Les sous-marins "porte-avions"

Les sous-marins "porte-avions"

Messagepar vigi » Jeu 27 Sep 2012 18:39

Si l'on parle de l'arme aéronavale, on ne peut rester sans évoquer cette page peu conventionnelle de son histoire...
Lorsque les stratèges militaires décidèrent d'associer l'arme sous-marine et l'aviation navale sous un système d'arme unique.

Pour cela, il faut remonter aux origines et premier pas de ce concept qui se passe durant la Première Guerre Mondiale.
A cette époque, deux hommes échafaude un plan audacieux pour l'époque, l'Oberleutnant zur See Lothar von Arnauld de la Perière, un pilote d'hydravion Friedrichshafen FF-29, et Kapitänleutnant Walther Forstmann, commandant du U-Boot côtier U-12, décidèrent de mener un raid contre l'Angleterre en embarquant sur le pont avant du submersible un hydravion FF-29 armé de deux bombes de 12 kg.
Bien entendu, le sous-marin ne pouvait pas plonger tant que l'hydravion qui occupait quasiment toute la surface du pont avant, n'avait pas décollé.
Le 15 Janvier 1915, l'aventure des deux hommes et de leurs machines respectives se déroula comme il l'espérait, tant que le sous-marin n'eut pas franchi la digue du port de Zeebrugge.
Mais une fois en mer, la houle mis en danger la survie de l'hydravion en raison du tangage subit par le submersible.
Il fut alors décider de lancer l'appareil.
L'hydravion fut désarrimé du pont et le sous-marin rempli ses ballast avant pour lui permettre de décoller.
L'opération fut une réussite puisque le FF-29 réussi son décollage mais, il survola aussi les côtes anglaises avant de rentrer à Zeebrugge.

Forstmann et de la Perière décidèrent alors de convaincre leurs supérieurs du bien fondé de leur entreprise en demandant que soit élaboré des sous-marins capable d'embarquer des hydravions "spéciaux" qui pourraient mener des raids lointains.
Le scepticisme de leur hiérarchie et la fin de la Première Guerre Mondiale firent que les idées de Forstmann et de la Perière restèrent... Des idées.
Mais l'affaire faisait doucement son chemin puisque deux modèles d'hydravions susceptibles d'embarquer sur des croiseur-sous-marin avaient été créé, le Hansa Brandenburg W-20 et le LFG V-19.

De leur coté, les anglais était également dans le coup avec un sous-marin qui avait embarqué deux hydravions Sopwith Baby sur le sous-marin E-22, mais comme les allemands, le sous-marin devait rester en surface durant cet essai, si il ne voulait pas perdre ses hydravions.

Mais ce concept allait progresser rapidement durant l'entre-deux guerre.




A suivre, le HMS M2 de la Royal Navy...
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Les sous-marins "porte-avions"

Messagepar Valkyrie » Jeu 27 Sep 2012 20:20

vigi a écrit:Le 15 Janvier 1915, l'aventure des deux hommes et de leurs machines respectives se déroula comme il l'espérait, tant que le sous-marin n'eut pas franchi la digue du port de Zeebrugge.
Mais une fois en mer, la houle mis en danger la survie de l'hydravion en raison du tangage subit par le submersible.

:mrgreen:
Tu m'Ă©tonnes
Voici le texte qui peut être ajouté à vos messages. Il y a une limite de 580 caractères.
Avatar de l’utilisateur
Valkyrie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 963
Inscription: Ven 11 Juin 2010 16:28
Medals: 4
contribution (1) dossier technique de qualité (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Les sous-marins "porte-avions"

Messagepar nanard » Jeu 27 Sep 2012 20:45

Le successeur le plus célèbre, pour nous, de ce principe, c'est le Surcouf qui possédait un hydravion démontable et démonté dans un sas spécifique, c'était le Besson MB 35 puis MB 411 dont les fiches techniques sont sur le meilleur des Forum d'Aéronavale, celui-ci.
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)

Re: Les sous-marins "porte-avions"

Messagepar vigi » Jeu 27 Sep 2012 20:53

Walkyrie a Ă©crit:
Le 15 Janvier 1915, l'aventure des deux hommes et de leurs machines respectives se déroula comme il l'espérait, tant que le sous-marin n'eut pas franchi la digue du port de Zeebrugge.
Mais une fois en mer, la houle mis en danger la survie de l'hydravion en raison du tangage subit par le submersible.

