Embraer EMB-121 Xingu

Embraer EMB-121 Xingu

Messagepar Connie » Ven 7 Jan 2011 20:29

L'EMB-121A Xingu est un appareil pouvant accueillir deux membres d'Ă©quipage et neuf passagers, ou une charge de fret de 860 kg.
Il ne nécessite qu’un pilote.
Il possède deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-28, un empennage est en T, et un fuselage pressurisé.

Le Xingu effectua son vol initial le 22 octobre 1976, mais ne fut certifié par les autorités Brésiliennes qu'à la mi-1979 suite à des problèmes techniques.
Le Xingu aura subi entre-temps de nombreuses modifications sur le plan de l'aérodynamique, dont l’ajout d'une dérive ventrale.
La Force Aérienne Brésilienne commanda six avions pour le transport VIP.
Mais le principal client militaire demeure la France, qui commanda 41 exemplaires, 25 pour l'Armée de l'air et 16 pour la Marine début 1981.
La version EMB-121A1 Xingu II, achetée à deux exemplaires par la Marine, est dotée quant à elle, de deux turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A-135 actionnant des hélices quadripales.

En septembre 1980, le Brésil achète des Mirage IIIE d’occasion à l’Armée de l’Air française, en contre partie la France achète 41 Xingu (prononcé "shinn'gou", qui signifie moustique en portugais).
Le marché est signé le 16 janvier 1981.

Le n°55(initialement Marine) et le n°54 de l'Armée de l'Air, ont fait l'objet de tests par le Centre d'Expérimentations Aériennes Militaires (CEAM) à Mont-de-Marsan, après leur arrivée en France le jeudi 11 mars 1982.
Ces deux appareils ont effectué le vol transatlantique de 10.000 kilomètres de Sao José dos Campos (Brésil) à Paris en 27 heures et trois escales (île de San Fernando, Las Palmas et Séville).
Les deux avions étaient équipés, pour la circonstance, de réservoirs supplémentaires montés en cabine leur donnant une autonomie de 3.000 km. Chacun des avions était piloté par un équipage des deux armes respective, Air et Marine.
Le détachement Xingu Marine est créé le 7 septembre 1981 au CEPA(Centre d’Essai pour l’Aéronavale) à la BAN Fréjus-Saint-Raphaël. Il reçoit son premier appareil le 26 mai 1982, qui provient du CEV(Centre d’Essai en Vol).

L'évaluation militaire et technique de ce bimoteur léger se déroule en 1982 en étroite collaboration avec le Centre d'Expérimentations Aériennes Militaires (CEAM). Le détachement est dissous le 1er janvier 1983, pour donner naissance à la Section Xingu à Lann-Bihoué, elle sera dissoute le 1er septembre suivant, ses appareils et ses missions sont transférées à l'ESM/52.S.

Le 1er septembre 1983 à la suite de la désactivation de la Section Xingu (Lann Bihoué), l’ École de Spécialisation Multimoteurs (ESM) est créé et l’escadrille 52S renaît de ses cendres (puisque dissoute le 15 janvier 1962).
Elle assure la formation des pilotes destinés aux appareils lourds bimoteurs en service dans l'Aéronautique Navale (Atlantic, Atlantique, Neptune, Nord 262...).
Conçu pour les missions école, le Xingu offre un cockpit équipé d'une double commande et d'une instrumentation complète et bien adaptée au vol.
Le Xingu n'est pas toujours un avion facile pour le néophyte, en raison d'une compacité de forme qui lui donne des qualités aérodynamiques pointues dans certaines configurations.
Du fait des restrictions budgétaires, il est décidé qu'en 1997 la formation des pilotes marins et aviateurs sur multimoteurs se fera au sein de l'École
d'Aviation de Transport 00/319 d'Avord (Armée de l'Air). L'unité est dissoute le 1er septembre 1997. Ce qui distinguait l'ESM/ 52.S de l'EAT (École de l'Aviation de Transport), est l'initiation au survol maritime et la taille plus restreinte des promotions (une dizaine de stagiaires pour une dizaines de moniteurs). Les sept EMB-121AN Xingu (n° 55, 66, 69, 70, 77, 83 et 90) sont transférés à l'Armée de l'air, qui les met au standard de ses autres machines au fur et à mesure des grandes visites à la SECA du Bourget.
En effet, les exemplaires "marins" se distinguent de leurs cousins de l'Armée de l'air par :
-Un radioaltimètre, ou sonde, instrument plus précis qu'un altimètre classique pour les vols au-dessus de l'eau à très basse altitude.
-Boîtiers radios pour faire de la goniométrie.
Le personnel de la Marine reste cependant rattaché administrativement à la base de Lann-Bihoué. Par ailleurs, pendant qu'un marin est chef des opérations/directeur des études, un aviateur commande l'EIV (Escadron d'Instruction en Vol) puis inversement tous les deux ans. Le commandement de l'une des trois escadrilles est également réservé à un marin.

L'escadrille 11S de liaison basée sur la BAN Dugny-Le Bourget, reçoit ses trois premiers EMB-121AN Xingu (AN pour Aéronautique Navale) le 15 mai 1983. Ils viennent en remplacement des PA-31-350 Navajo. Les quatre EMB-121AN Xingu opèrent aux côtés de deux Nord 262A et assurent des missions de transport et de liaison au profit d'ALPATMAR (AmiraL PATrouille MARitime) et de l'État-major de la Marine à Paris. Le rayon d'action et la vitesse du EMB-121AN Xingu en font un appareil économique et rapide pour transporter, sur des liaisons transverses ou vers les pays européens, cinq personnes et leurs bagages.
Elle reçoit en 1990, deux EMB-121AN Xingu II (nº30 et 47) qui se caractérisent par un aménagement intérieur amélioré et deux turbopropulseurs PT6-A-135 de 750 ch.
L'escadrille 11S est dissoute le 30 juin 1997.
Les deux Xingu II sont transférés à la 2.S (Lann-Bihoué) et les deux Xingu I à la 3.S (Hyères)

L'escadrille 2.S, reçoit sur sa base de Lann-Bihoué quatre EMB-121AN Xingu ainsi que les deux Xingu II provenant de l'escadrille 11.S dissoute en juin 1997. Elle assurait essentiellement des missions de servitudes au profit de la IIème Région Maritime (Brest) et de surveillance maritime. Les Xingu sont utilisés par la 2.S jusqu'en mars 2000, lorsque l'unité devient 24.F.

Les Piper PA-31-350 Navajo de l'escadrille 3.S basés à la BAN Hyères sont retirés du service le 30 septembre 1994 et remplacés par quatre EMB-121AN Xingu. En outre, elle reçoit deux Xingu I provenant de l'escadrille 11.S dissoute en juin 1997.
Escadrille de soutien de la IIIème Région Maritime (Méditerranée), elle est chargé de nombreuses missions variées : transport, calibration radar, remorquage de cibles, surveillance des champs de tir, surveillance antipollution, assistance aux navires civils.
Le 31 mars 2000, l'escadrille 3S est dissoute après 55 ans d’existence et, ses Xingu, ses Nord 262, ses moyens et son personnel sont transférés à la flottille 28.F qui venait d'être réactivée sur la BAN Hyères.

La 28F qui était en sommeil depuis le 15 avril 1963, déménage vers Nîmes Garons en septembre 2002.
Les Nord 262 ayant effectué leur dernier vol le 25 février 2009, seuls subsistaient quatre Xingu à la 28.F ( 9 Xingu aujourd’hui avec ceux de la 24F)
Ses missions sont les suivantes :
-Surveillance des zones d'intérêt économique en métropole ;
-Contribution à la sûreté des approches maritimes sur la façade Méditerranée par la recherche de renseignements ;
-Participation Ă  la recherche et au sauvetage dans le cadre des missions de service public et des accords internationaux ;
-Soutien aérien de la région Méditerranée.

L'Escadrille de Réception et de Convoyage (ERC) basée à la BAN Cuers-Pierrefeu reçoit un EMB-121AN Xingu en octobre 1982. Il est détaché de l'ESM/ 52.S puisque l'ERC ne dispose pas d'avions en propre et ce jusqu'à janvier 1992 quand l'État-major décide de lui céder les quatre appareils détachés provenant d'autres formations. Ainsi, en 1992, elle opère un MS.880 Rallye (ex-EIP/ 50.S), deux PA-31 Navajo (ex-3.S) et un EMB-121AN Xingu (ex-ESM/ 52.S). L'ERC a trois missions :
-Le convoyage des aéronefs de la Marine et des mouvements administratifs associés (transport de la documentation de l’appareil convoyé).
-La réception, par délégation du Centre d'Essais en Vol, des aéronefs de la Marine sortant d'entretien majeur à l'AIA de Cuers .
-La mise au point avant réception des aéronefs de la Marine sortant d'entretien à Cuers.
L'EMB-121AN Xingu permet d'assurer les mouvements de pilotes et de personnel naviguant qu'implique ces missions.
En 1995, l'escadrille 10.S et l'ERC fusionnent pour donner naissance à l'Escadrille de Réception, de Convoyage et d'Expérimentation (ERCE)/ 10.S. L'EMB-121AN Xingu n'est pas affecté à la nouvelle unité.


La Section d'Essais et de Soutien (SES) implantée sur la BAN Fréjus-Saint-Raphaël utilisa un EMB-121AN Xingu à partir de 1982. La Section d'Essais et de Soutien devient en 1986 Section d'Expérimentations et de Soutien. La même année, le 1er novembre 1986, la Section d'Expérimentations et de Soutien devient l'escadrille 10.S. Il servait dans les missions de transport et de soutien au profit de cette unité d'expérimentation. Un appareil de cette unité est détaché à la BAN Cuers-Pierrefeu au sein de l'Escadrille de Réception et de Convoyage (ERC).

Le 10 mars 2000, dissolution de la 2.S sur la base Lann-Bihoué, et la 24.F en sommeil depuis le 1er septembre 1998, est réactivée, elle opérait précédemment sur Atlantique.
Les EMB-121AN Xingu travaillaient de concert depuis ce jour-là, avec les nouveaux Falcon 50 Marine et les Nord 262E ( ces derniers sont retirés du service en mars 2009). Les quatre Xingu opéraient (puisque versés à la 28F ) aux côtés des quatre Falcon 50 Marine.
Ses missions sont les suivantes :
-Le secours en mer au profit des équipages d'aéronefs et de bâtiments en détresse ;
-La lutte contre la pollution maritime et le trafic de drogue ;
-L'assistance et la surveillance des pĂŞches ;
-La lutte contre l'immigration clandestine ;
-Formation des pilotes multimoteurs dans le cadre des normes de la réglementation civile.


Image


Caractéristiques :

DĂ©signation : EMB-121AN Xingu I/II
Constructeur : Embraer
Premier Vol : 10 octobre 1976
Mise en service dans l’AN : 1982

Affectations :
Escadrille 2.S (1994-2000)
Escadrille 3.S (1994-2000)
Escadrille 10.S (1986-1995)
Escadrille 11.S (1983-1997)
Escadrille 52.S (1983-1997)
ERC (1992-1995)
Flottille 24.F (depuis 2000-2010)
Flottille 28.F (depuis 2000)
SES (1982-1986)
Section Xingu (1983-1984)
Flottille 28F, depuis 2010 un total de 9 appareils (n° 65, 67, 68, 71,74, 79, 81, 85, 87)

Longueur : 12,25 mètres
Envergure : 14,45 mètres
Hauteur : 4,74 mètres
Masse Ă  vide : 3 620 kg
Masse maximale : 5 670 kg

Vitesse maximale : 426 km/h ou 230 noeuds
Vitesse de croisière : 365 km/h
Rayon d'action : 2 352 km
Plafond : 22 500 pieds
Motorisation : 2 turbopropulseurs Pratt et Whitney PT6 A-28 de 680 ch
Autonomie : 4h30
Distance franchissable : 930 nautiques

Équipage : 2 pilotes et 6 passagers

Équipements
-RĂ©cepteurs VOR/ILS
-Tacan
-Transpondeur
-Radiocompas
-Radioaltimètre
-GPS
-Radar météorologique

sources
Marine Nationale
Les mythes que nous tissons reflètent inévitablement un fragment de vérité éternelle
J. R. R. Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Connie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 712
Inscription: Lun 14 Juin 2010 13:07
Medals: 8
carriere militaire (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) courtoisie et politesse (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: Embraer EMB-121 Xingu

Messagepar MASH » Ven 7 Jan 2011 20:50

Très jolie fiche technique (et historique...)
Merci
La vie est une maladie sexuellement transmissible... constamment mortelle
Avatar de l’utilisateur
MASH
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 728
Inscription: Ven 11 Juin 2010 11:00
Localisation: Seignosse 40 / Bayonne 64
Medals: 6
contributeur (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Embraer EMB-121 Xingu

Messagepar Connie » Ven 7 Jan 2011 21:03

Merci, Mash, d'autant que c'est un appareil que j'ai côtoyé.
Les mythes que nous tissons reflètent inévitablement un fragment de vérité éternelle
J. R. R. Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Connie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 712
Inscription: Lun 14 Juin 2010 13:07
Medals: 8
carriere militaire (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) courtoisie et politesse (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: Embraer EMB-121 Xingu

Messagepar MASH » Sam 8 Jan 2011 12:47

Connie a écrit:...d'autant que c'est un appareil que j'ai côtoyé.


Ceci explique sans doute cela... ;)
La vie est une maladie sexuellement transmissible... constamment mortelle
Avatar de l’utilisateur
MASH
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 728
Inscription: Ven 11 Juin 2010 11:00
Localisation: Seignosse 40 / Bayonne 64
Medals: 6
contributeur (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Embraer EMB-121 Xingu

Messagepar CONIL » Mar 2 Sep 2014 13:55

Bonjour Connie,

Je recherche une donnée technique sur cette avion.
Je recherche la force de traction à appliquer sous les ailes afin de réaliser des plots d'arrimage au sol ?
Auriez vous cette donnée ?

Merci.
CONIL
Quartier-maître
Quartier-maître
 
Messages: 1
Inscription: Mar 2 Sep 2014 13:51

Re: Embraer EMB-121 Xingu

Messagepar Connie » Mer 3 Sep 2014 21:54

Bonsoir CONIL

Peut être dans la doc technique du Xingu ou auprès du constructeur, mais malheureusement je ne peux pas t'aider, je n'ai aucune information.
Les mythes que nous tissons reflètent inévitablement un fragment de vérité éternelle
J. R. R. Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Connie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 712
Inscription: Lun 14 Juin 2010 13:07
Medals: 8
carriere militaire (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) courtoisie et politesse (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1) +3 ans d'ancienneté (1)


Retourner vers Reste du monde

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 1 invité