Page 2 sur 2

Re: Opérations alliées en Syrie

MessagePosté: Mer 28 Aoû 2013 11:18
par PhantomII
Ça commence à craindre sérieux là. :shock:

Il semble bien que le conflit soit inévitable, les USA ont déjà positionné du matériel et des navires au large de la Syrie.
La Turquie vient d'annoncer qu'elle mettait des bases aériennes à disposition de l'OTAN.
Coté Français, la rumeur du départ du CdG semble se préciser de plus en plus et, soutien logistique semble acquis, mais je vois pas trop bien sous quelle forme. :?

Ce qui me gène dans cette affaire, c'est que si les bombardements chimiques ont bien eut lieu, la certitude sur les auteurs restent encore floue, bien sur le gouvernement en place en est capable, mais ceux d'en face aussi, surtout qu'ils venaient de subir de cuisants revers ses derniers temps.

Un autre point beaucoup plus gênant, c'est les alliés du gouvernement syrien, Russie, Chine, Iran.
En plus la Syrie disposent de sérieux moyens de DCA et anti-navires, tous des missiles de dernière génération russe. Le réveil pourrait être brutal pour les force de l'OTAN, même si on parle actuellement que de frappe ciblé à coup de missile de croisière de type Tomahawk et Scalp.

Autre point, les rebelles sont des extrémistes ultra-religieux soutenus par le Qatar et l'Arabie Saoudite, est-ce vraiment des gens crédibles qui méritent d'être soutenus et aidés ?
Ne va-t-on pas vers un nouvel Irak et/ou Libye avec des ultra religieux qui font pire que les régimes totalitaires qui ont été destitués, avec l'aide des occidentaux ?

Je suis très très inquiet et, j'ai bien peur que nos dirigeants nationaux n'aient absolument aucune conscience de ce dans quoi ils s'engagent, ils me donnent l'impression de gamins qui s'amusent à jouer une partie de "Risk"

L'article sur la base turc pour l'OTAN
L'article sur les armes de défense syriennes
Un article sur le départ possible du porte-avions Charles de Gaulle
Un autre -plus polémique- qui met en cause le Qatar dans la livraison d'armes chimiques aux rebelles

Re: Opérations alliées en Syrie

MessagePosté: Ven 30 Aoû 2013 22:02
par vigi
Pas mieux, et sympa les liens. ;)


Les anglais semble bien pour le moment être les plus lucides dans cette affaire.


J'ose caresser l'espoir que les liens "très forts" qui unissent nos gouvernants à ceux du Qatar et de l'Arabie Saoudite et que nos récents contrats avec ces pays n'ont aucun lien avec ce soudain regain d'intérêt pour cette guerre syrienne ?
Il est vrai que 1 000 morts par gaz c'est intolérable... comparé aux centaines de milliers causés depuis le début du conflit par des bombardements classiques...

C'est vrai quoi, des obus classiques, au mieux ça tue de suite, sinon, c'est juste des agonies à cause des effets de souffles, des hémorragies, des effets de dépression ou de surpression... rien d'insoutenable en somme.

Allez, je m'arrêtes, je pourrais m'énerver et dire des sottises.

Re: Opérations alliées en Syrie

MessagePosté: Dim 1 Sep 2013 21:48
par PhantomII
C'est vrai que le gros contrat d'armement navale de l'Arabie Saoudite et le regain d'intérêt du Qatar pour l'avion Rafale laissent des doutes face à la position de la France qui est vraiment la plus va-t-en-guerre alors que même les USA hésitent encore pour la Syrie.
La position de ces deux pays du Golfe et leurs soutiens aux rebelles extrémistes est quand même plus que discutable.

Je reviens vite fait ce soir, pour vous laisser lire quelques articles:

Le blog de Paul Quiles

Un article que je trouve un peu théorie du complot, mais bon... A lire quand même

Sans doute celui que je préfère en quelques jours de débats dans la presse... On notera que le boss a encore vu juste... L'est trop fort !! 8-)

Re: Opérations alliées en Syrie

MessagePosté: Lun 2 Sep 2013 22:22
par vigi
Mouais... Le second lien est vraiment limite effectivement... Mais bon d'un autre coté, c'est vrai que les preuves sur l'implication des troupes de Assad est pas plus claires.
Bizarre ce silence des experts de l'ONU, surtout à l'heure des liaisons satellites, du tout numérique, de la 4G et j'en passe, enfin bon, les types sont en route vers le siège de l'ONU pour un débriefing.

Pendant ce temps là, la France est de plus en plus seule, après le retrait des anglais et des allemands, c'est au tour des USA de réduire de plus en plus la voilure avec une décision du Congrés attendu pour le 9 Septembre... Dans une semaine, c'est clair que là, on sent bien que les types doutent pas qu'il y a un risque de se planter.

C'est marrant ça, mais quand on regarde à part la France qui a bataillé pour y aller "les yeux fermés", après avoir été la seule à vouloir armer les rebelles, je doute de plus en plus de l'indépendance de la position de notre pays.
J'espère également qu'on ne ferra aucun lien avec certains pays qui investissent massivement dans notre économie nationale ?
Pire, je prie pour que cela ne soit jamais le cas.

Ce qui m'inquiètes sérieusement c'est que nous continuons de déployer des moyens avec des ATL-2 qui prennent position à Chypre et une frégate qui tourne déjà du coté de la Syrie.

Alors oui, les USA font pareil, mais le souci, c'est que les Russes ont mis la Flotte de la Mer Noire sous les feux et que Poutine montre de plus en plus les dents.
Que les Chinois et les Russes diront non au conseil de sécurité.
Que Barack Obama recule chaque jour et cherche par tous les moyens une échappatoire "diplomatique" à un quelconque engagement.

Malgré tout ces signes, la France continue de maintenir sa position et, certains n'hésites pas à dire qu'un vote au parlement n'est pas nécessaire, au plus parle-t-on plus sérieusement d'une simple consultation.

Partir seule dans une opération punitive, qui de toute manière ne toucherait qu'un dépôt vide ou un QG désaffecté serait un pur suicide, à plusieurs points de vues:
-Financier, car notre pays n'a absolument pas les moyens d'encaisser seul le coût d'un tel engagement
-Militaire, car la Syrie ne restera surement pas les bras croisés si elle n'a que la France à traiter, sans parler de ses alliés qui pourraient également ne pas hésiter.
-Sureté intérieur, le risque d'attentat en France va devenir exponentiel dans le cas d'un engagement militaire de la France

Et bien entendu, je ne parle même pas du risque d'escalade, si la Syrie venait à atteindre et détruire un de nos bâtiments de guerre engagé dans ce type d'action et/ou nos avions de combat.
On fait quoi dans ce cas ?
On rentre la queue basse à la maison ou on y va franco, avec débarquement en Syrie et direction en colonnes serrées vers Damas ?

Enfin bon, je suis qu'un pauvre citoyen qui ne connait rien à rien...

Re: Opérations alliées en Syrie

MessagePosté: Mar 10 Sep 2013 16:55
par PhantomII
Une intervention armée de la part des USA devient de plus en plus improbable, si l'on en croit les derniers article de la presse.

Je mets en lien un article du Parisien, qui n'est peut-être pas le meilleur, mais je trouve intéressant, car il parle de la libération de l'otage belge, de ses propos sur le fait que le régime de Bachar El Assad n'est pas le responsable des attaques aux gaz, du comportement des rebelles qui tente de renverser le dictateur syrien, et bien sur de tous les derniers évènements autour de cette crise, avec la position de plus en plus en retrait des USA au fur et à mesure que les heures passent.

L'article complet

Un autre article en anglais, qui montre la détermination de la Syrie face à une éventuelle attaque.
L'aviation syrienne a testé les capacités de réaction des forces de l'OTAN à Chypre

Re: Opérations alliées en Syrie

MessagePosté: Jeu 2 Jan 2014 19:27
par vigi
Un article/blog qui analyse (je trouve) assez bien les liens, origines et conséquences (probables) de ce conflit.

Ou pourquoi l'intervention en Libye a été une énorme c*******ie, Kadhafi n'était certes pas un ange, loin s'en faut, même tout le contraire, mais ceux qui occupent maintenant ce pays sont-ils mieux ?

Le Mali c'est eux.
La Centre-Afrique, aussi.
La Syrie aussi.
On retrouve pêle-mêle les extrémistes des printemps arabes Tunisien et Égyptien, les Tchétchènes, les Afghans, les Irakiens et les Européens issues des cellules extrémistes...

Je crains fort que la Syrie ne soit qu'un terrain d'entrainement.

A vouloir voir tomber Bacchar El Assad, l'Europe pourrait bien être en train de creuser sa propre tombe...
A méditer.

A lire, juste pour s'en souvenir le jour où... :?