:mrgreen:
Tu m'Ă©tonnes


Faut admettre qu'avec un tel Ă©quipage....

Image

Fallait en avoir dans le slip pour allez tâter de la vaguelette en Mer du Nord. :mrgreen:
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Les sous-marins "porte-avions"

Messagepar vigi » Ven 28 Sep 2012 12:07

Hier, nous avons vu la genèse du concept de sous-marin "porte-avions" ou plus exactement, de sous-marin pouvant embarquer un hydravion à son bord.
La chose en était surtout resté à l'idée sur un coin de table... Ce qui ne voulait pas dire que l'idée ne faisait pas son chemin.

Si se furent les allemands qui avaient l'idée initiale, avec la fin de la guerre et la défaite du Kaizer, c'est chez les vainqueurs de 1918 (pour l'Europe) que ce concept va continuer à se développer.

Il est donc temps, de voir ce que les sujets de la Royal Navy de ce bon Georges V, ont fait autour de ce concept.

Voici donc un historique exhaustif du sous-marin HMS M2 qui ne demande pas mieux que d'être étoffé.


La Royal Navy renoua avec le concept de sous-marin “porte-avions” dans les années 1920 avec les submersibles-croiseurs de classe M qui était alors armé de 305 mm.
Ces sous-marins furent fabriqués par les chantiers navals de Lyme Bay. A cette époque ils font partis des plus gros submersibles, avec 90 mètres de long et 1 980 tonnes de déplacement en plongée
Trois unités de type était en service lorsque le M-1 sombra avec ses soixante-neuf hommes d’équipage après être entré en collision avec un chabonnier suédois, le SS Vidar le 12 Novembre 1925.

En 1920, la Royal Navy fut contrainte de supprimer l’affut et le canon de 305 mm sur les classe M, pour répondre aux conditions du traité de Washington.
Le M2 reçut à la place un hangar étanche pouvant recevoir un petit hydravion d’observation Parnall Peto.
Le M3 fut transformé en mouilleur de mines.

Le pont avant du M2 fut doté d’une catapulte pneumatique situé dans la continuité du hangar.
Avec ces installations, le submersible M2 pouvait effectuer des missions en plongée, puis faire surface pour procéder au lancement de l’hydravion qui était prêt au catapultage en quelques minutes.
La récupération de ce dernier se faisait après un amerrissage le long du submersible qui utilisait alors une grue fixé sur le pont, pour récupérer l’aéronef. Une fois sa voilure repliée, il était stocké dans son hangar étanche.
Le sous-marin ainsi transformé fut opérationnels en 1928.

Alors que ce concept donnait satisfaction à la Royal Navy, un accident dramatique changea l’avenir de ce type de sous-marins.
Le 26 Janvier 1932, le M2 sombra au large de West Bay dans le Dorset, entrainant dans la mort ses soixante-huit membres d’équipage.
A l’issue d’une mission qui tenta de renflouer le submersible, les plongeurs trouvèrent la porte du hangar hydravion ouverte. Il semble que l’équipage du submersible ait voulu mettre en œuvre trop rapidement l’hydravion. En ouvrant la porte du hangar alors que le pont était encore submergé, le sous-marin a embarqué de l’eau dans le hangar, entrainant le naufrage du bâtiment.
Après la perte du M2, la Royal Navy décida d’abandonner l’utilisation de ce type de submersible doté d’un hangar à hydravion.

Image
Sources bbc
Image
Sources wikimedia


Sources: http://www.britsub.net


To be continued...
la prochaine étape, le sous-marin français Surcouf.
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Les sous-marins "porte-avions"

Messagepar nanard » Ven 28 Sep 2012 18:51

Je crois que l'expression "prêt en quelques minutes" est un peu exagérée :mrgreen:
Il faut se rappeler que quelque soit la nationalité de ces projets, le premier obstacle à cette rapidité souhaitée était l'obligation de ne faire le plein du taxi qu'une fois en plein air, ne serait-ce que pour des questions de sécurité élémentaire. Il était hors de question de partir dans les profondeurs avec un réservoir d'avion plein, ou pire, partiellement plein.
C'est d'ailleurs ce qui causa en grande partie l'abandon de ce concept.
Le temps que le sub émerge, qu'on sorte l'avion, qu'on assemble certains morceaux (la place manquait bougrement à bord), qu'on fasse le plein, le sub à découvert risquait et avait le temps de se faire grenader...surtout qu'il fallait compter le même délai au retour de la mission !!! Et pendant le temps de celle-ci, le sub ne pouvait pas s'éloigner, même en plongée, because comment le zavion il retrouvait son bercail ? Même durant WWI, les récits ne manquent pas pour expliquer comment avions et dirigeables repéraient bien les subs en plongée :fume:
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)

Re: Les sous-marins "porte-avions"

Messagepar Valkyrie » Ven 28 Sep 2012 19:06

Je me suis toujours demandé comment effectivement le retour se faisait, aussi bien au niveau de la localisation que du timing...
Quels risques à prendre pour un sous-marin que d'annoncer d'une manière directe ou directe où le retrouver à coup sur en surface. Rien que pour cette raison, je vois mal le projet aboutir. :?
Il aurait fallut que l'hydravion rejoigne un autre bâtiment moins délicat comme une frégate.

Le décollage :
Image
Voici le texte qui peut être ajouté à vos messages. Il y a une limite de 580 caractères.
Avatar de l’utilisateur
Valkyrie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 963
Inscription: Ven 11 Juin 2010 16:28
Medals: 4
contribution (1) dossier technique de qualité (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Les sous-marins "porte-avions"

Messagepar vigi » Ven 28 Sep 2012 19:33

Alors, je vais répondre ce que j'ai lu sur le M2... Et très honnêtement, si il y a des avis éclairés sur ce point, je suis toute ouïe (ou plutôt tout regard).

Le M2 (si il avait vécu), devait ouvrir la voie à l'escadre et son hydravion devait lui donner "une allonge" de reconnaissance supplémentaire.
Je pencherai donc, aux vues des moyens de navigation de l'Ă©poque Ă :
-Catapultage avec un cap 0° (par postulat) pendant: (temps de vol max)/2
- Retour cap au 180° jusqu'au contact visuel avec le soum'

Pendant le temps de vol, le soum' pouvait alors plonger en cas de souci mais avec une conservation du cap de lancement.


Pas sur que ma théorie tienne quand je me relis. :?


Je suis en train de vous préparer un topo pour le Surcouf, là, l'utilisation du taxi sera (un peu) plus clair... enfin j'espère. :?
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Les sous-marins "porte-avions"

Messagepar Valkyrie » Ven 28 Sep 2012 20:14

Entre deux guerres, les moyens de positionnement devaient offrir une certaine imprécision.
Au niveau de la mer, la vue ne doit porter qu'à moins de 100km et encore, lorsque les conditions météo sont exceptionnelles. Temps pas trop beau (brume de mer) et pas trop nuageux.
En naviguant à l'estime, le soum' avait de grande chance de ne pas être au rendez vous. Le plus simple pour lui devait d'estimer sa dérive et tenter de rester sur place.
On peut alors voir effectivement un moyen de reconnaissance en allonge d'une "task force", le soum' fait surface, envoi son hydravion, reste en surface, est rejoint par des batiments de protection, récupère son bouzin et c'est reparti pour un tour...
Voici le texte qui peut être ajouté à vos messages. Il y a une limite de 580 caractères.
Avatar de l’utilisateur
Valkyrie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 963
Inscription: Ven 11 Juin 2010 16:28
Medals: 4
contribution (1) dossier technique de qualité (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Les sous-marins "porte-avions"

Messagepar vigi » Ven 28 Sep 2012 20:29

Ah oui, c'est vrai la dérive en plus... J'avais complètement zappé le truc.
Déjà en surface ça devait pas être simple à gérer, je présume donc qu'en cas de plongée intempestive, ça devait être encore plus chaud pour maintenir un cap... Non ?
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Suivante

Retourner vers Batiments de soutien et d'escorte des Groupes AĂ©ronavals (CVBG)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités