B.A.N. Cat-Lai

Les bases aéronavales dans le monde, par pays, leurs squadrons, leurs flottilles, leurs escadrilles

B.A.N. Cat-Lai

Messagepar pingouin » Dim 15 Avr 2012 11:22

Image Image
Ces deux beaux insignes sont ceux de la B.A.N. Cat-Lai, le premier de fabrication locale, date de 1945, le second réalisé en métropole, date de 1946. Après avoir été repérée et dessinée par le LV Louis Ménès, cette hydrobase fut construite sous sa direction, créée le 1er octobre 1930, elle sera armée par la Marine le 11 novembre 1931. Située à une douzaine de km de Saigon sur le fleuve Donnaï, près du village de Cat-Lai, elle fut l'une des bases les plus emblématiques créées Outre Mer par l'Aviation Maritime dans les années 1930. Elle abritera au départ l'Escadrille du Donnaï, une petite formation équipée de CAMS 37 et de CAMS 53. Transférée à l'Aviation Coloniale en 1933, elle verra ses CAMS remplacés par des Loire 130 au sein de la 5eme escadrille, renommée 1/CBS par l'Armée de l'Air en 1940. Le 15 septembre 1940, une section d'hydravions de la Marine, la S.H.M. sera recréée à Cat-Laï, commandée par le LV Jean GAXOTTE, cette section sera composée des appareils suivants : 2 Loire 130, 3 Potez 452 et 3 Gourdou-Leseure 832, le 13 décembre 1941, la base sera occupé par les Japonais et désarmée le 31 décembre 1941 et ses appareils convoyés à l'hydrobase de Bien Hoa, où elle continuera de survivre tant bien que mal jusqu'en mai 1944. Après la disparition de son commandant le 2 février 1945 lors d'un accident aérien, elle sera finalement dissoute le 9 mars 1945, et ses hydravions récupérés par les Japonais. Le 17 décembre 1945, elle rentrera à nouveau dans le giron de l'Aéronautique navale au sein du G.A.N Indochine, réhabilitée comme B.A.N le 11 octobre 1946, elle abritera l'escadrille 8S, composée au début d' hydravions Aichi A13-A1 Jake, d'un Nakajima A6M-5N Rufe et d'un Loire 130 récupérés, bientôt renforcés par des biplans Sea Otter. Elle verra également stationner brièvement l'escadrille 9S, d'octobre 1950 à avril 1952; placée en gardiennage le 1er novembre 1955, elle fermera définitivement le 1er avril 1956.

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/cams_310.jpg
Cat-Lai 1932 - CAMS 37A de l'Escadrille du DonnaĂŻ, portant l'insigne du Calao
Crédit photo. Coll. Henri Marty
http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/portiq11.jpg
Portique d'entré de la base en 1932, rappel de l'aviateur Joseph Lebrix
http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/cat_la13.jpg
La base de Cat Lai en 1936. Période Aviation Coloniale. Crédit photo SHD

D' excellents ouvrages décrivent parfaitement l'histoire de cette base, Sous l'Aile du Calao, par le CV Louis Ménès, édité par l'ARDHAN , l ' Escadrille du Calao, par le Général Barthélemy paru aux Editions France Empire et Les pingouins d'indochine, de René Bail, aux Editions maritimes & d'outre mer. Dans l'ouvrage l'Aéronautique navale en Indochine (1927-1956) de Henri Robin et Robert Feuilloy, également publié par l'ARDHAN, de nombreuses pages sont également consacrées à Cat-Lai. Mon propos n'est pas de faire du copier-coller à partir de ces documents, mais partant des grandes lignes historiques qu'ils contiennent, d'apporter des informations sur ce qu'était la base après 1945 et sur les opérations menées par les appareils de la 8S, d'après les témoignages d'anciens camarades de cette époque en ma possession et les souvenirs de mon affectation à Cat-Lai de 1947 à 1949.

Précisions sur la signification des insignes, le premier montre le fleuve Donnaï, avec de part d'autre, un cerf couché rappellant la présence des nombreuses forêts de kapok qui couvraient la région aux origines, et le Calao, célèbre emblème de la 8S, les textes ont malheureusement été croisés, sur le second, l'inscription portée en caractères chinois sur la voile noire de la jonque, est Cat-Lai, nom vietnamien, qui traduit en bon français, signifie "l'homme de barre d'un bateau, ou l'homme à la barre d'un bateau".

A suivre

Image
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: B.A.N. Cat-Lai

Messagepar pingouin » Dim 15 Avr 2012 23:52

Années 1945 –1946 - De la reddition japonaise à la renaissance de la base de Cat Lai.

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/carte11.jpg
Carte de la route de Cat-Lai et du Donnai montrant le périmètre de la base.

En novembre 1945, l’état major du C.E.F.E.O. (corps expéditionnaire français en Extrême Orient) décida d’utiliser la base de Cat-Lai, qui était toujours occupée par les Japonais dont ils avaient la garde aux termes des conditions d’armistice. Le capitaine de vaisseau Louis Ménès, alors major général de la Marine à Saigon, fut chargé de notifier cette décision aux autorités japonaises. Le 12 novembre un Catalina de la 8F décolla de Tan Son Nhut avec le CV Ménès à son bord, après l’amerrissage de l’hydravion sur le Donnaï, une vedette japonaise conduisit la délégation française sur le terre plein de la base, où l’attendaient un capitaine de corvette japonais et deux ou trois officiers. Après un bref salut militaire le commandant japonais remit la base aux autorités françaises, ainsi que son sabre. Cérémonie émouvante pour le CV Ménès qui avait présidé à la création de la base dans les années 1930. Les installations générales , hangars, ateliers et magasins étaient en bon état, ainsi que la grue de levage et les moyens de mise à l’eau des hydravions, réserves de carburant et soutes à munitions également intactes. Les hydravion présents, en assez mauvais état, furent désarmés.

hangars http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/hangar10.jpg
Cat-Lai 1945 - Vue arrière des hangars et du bâtiment de commandement
http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/ancien10.jpg
Réservoirs à carburants, il furent bientôt enterrés
http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/normal11.jpg
Aichi trouvé dans un hangar en 1945, tous n'étaient heureusement pas dans cet état

En décembre 1945 un premier détachement du G.A.N. Indochine arriva sur la base et commença d’effectuer avec les « moyens du bord » les travaux nécessaires pour permettre la création et le stationnement d’une nouvelle l’escadrille, la 8S, constituée au départ de cinq ou six Aichi A13-A1 Jake récupérés à Cat-Lai et d’un unique Loire 130 N°71 récupéré à Bien Hoa, que les japonais n’avaient jamais réussi à faire voler. Les premières missions consistèrent à s’accoutumer aux nouveaux appareils en effectuant quelques vols au dessus du Donnai et de la rivière de Saigon.

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/loire_14.jpg
Le Loire 130 N°71 en 1945, tel que le trouvèrent les marins à l’abandon sur la base de Bien Hoa. Crédit photo SHD
http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/aichi_12.jpg
Un second Aichi plus présentable, le SM radio volant Jean Couturier se tient devant l'appareil

En février 1946, transportés au Tonkin par l’ancien porte-avions Béarn, les Aichis de la 8S effectuèrent des missions de liaison sur Hanoi, Haiphong et en Baie d’Along. En juin le Béarn ramena l’unité à Cat-Lai, dont les installations avaient été mises en état pour permettre en une utilisation opérationnelle. Les vols reprirent au mois de juillet, consistant pour l’essentiel en des surveillances fluviales et des vols de liaison sur la côte Sud de l’Annam et vers le Golf du Siam. En septembre eurent lieu les premiers essais en vol d’un Nakajima A6M-2N Rufe provenant de l’A.T.A.I.U britannique de Singapour, version à flotteurs du célèbre Zero, après avoir été révisé et préparé par les mécanos du G.A.N. Indochine, l’avion se révéla extrêmement maniable, mais sa carrière à la 8S fut brève, il devait malheureusement s’écraser le 13 septembre suivant après avoir percuté l’eau sur la rivière de Saigon à la sortie d’un tonneau à basse altitude , exercice effectué lors d’un vol de bienvenue pour saluer l’arrivée de nouveaux bâtiments de guerre dans le port de Saigon, tuant son pilote sur le coup, l’EV1 Raymond l’Hostalier.
Le 11 octobre 1946 la base prit définitivement le nom de B.A.N. Cat Lai

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/nakaji11.jpg
Le Nakajima A6M-2N Rufe à Cat-Lai en 1946, une belle ligne pour cet hydravion, hélas éphémère à la 8S.

A suivre, Année 1947, qui voit l'accroissemement des effectifs destinés à assurer la relève des personnels arrivés fin 1945 et des besoins nécessaires à la mise en service des Sea-otter.

Images de ma collection personnelle, sauf indications contraires.
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: B.A.N. Cat-Lai

Messagepar pingouin » Lun 16 Avr 2012 18:23

Cat-Lai – Année 1947, l’arrivée des Sea-Otter et la relève des anciens de 1945.

Le 21 janvier 1947, le Loire 130 participa aux opérations de reconquête de Hué, et le 30 il effectua des amerrissages sur la lagune de Cau Hay pour délivrer des médicaments urgents aux troupes engagées. Mais peu après la fin du premier trimestre la 8S ne disposait plus que de quatre hydravions, malgré les trésors d’ingéniosité dont faisaient preuve les équipes d’entretien pour les maintenir en état de vol, les Aichi étaient à bout de souffle. Le 12 mai, au titre des accords négociés par le CA Nomy en 1945 et sur proposition du chef d’état major du G.A.N. Indochine, la Marine accepta d’acquérir aux surplus britanniques de Ceylan, dix amphibies Sea-otter MKII pour renforcer l’escadrille,. Onze hydravions, dont un de rechange, furent chargés à Trincomalee et transportés à Saigon par le pétrolier Mékong.

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/1947_812.jpg
Aichi sous la grue, derrière sur le plan d'eau du Donnaï, l'un des premiers Sea-Otter.

Les capacités amphibies du Sea-Otter ne purent toutefois être mises en pratique pour les mise à l’eau ou le hissage autonome sur le terre-plein, le slip en béton, partiellement effondré lors des bombardements américains de 1945, ne pouvant être réparé, c’est suspendus à la grue que les avions étaient manipulés pour ces opérations.

L’arrivée des Sea Otter et la relève des personnels arrivés fin 1945 apportèrent une notable augmentation des effectifs dès le 1er trimestre 1947, pour son premier voyage sur l’Indochine le Porte - avions Dixmude amena un premier contingent de personnel volant d’une dizaine de personnes le 27 mars, désignés globalement pour le G.A.N. Indochine, les affectations étaient attribuées localement selon les besoins, entre la Base Mobile la flottile 8F pour Tan Son Nhut, et la B.A.N. et l’escadrille 8S pour Cat-Lai. C’est ainsi qu’en compagnie de trois camarades du cours de radio volant de novembre 1946, nous fumes affectés dans un premiers temps tous les quatre à Tan Son Nhut, quelques jours après les trois autres furent dirigés sur Cat-Lai tandis que je restais à Tan Son Nhut pour renforcer l’atelier radio de la 8F, où l'installation des VHF sur les Catalina demandaient un renfort en personnel.

A l’automne 1947, les opérations menées par le Viet Minh autour de Cat-Lai devinrent plus fréquentes, le 7 septembre une attaque VM fit trois morts et quatre blessés, motivant l’intervention du Commando Montfort pendant une quinzaine de jours, afin de nettoyer le secteur. Après le choc de ces tragiques évènements, le moral de la base ne fut pas touché pour autant et la vie continua à se dérouler assez normalement, les contraintes de la présence à Cat-Lai étaient connues et acceptées par tous sans problèmes. Les permissions de sortie n’étaient accordées au personnel que du samedi au lundi matin, les autres jours, les seules liaisons possibles avec avec l’Unité Marine de Saigon étaient celles de la corvée de vivres groupée avec les démarches administratives ou médicales. Elles avaient lieu quotidiennement par voie routière en convoi constitué de deux camions Ford Canada et d’un camion américain Internationnal, sorte de gros GMC tôlé, provenant de Tan Son Nhut. Avant cette première attaque, les relations avec les populations locales se passaient en bonne intelligence, aucun attentat n’avait encore été perpétré directement contre la base ni contre les véhicules, les 12 km de route étaient jalonnés de postes militaires tenus généralement par la Légion Etrangère, les camions s'arrêtaient même parfois pour prendre des autochtones, habitants du village de Cat-Lai ou "'coolies" employés sur la base pour les corvées et connus des chauffeurs, avec leurs ballots et quelquefois même leurs canards ...

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/route_11.jpg
Quelque part sur la route en terre battue Cat-Lai Saigon.
http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/intern11.jpg
Le camion Internationnal de la liaison du matin, pare brise rabattu, vieux mais indestructible ...

Images de ma collection personnelle, sauf indications contraires.

A suivre l'année 1948, les premiers attentats routiers
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: B.A.N. Cat-Lai

Messagepar pingouin » Mar 17 Avr 2012 14:27

Année 1948 – La 8S se renforce , l’insécurité s’installe, la base organise ses défenses,

Le 31 janvier le Sea-Otter JN-822 8S-8 fut gravement endommagé à la suite d’un cheval de bois, l’appareil fut envoyée à Toulon pour être doté d’une cellule de rechange. En février et mars la 8S reçut ses deux derniers appareils, achevant ainsi sa transformation sur Sea-otter, le 29 mai le Jn-126 8S-5 est aussi accidenté et rendu indisponible. Le mois de mai verra les derniers vols des Aichis 8S-11 et 8S-13. Le Loire 130 N°69 8S-15 volera jusqu’en juillet, puis entrera en révision. La 8S disposera alors de 10 Sea-Otter en parc dont huit en opérations.

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/aichi_13.jpg
Cat-Lai 1948 - L’Aichi 8S-11, le SM radio volant Max Bayol est au poste arrière
http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/loire_15.jpg
Cat-Lai 1948 – Le Loire 130 8S-15 à Cantho (Cochinchine)

C’est le 1er juillet que la B.A.N. Cat-Lai devint unité administrative autonome, pour faire face à l’insécurité croissante, elle dut s’organiser en camp retranché, six postes de défense furent créés tout au long de ses clôtures. De nombreux avions de passage fréquentèrent la base à cette époque, en particulier les Sunderland de la R.A.F. basés à Singapour et des Sunderland australiens.

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/sunder10.jpg
Cat-Lai 1948 - Sunderland australien au mouillage sur le DonnaĂŻ

C’est dans ce contexte que se situa mon arrivée à la base, alors jeune second maître, je délaissais Tan Son Nhut et les Catalina de la 8F sur lesquels j’avais fait de nombreuses missions dans le Sud, en Annam et au Tonkin. Je fus chargé de revoir l’organisation de l’atelier et du magasin radio de la 8S, afin d’assurer l’entretien et le dépannage des équipements du Sea-Otter, il me fallut créer des bancs d’essais avec les moyens du bord, tâche un peu facilitée par l’énorme stock de matériel japonais disponible, dans lequel je pus prélever des éléments de câblage et des alimentations. Pour son réseau électrique la B.A.N ne dépendait que d’elle-même, la vieille centrale à moteur diesel n’était mise en marche que le soir, dans la journée quelques rares groupes auxiliaires subvenaient aux besoins de certains ateliers et pour une modeste part à la réfrigération des vivres. Pour assurer le dépannage en atelier dans la journée je disposais d’un vieux groupe électrogène à moteur Bernard monocylindre des années 1930 … du genre de celui là ...

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/image118.jpg

Mon arrivée coïncida avec la prise de commandement du LV Combe à la tête de la base, qui dès sa prise de fonctions, demanda le renforcement des moyens de défense, en particulier l'installation de canons de 75 aux endroits clés et l’affectation d’un Half-track pour sécuriser les convois routiers.

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/dafens10.jpg
Cat-Lai 1948 - Poste de défense Nord-Est et son canon, protégé par des futs de 200l remplis de sable.
http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/portiq12.jpg
Cat-Lai 1948 – Portique d’entrée de la base et son canon de 75

Les attentats à la mine devenant plus fréquents sur le trajet routier, il fut décidé d’avoir recours à la voie fluviale pour les liaisons avec Saigon. En attendant l’arrivée d’un L.C.M. de Marine Saigon, une vedette japonaise fut alors restaurée par la mise en place d’un puissant moteur de camion Nissan, les armuriers y installèrent un affût de mitrailleuse et je fus chargé du montage d’un ensemble radio d’émission réception canadien WS-19 afin d’assurer des vacations avec la base et Marine Saigon au long du parcours. L’ouverture de la liaison mit en évidence les difficultés de cette solution, la vedette en bois était vulnérable aux tirs viets venant des rives et nous devions toujours naviguer au milieu, elle montra aussi ses limites d’utilisation, trop petite pour accueillir la corvée de vivres, les malades en consultation et les démarches administratives. A la fin du mois d’août nous touchions enfin notre L.C.M sur lequel j’installais également un E/R radio. L’Aichi 8S-11 fait son dernier vol au mois d’août, grande déception pour moi, malgré mon insistance je n’aurais jamais eu l’occasion de voler sur ce type d’appareil.


http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/lcm_ar10.jpg
Cat-Lai 1948 - Arrivée du L.C.M. à Saigon, civils de la base et militaires mélangés.

Malgré la détérioration de la situation, le commandant Combe avait tenu à maintenir le moral de tous à un haut niveau, il avait même incité les officiers en début de campagne à faire venir leurs familles, ce que firent certains d’entre eux, les familles furent logées sur la base en compagnie de celles des ouvriers de l’Arsenal de Saigon, dans les petites villas disponibles.

Voilà ce qu’était la situation à la B.A.N. Cat-Lai en fin d’année 1948, les Sea-Otter, malgré leur faible armement, effectuèrent de nombreuses actions d’appui feu au profit des troupes au sol, mitraillant les sampans utilisés par le Viet-Minh, en cours d’année les avions seront touchés quarante cinq fois et trois membres d’équipages sérieusement blessés, ce qui témoignait de la combativité de l’escadrille, aidée sans faille par l'excellent moral du personnel de la base.

Au mois de septembre nous touchions un premier half-track, dépouillé de son équipement d'origine, les armuriers installèrent rapidement un affut de mitrailleuses et j'équipais l'engin avec un émetteur-récepteur de campagne SCR 300, ainsi que son antenne fouet, avant de participer aux premières réouvertures de route.

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/1948_h11.jpg
http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/1948_s11.jpg
Cat-Lai 1848 - Au travail sur le SCR 300.
http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/1948_c13.jpg
Cat-Lai 1948 - Une partie des officiers mariniers de la base et de la 8S un jour d'inspection
http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/gaby_a10.jpg

Ces quelques lignes sont basées sur des extraits puisés dans les ouvrages indiqués dans mon message d'ouverture et sur mes souvenirs personnels.

A suivre, et pour finir, quelques éléments marquants de l'année 1949.
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: B.A.N. Cat-Lai

Messagepar pingouin » Mer 18 Avr 2012 14:58

Cat-Lai, suite et fin - Année 1949,évènements marquants.

Toujours avec ses Sea-Otter, la 8S poursuivit ses missions en Cochinchine et au Cambodge, assurant la protection des convois fluviaux et routiers, les réglages de tir, et participant aux opérations combinées, au cours du mois de février les appareils sont touchés quarante fois par les tirs viets. Toujours sujette à des agressions du Viet-Minh, la base était maintenant considéré en zone d’insécurité, le 26 février, à l’ouverture de route, un camion sauta sur une mine, cinq marins furent tués et cinq autres blessé, le 10 août un autre marin fut tué par un tir viet . Comme il n’existait pas de compagnie de défense, les marins de la base, personnel volant et non volant confondus participeront à la défense au sein d’une section d’intervention.

C’est ainsi qu’afin de protéger la station de pompage en eau du Puits Layne, du nom du moteur qui l'actionnait, situé sur la route d’arrivée à la base, qui était en limite de portée optique, des renforts nocturnes de deux ou trois personnes furent quotidiennement organisés, j’eus l’occasion de participer à ses tours de service, en particulier pour initier les hommes de garde au fonctionnement d’un émetteur-récepteur de campagne SCR 300 que j’avais précédemment installé, la nuit avec des porte-voix, les viets nous disaient, « pour vous c’est foutu les gars, on va vous couper les couilles » excellent souvenir ….

De janvier à avril 1949, en complément à mes prestations de dépannages en tous genre, j’effectuais fréquemment des vols sur Sea-Otter, surveillances, réglages de tir, liaisons sur Pnom-Penh, ce qui me permit de faire une rapide visite à Angkor-Vat.

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/1948_a10.jpg
Angkor-Vat, au milieu le maître pilote Charles Dassule, à droite le QM mecanicien.

Du 18 au 29 mai le Loire 130 fut utilisé comme « PC Trans » volant pour coordonner l’Opération Paddy, destinée à déloger les viets de l’île de Lynhon. Ce qui me donna l’occasion de faire mon premier et dernier vol sur ce vieux serviteur des années 1930. Le Loire était propulsé par un hispano-Suiza, la mise en route faisait appel à un démarreur à air comprimé et à une magnéto de départ entraînée à la main … coïncidence approprié le démarreur était de la marque Viet …

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/05-4910.jpg
Noter l'insigne au Toucan apposé dans le coin droit

Ce fut ma dernière mission à Cat-Lai, le 13 juillet 1949, j’embarquais sur le Maréchal Joffre à destination de Marseille et quittais la B.A.N. et l’Indochine.

http://i47.servimg.com/u/f47/14/17/85/70/carte_11.jpg
Carte de vœux éditée pour la B.A.N. Cat-Lai

Voilà ma boite a souvenirs bien vidée, pour les années qui suivent, de 1950 à 1955-1956, création de l'escadrille 9S, les Grumann Goose, le passage sur Catalina et la mise en gardiennage et dissolution, je te laisse carte blanche, nanard, tu dois dois bien avoir quelques billes dans tes tiroirs sur le sujet ... restant bien sûr à ton écoute pour toutes prècisions et informations que je serai toujours heureux de te fournir, car j'ai eu un bon copain qui m'a laissé quelques photos de 1952-1953, c'est ça le travail en pool ...

Vous pouvez relire les messages qui précèdent, car j'ai ajouté des photos et apporté des corrections à plusieurs reprises.

J'allais oublier ce morceau choisi, vécu par mon vieux pote de cours Max Bayol, extrait du bouquin de l'ARDHAN sur l'Aéronautique navale en Indochine. Et le premier insigne la 8S, reproduction du Calao original dessiné par le LV Herbout en 1931, sur une plaquette en bois.

Image
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: B.A.N. Cat-Lai

Messagepar vigi » Mer 18 Avr 2012 16:27

Vraiment superbe, les bras m'en tombent...
C'est vraiment génial de pouvoir revivre cette période trop vite oubliée.

Merci Pingouin. 8-)


Bon, nanard, on attend la suite maintenant. :mrgreen:
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: B.A.N. Cat-Lai

Messagepar pingouin » Dim 6 Mai 2012 09:28

Un nouveau sujet concernant le Vickers Supermarine Sea Otter venant d' être ouvert by myself dans " Appareils des forces aériennes avant 1945 ‹ Europe " ; les élément relatifs à cet appareil, caractéristiques, description, histoire au sein de l' escadrille 8S et photos, initialement publiés dans les pages qui précèdent, viennent d'y être transférés, les lecteurs intéressés par le Sea Otter sont donc priés de s'y reporter pour tout savoir, ou presque, sur ce biplan de jadis .
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: B.A.N. Cat-Lai

Messagepar nanard » Dim 6 Mai 2012 21:33

Reçu fort et clair Pingouin... :fume:
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)


Retourner vers Les bases aéronavales & leurs formations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité