hispano-Suiza 12X.
Le projet de moteur étant abandonné, les ingénieurs Vernisse et Galtier décide de poursuivre les tests aérodynamiques de l'appareil, en le redéfinissant en chasseur léger de structure bois, le VG-30.
Cet appareil est équipé d'un moteur Potez 12Dc de 610ch, crédité d'une vitesse de 500km/h le VG-30 reste cependant en deçà des performances du D-520.
Le VG-30 fait l'objet d'une commande du ministère de l'Air le 12 Janvier 1938.
Le 6 Octobre 1938, il effectue son premier vol avec un nouveau moteur, un H.S. 12Xcrs, Potez ne pouvant fournir celui d'origine.
Après des tests effectué en Mars et Avril, l'appareil se révèle décevant en raison d'une hélice inadaptée.
En 1940, il est a Villacoublay ou il sera perdu.

Le VG-30 va donner naissance à une série d'appareils aux fortunes diverses.

Le VG-31:
C'est un VG-30 avec une surface alaire réduite, les essais de soufflerie révèleront trop d'imperfection. Le projet sera sans suite.

Le VG-32:
Cet appareil devait être équipé du moteur Américain Allison V1710 de 1040 ch, ce dernier n'étant pas livré avant Juin 1940, l'appareil fut abandonné à Villacoublay.

Le VG-34:
Ce fut le VG-33-02 remotoris√© avec moteur 12Y45 de 910 ch, il effectue son premier vol le 20 Janvier 1940. Transf√©r√© au CEMA de Villacoublay, il atteint 575 km/h √† 6 200m le 15 Avril 1940. On perd sa trace avec la d√©b√Ęcle.

Le VG-35:
√Čgalement une cellule de VG-33 remotoris√© avec un 12Y51 de 1 000 ch. Il effectue son premier vol le 25 F√©vrier 1940. La d√©faite fait que l'on perd √©galement sa trace.

Le VG-36:
C'est une variante du VG-35 équipé d'un radiateur ventral encastré dans le fuselage, il est également équipé d''une nouvelle verrière permettant une meilleure vision.
Le prototype fait son vol le 14 Mai 1940, il a été donné pour 590 km/h à 7000m.
Il terminera incendié à la Roche s/ Yon pour ne pas tomber aux mains des Allemands.

VG-39:
Appareil doté d'un moteur Hispano Suiza 89ter de 1 200 ch, il concurrence le Dewoitine 551 pour le programme de novembre 1939 pour le futur avion de chasse Français.
Il vole le 3 Mai 1940 et atteint 625 km/h à 5 600 m.
Déplacé à Toulouse, il sera détruit au moment de l'Armistice de Juin 40.


Le VG-33 a été conçu autour de cinq prototypes:
le 01: premier vol le 25 Avril 1939, il disposait d'un moteur H.S. 12Y31 de 860 ch, d'un armement d'un canon de 20 mm en tir par le moyeu de l'hélice et de quatre mitrailleuse dans les ailes.
le 02: qui servira pour élaborer le VG-34.
le 03: qui servit comme maquette de production
le 04: qui servira pour élaborer le VG-35.

Et enfin, le 05, qui peut-être considérer comme un appareil de pré-série.
Il effectue sont premier vol le 21 Avril 1940, il est ensuite confi√© au centre d'essais de Villacoublay le 11 Ao√Ľt 1939 o√Ļil va effectuer toute une s√©rie de vol test.
Le 10 Mars 1940, il part √† Toulouse o√Ļ les Allemands le r√©cup√®reront intact le 11 Mai.
Le VG-33-05 aurait atteint 650 km/h à 4 000m et approché les 1 000 km/h en piqué.

Le Ministère de l'Air passe une commande pour 220 VG-33 le 12 Septembre 1939.
La commande doit √™tre sold√© pour Avril 1940, mais Arsenal se retrouve confront√© √† un probl√®me r√©current, le VG-33 est enti√®rement con√ßu en bois, et pas n'importe lesquels, du Spruce et, de l'Oukoum√© ainsi que du Peuplier. Les deux premi√®res essences sont enti√®rement import√©, le Spruce de Roumanie et l'Oukoum√© d'Afrique m√™me si √† l'√©poque la Frnac √† des comptoirs lui permettant d'obtenir les bois Africains, il doit prendre la mer...et en ces temps de conflits, les choses s'av√®re complexe (quand au probl√®me du bois Roumains...no-comment). Enfin pour achever le tout la soci√©t√© d'√Čtat Arsenal ne c'est pas dot√© du stock d'aluminium et de magn√©sium n√©cessaire √† la conception des pi√®ces m√©caniques.
Bref, la production est très mal engagé.
Malgré des démarches auprès de Michelin, de Potez, de Couzinet (qui doit fabriquer le VG-39 au Brésil), rien n'y fait la production est dans l'impasse, les cadences ne peuvent être honorés, d'autant qu'en Mai 40 la commande passe à 1 000 unités tous type confondu ( 33, 36 et 39).
Sept appareils sont livr√©s avant l'Armistice dont seulement deux √† l'Arm√©e de l'Air (le N¬į 2 et 4).
A la capitulation , l'usine d'Arsenal dispose de 160 appareil sur le point d'être livrés plus quarante sur chaine, ils sont tous détruits.
Sur les sept livrés, trois seront récupéré par les Allemands et testé à Rechlin.

Le bilan du VG-33 reste très mitigé, appareil d'exception pour le staff d'essais en vol; l'Armée de l'Air et ses pilotes le trouvent en dessous de tout.
Enfin dernier point, quid de la résistance d'un avion tout bois, de son vieillissement avec la tenue des collages et que serait-il advenu des soucis d'approvisionnement en bois ?

