Besoin d’une armée suisse, voire d’avions de combat ?

Toute l'actualité des aéronavales, des marines de guerre et, des aviations du globe

Besoin d’une armée suisse, voire d’avions de combat ?

Messagepar Teuf-Teuf » Dim 4 Mai 2014 18:59

La Suisse a-t-elle besoin d’une armée, voire d’avions de combat ?

Cette question, que je trouve assez bête, est constamment “dans l’air” et elle est posée explicitement, en permanence (et avec une réponse négative), par le “Groupe pour une Suisse sans Armée” (GSsA, avec un S majuscule et un minuscule). Curieusement, ces gens-là et leurs congénères dans d’autres pays ne critiquent jamais les armées souvent formidables de certains pays – plus ces pays furent ou sont communistes, plus ils ont “droit” à une armée puissante puisqu’ils “représentent et défendent la classe ouvrière” (?), comme on l’a vu à Berlin en 1953 (révolte ouvrière), à Budapest en 1956 (massacre par les forces russes, y compris les chars lourds, des ouvriers hongrois qui voulaient être libres) et à Prague en 1968, sans parler de l’oppression et de l’exploitation ignobles de tous les ouvriers des pays envahis en 1944 et 45 par la faute de Hitler (il l’a bien détruit, son "bolchevisme" !).

Mais revenons à la Suisse. Les arguments fallacieux en faveur de son désarmement semblent évidents, surtout aux naïfs incapables de penser plus loin que le bout de leur nez ou trop paresseux pour le faire : le territoire suisse est entièrement entouré de pays amis (mais pas toujours très amicaux quand c'est l'Union européenne qui vocifère) : à l’ouest la France, au nord l’Allemagne, à l’est l’Autriche et le minuscule Liechtenstein (beaucoup plus petit que la petite suisse), au sud l’Italie. À quoi bon préparer sa défense armée contre tous ces amis ? Ceux qui posent hypocritement cette question ont la mémoire courte car, de 1940 à 43, certains dirigeants de l’Allemagne nazie, dont Hitler, ont envisagé plusieurs fois d’envahir leur pacifique voisin, qui avait d’ailleurs préparé une défense acharnée… surtout dans le réduit alpin. Être embringuée de force dans la guerre nazie, voire incorporée au glorieux IIIe Reich, aurait probablement coûté beaucoup plus cher à la Suisse que toutes ses dépenses militaires de 1939 à 2039 : comme en Allemagne, villes, usines et voies de communications détruites (rail, routes et ponts, voire les nombreux tunnels), jusqu’à 200 000 ou 300 000 morts militaires ou civils (pour environ 4 millions d’habitants, sans garantie), sans parler de l’assassinat de presque tous les Juifs et d’une grande partie des Suisses romands (francophones), une « race inférieure » (voir le traitement réellement subi par les Belges francophones, souvent très analogue à celui des Juifs…).

Mais aujourd’hui, nous sommes loin de tout cela, non ? Je l’ai déjà fait remarquer, la situation politique et militaire internationale peut toujours (à toute époque) changer très vite, comme le montre ce qui s’est passé en Crimée et ce qui se passe dans le reste de l’Ukraine. Ce n’est surprenant que pour les naïfs (notamment les pacifistes bêlants) et les gens mal renseignés qui ne lisent jamais un journal et ne regardent jamais un journal télévisé. Ce qu’ignorent presque tous nos contemporains, c’est que, en Europe centrale, la IIe guerre mondiale et les traités ou les improvisations coupables qui l’ont suivie (même sans le moindre traité) n’ont nullement réglé tous les problèmes une fois pour toutes, bien au contraire. Il y a, en ce moment même, des rancœurs, des rivalités et des revendications territoriales, voire des haines farouches, entre presque tous les pays d’Europe centrale : Hongrie (dont la dérive vers l’extrême-droite, voire le nazisme, comme dans les années 1930 et 1940, est fort inquiétante), Tchéquie et Slovaquie, Pologne, et j’en passe. Des territoires ont été arrachés aux uns pour être attribués aux autres, en général sans jamais demander l’avis des habitants, souvent furieux et remplis de haine pour leurs nouveaux maîtres. C’est l’histoire du « corridor de Dantzig » qui recommence mais au décuple. L’Europe centrale pourrait se transformer en poudrière exactement comme l’ancienne Yougoslavie : dès qu’on a soulevé le couvercle imposé par la force (Tito), cette poudrière a explosé avec guerres, massacres, assassinats et génocides, et ce en pleine Europe, tout récemment. On ne peut qu’espérer qu’il n’en sera pas de même en Europe centrale – entre l’Allemagne et la frontière occidentale de la Russie, pays qui continue à occuper (posséder) ridiculement l’ancienne Prusse orientale, qui faisait partie intégrante de l’Allemagne depuis des siècles et que la Russie s’est appropriée en 1944 pour en faire quoi ? Un terrain vague et misérable, et une base de centres radar. Jusqu’à quand l’Allemagne continuera-t-elle à éviter et à écarter toute source de conflit avec la Russie ? Quand les nationalistes allemands (et polonais) demanderont-ils la restitution des immenses territoires annexés par les Russes ? Madame A. Merkel et ses ministres ne sont pas éternels et il n’y a presque plus d’Allemands qui ont connu l’épouvante de la guerre (qui les avait beaucoup assagis), même si la leçon a porté (enfin) et ne sera jamais oubliée… peut-être pour mieux préparer la prochaine attaque, un jour.

Bref, la stabilité et la paix en Europe centrale ne sont peut-être que provisoires. Connaissant la nature humaine et sa bêtise*), je dirais même « certainement provisoires ». Or, la Hongrie est une voisine directe de l’Autriche, qui est la voisine directe de la Suisse, à l’est. La Tchéquie et la Slovaquie longent ces deux pays au nord. Regardez une carte d’Europe et vous verrez immédiatement un tonneau de poudre avec une mèche allumée.

*) Si Poutine avait demandé gentiment et diplomatiquement la restitution de l’Ukraine orientale et de la Crimée, stupidement données à l’Ukraine par l’URSS de Khrouchtchev, je suis certain qu’on aurait trouvé une formule donnant satisfaction à tous. Mais non, l’athlète Poutine, ancien colonel du KGB (ce n’était pas rien en URSS), voulait exhiber ses biceps, ses BMP et ses T-72 ou autres T-84 (?). N’oubliez pas l’une de ses déclarations OFFICIELLES : « La disparition de l’URSS est la plus grande catastrophe du XXe siècle. » Les Ire et IIe guerres mondiales, l’extermination des Juifs, de millions de prisonniers russes et des Gitans par l’Allemagne nazie, la grippe espagnole (qui a fait plus de morts que la guerre de 1914-18) ? Négligeables à côté de la fin de la magnifique et merveilleuse URSS « des travailleurs » (mon… hum, j’ai failli devenir grossier devant tant d’arrogance et de stupidité). Autrement dit, il faut réparer cette catastrophe et reconstituer l’URSS, que cela plaise ou non à la Pologne, à l’Ukraine et aux trois républiques baltes… Les statues de Lénine et de Staline continuent à trôner partout en Russie et ailleurs. L’hymne national de la Russie est celui de l’URSS. C’est clair, non ?

Oh que oui, la Suisse et tous les pays qui l’entourent ont vraiment besoin de forces armées, notamment aériennes, et ce pour longtemps encore. Qu’ils désarment et Poutine viendra, dans 5 ans ou moins, nous montrer les avantages du « socialisme » (sic) pour la Suisse, la France, l’Italie et autres pays capitalistes dégénérés (car il n’est pas dégénéré, lui, quand il s’exhibe, sur toutes les télévisions du monde, à moitié nu (!) et accomplissant des « exploits » sportifs à grand renfort de prises de vues complaisantes et de trucages vidéo).

Comme au temps de Staline, le dictateur du Kremlin est un malade mental. Qu’on se le tienne pour dit et qu’on ne s’étonne pas si ce psychopathe envoie ses divisions parachutistes, 20 000 chars et 3 000 avions de combat reprendre Varsovie, Budapest et Berlin. J’espère évidemment qu’il ne le fera jamais, mais, hélas, je n’ai déjà plus aucune certitude. Que la petite Suisse entretienne bien son armée et son aviation de combat !

Vous trouverez bien sûr tous les détails souhaitables sur Internet mais le sympathique Poutine caché sous une peau de mouton, c’est du passé.
Teuf-Teuf
Quartier-maitre de 1ère Classe
Quartier-maitre de 1ère Classe
 
Messages: 31
Inscription: Lun 20 Jan 2014 19:54

Retourner vers Histoire et actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 2 invités