Le VG-33 en chiffres:

1er vol: 25 Avril 1939
Mise en service: 12 Septembre 1939
Retrait: Juin 1940

Envergure: 10,80 m
Longueur: 8,55 m
Hauteur: 3,31 m

Motorisation: 1x Hispano-Suiza 12Y31 de 860 ch
Vitesse maximum: 455 km/h au niveau de la mer / 554 km/h à 6 000 m
Plafond pratique: 11 000 m
Vitesse ascensionnelle: 6min 5sec pour atteindre 5 500m
Autonomie: 1 200 km

Armement:
1x canon de 20mm HS 404
4x mitrailleuses de 7,5 mm MAC 34 M39
2 emport de 10kg sous voilure


Image


Le VG-33 par l'image

Sources: A√©ro Journal n¬į15
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Arsenal VG-33, une vraie fausse réussite ?

Messagepar Martial Velin » Sam 10 D√©c 2016 11:44

C'est vrai que choisir du bois roumain était un erreur. Pourquoi être contre un avion en bois . Le Mosquito anglais n'était il pas une réussite ? (et encore je suis anglophobe ;) ) Le VG 33 était supérieur en bien des point au Dewoitine D 520. Tu oublies de dire que ce qui a freiné sa sortie c'est le manque de moteur réservé prioritairement au D 520.
Vu qu'aucun avion de ce type était prévu pour la marine, je me demande pourquoi tu en parles.
Parcourant le Forum j'ai pu constat√© qu'aucun avion fran√ßais ne trouvait gr√Ęce √† tes yeux. Pour moi certains √©taient vraiment r√©ussis, ce qui est en cause est la dispersion des moyens de production.
Martial Velin
Quartier-ma√ģtre
Quartier-ma√ģtre
 
Messages: 4
Inscription: Sam 10 Déc 2016 03:24

Re: Arsenal VG-33, une vraie fausse réussite ?

Messagepar vigi » Sam 10 D√©c 2016 19:45

Martial Velin a écrit:C'est vrai que choisir du bois roumain était un erreur. Pourquoi être contre un avion en bois . Le Mosquito anglais n'était il pas une réussite ?


Je ne pense pas être contre l'avion en bois.
Pour reprendre tes propos, je suis un grand fan et défenseur du Mosquito.
Je note par contre, que développer dans une Europe au bord de l'implosion, un appareil avec des matériaux tous importés était, me semble-t-il un gros risque pour assurer une production.
Il faut par contre garder à l'esprit que les avions en bois de l'époque avaient tous le même défaut, non négligeable, une incapacité à durer dans le temps, les colles n'étant pas celles que nous connaissons aujourd'hui tout comme la vulnérabilité du bois face à une hygrométrie variable. Cette carence était en partie masquée par le fait que les pertes ou la durée de vie opérationnelle au front des appareils permettaient de s'affranchir de ce défaut.
Les Anglais s'en rendirent compte avec le Mosquito, lorsque les pertes au combat devinrent anecdotiques à la fin du conflit et, que les crashs de Mosquito dues à des fatigues structurelles de cellule commencèrent à augmenter de manière exponentielles, au point de réviser la durée de vie opérationnelle par appareil.



Martial Velin a écrit:Le VG 33 était supérieur en bien des point au Dewoitine D 520. Tu oublies de dire que ce qui a freiné sa sortie c'est le manque de moteur réservé prioritairement au D 520.


Comme dit plus haut, le VG-33 si il ne fut pas en soit un (trop) mauvais appareil par rapport à ces contemporains de l'hexagone, il restait cependant en retrait par rapport au D-520... Vu l'état d'urgence dans lequel se trouvait les armées françaises, on peut comprendre le choix de privilégier un appareil abouti (D-520), par rapport à un encore en développement et dont, sans être devin, on ne pouvait qu'être septique sur les capacités à le produire (bois roumain par exemple).

Mais il faut bien admettre que la France par rapport aux avionneurs anglais et allemands était très en retard sur le volet technologique et aussi, beaucoup plus grave, sur l'emploi tactique de l'arme aérienne et aéronavale.
Je ne rentre pas non plus dans le douloureux volet de la gestion politique des entreprises aéronautiques d'état, entre mouvements syndicaux pro-staliniens, conflit d'intérêts politiques et inter-entreprises... On était pas au mieux comparé aux autres pays.



Martial Velin a écrit:Vu qu'aucun avion de ce type était prévu pour la marine, je me demande pourquoi tu en parles.


Pas faux, une envie de visibilité sur le forum ?
Mais après tout, le D-520 n'était pas destiné à l'Aéronavale à la base non plus... et pourtant, deux flottilles en ont été dotés.



Martial Velin a √©crit:Parcourant le Forum j'ai pu constat√© qu'aucun avion fran√ßais ne trouvait gr√Ęce √† tes yeux. Pour moi certains √©taient vraiment r√©ussis, ce qui est en cause est la dispersion des moyens de production.


Je pense que ton analyse est peu rapide. Relit bien mes traits.
Ceux qui furent réussis arrivèrent trop tard, ou trop peu nombreux, pour prouver leurs valeurs, sans que l'on sache non plus si ils étaient fiables et évolutifs ( ndlr: par rapport à un Spitfire ou un Bf-109 par exemple).
Je suis par contre tr√®s critique sur la reprise de programme pr√©-WWII en 1946/48 par la France, qui √† mon sens a √©t√© une perte d'√©nergie et financi√®re fr√īlant la stupidit√© et l'absurde.
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)


Retourner vers Europe

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité