Port-Etienne

Les bases aéronavales dans le monde, par pays, leurs squadrons, leurs flottilles, leurs escadrilles

Port-Etienne

Messagepar nanard » Jeu 1 Mar 2012 15:00

Image

Elle ne fut jamais B.A.N., mais fait partie de la mémoire humaine, au moins pour sa part aérienne. Actuellement Nouadhibou en Mauritanie, Port-Etienne se trouvait sur le bord de l'océan Atlantique, aux environs du Cap Blanc, à la frontière avec le Sahara Occidental, ex Sahara Espagnol.
Cette base fut créée, autant pour des raisons stratégiques que pour permettre à l'Aéropostale de disposer d'une escale à la fin de 1924. A cette époque, les avions, tant sur le plan de l'autonomie que sur celui de la fiabilité, avaient intérêt à trouver des havres de repos, principalement dans des régions aussi sauvages.

D√©j√† utilis√©e par l'A√©ronautique navale fin 1941, elle sera surtout mise √† contribution √† partir du 27 avril 1943, pour servir de base secondaire aux Short Sunderland de l'escadrille 7 FE qui, outre leur mission ASM, assuraient la liaison r√©guli√®re avec l'Afrique du nord, puis, plus tard, la m√©tropole, ainsi qu'aux Vickers Wellington de la flottille 2FB bas√©e √† Dakar Ouakam. L'√©quipement comportait un modeste hangar, une piste en sable compact√© et non en dur, ne disposant que de br√Ľlots, qu'il fallait allumer manuellement, pour les atterrissages nocturnes. La base vie se composait de baraques Nissen surchauff√©s, tandis que l'eau potable √©tait rationn√©e.
Apr√®s un allongement de la piste √† 1500 m√®tres, en mars 1944, la base sera dissoute une premi√®re fois le 25 septembre 1946, puis r√©arm√©e le 27 ao√Ľt 1956, pour √™tre utilis√©e par les Marlin de la flottille 27 F. Ceux-ci assurait l'indispensable pr√©sence Fran√ßaise dans cette r√©gion contest√©e par les ind√©pendantistes du Polisario, tout en surveillant les √©normes bateaux de p√™che sovi√©tiques et cor√©ens travaillant, bien s√Ľr, dans les zones interdites. M√™me encore √† cette √©poque, Port-Etienne n'avait rien perdu de sa rusticit√©, avec le logement dans des sortes d'igloos, pas de port, mais un d√©barcad√®re en bois vermoulu et aucune assistance navigation.
L'amerrissage se passait à l'aide du radar de bord et des rares lumières locales lorsque la nuit était venue, relève et ravitaillement étant dépendants de l'arrivée de l'avion, en principe régulier. Elle fut définitivement dissoute le 23 novembre 1964, après la fin de l'hydraviation au sein de l'Aéronautique navale.

Qui, mieux qu'Antoine de Saint-Exup√©ry, dans Terre des Hommes, pouvait parler de Port-Etienne o√Ļ il s√©journa lui-m√™me un long moment ?
"Situé à la lisière des territoires insoumis, Port-Etienne n'est pas une ville. On y trouve un fortin, un hangar et une baraque en bois pour les équipages de chez nous (l'Aéropostale N.D A.). Le désert autour est si absolu que, malgré ses faibles ressources militaires, Port-Etienne est presque invincible. Il faut franchir, pour l'attaquer, une telle ceinture de sable et de feu que les rezzous ne peuvent l'atteindre qu'à bout de forces, après épuisement des provisions d'eau. Pourtant, de mémoire d'homme, il y a toujours eu, quelque part dans le nord, un rezzou en marche sur Port-Etienne."

Image
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)

Re: Port-Etienne

Messagepar vigi » Jeu 1 Mar 2012 23:02

Ah Saint Ex et Port Etienne !!
Souvenir de gosse, quand je lisais Courrier-Sud pour la x-fois, avec la lampe torche planqu√©e sous les draps pour pas se faire chopper par M√īman... √Čpoque b√©nite (enfin pas de l'√©ducation nationale et de ma m√®re) o√Ļ je maitrisais mieux la biblio de St Ex que celle de Zola, Hugo ou Fournier et son Grand Meaulnes... Allez comprendre pourquoi. :mrgreen:
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Port-Etienne

Messagepar Arvernix » Ven 2 Mar 2012 08:49

Je vois que nous avons pratiqué les mêmes activités avec la même littérature, ma mère s'étonnait que les piles de ma lampe ne fassent pas de vieux os :lol: :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
Arvernix
Premier-maitre
Premier-maitre
 
Messages: 130
Inscription: Mar 25 Jan 2011 09:44
Localisation: BLOT L'EGLISE (63)
Medals: 4
carriere militaire (1) dossier 2ème classe (1) photo de 2ème classe (1) + 1 an d'ancienneté (1)

Re: Port-Etienne

Messagepar pingouin » Sam 23 Mar 2013 11:17

L'actualit√© √©tant plut√īt d√©sesp√©rante, un petit retour illustr√© sur Port Etienne s‚Äôimpose pour agr√©menter le sujet ... jusque l√† aussi sec et d√©sertique que les lieux qu‚Äôil d√©crit.

Au d√©but des ann√©es 1960, en plus des appareils de l'A√©ronavale de Dakar, le terrain d‚Äôaviation de Port Etienne accueillait chaque semaine un vol d‚ÄôAir Afrique en provenance de m√©tropole et aussi celui d‚Äôun Noratlas de l‚Äôarm√©e de l‚ÄôAir, sorte de l√©gumier qui ravitaillait les postes √©loign√©s de Nouakchott et d‚Äô Adrar. Une seule et unique route reliait alors l'a√©rodrome au port min√©ralier du village de Cansado, √† 15 km au Sud de la ville. Le plan d‚Äôeau r√©serv√© aux hydravions √©tait situ√© directement √† proximit√© dans la Baie du L√©vrier. Dans cet univers d√©sertique, une station de radio de la Marine Nationale et une compagnie des Troupes de Marine venaient compl√©ter la pr√©sence militaire fran√ßaise, on notait aussi la pr√©sence d‚Äôun d√©tachement de deux gendarmes de la Pr√©v√īt√©.

La plus grande activité locale était due à la société MIFERMA ( Mines de fer de Mauritanie) qui possédait une voie ferrée, sur laquelle circulait à l’époque le plus long train du monde, qui effectuait des norias entre les mines de Zouerate, situées à 600 km et le port minéralier de Cansado, il était tiré par trois locomotives et serpentait à petite vitesse sur des rails déformés par la chaleur et très souvent couverts de sable. De quoi donner des idées à un maquettiste que vous connaissez bien :)

Accueillant successivement les Sunderland, puis les Marlin et les Grumann Goose de la 27F, comme rappel√© pr√©c√©demment, la petite base fut dissoute le 23 novembre 1964.Pour faire vivre cette unit√©, une dizaine de quartiers-ma√ģtres et matelots encadr√©s par 4 officiers mariniers √©taient plac√©s sous l‚Äôautorit√© d‚Äôun Chef d‚Äôescale, parfois un officier, mais la plupart du temps officier marinier, relev√© tous les quatre mois par roulement avec du personnel de la 27F. Des moyens mat√©riels assez sommaires comprenaient une vedette de s√©curit√© incendie, un v√©hicule Dodge 4x4 et deux ou trois v√©hicules l√©gers.

Les distractions √©taient plut√īt rares, agr√©ment√©es seulement par la p√™che aux moules au droit des c√ītes rocheuses et la pr√©sence de colonies de phoques ramen√©s par les courants froids venant du Sud qui bordent le Gulf Stream. Les lieux d‚Äôamusements se r√©sumaient √† quelques bars locaux, des vrais (pas des poissons) ou les marins allaient d√©guster bi√®re et Moscatel et faire la causette avec les beaut√©s locales. Pour le ravitaillement en alcools et cigarettes, pour ceux qui √©taient int√©ress√©s, en principe tous ... il devaient se rendre √† La Gouerra, petite ville situ√©e √† 20 km au Nord dans le territoire espagnol du Rio d'El Oro. Au grand plaisir des copains rest√©s √† la maison m√®re, toutes ces curiosites locales donnaient lieu √† des transactions, et lors des vols de retour sur Bel Air ou Ouakam, les moules et les bouteilles de pastis ne manquaient pas dans les soutes des appareils.

Parmi les contacts ext√©rieurs, les permanents avaient de temps √† autre la visite des marins p√©cheurs de langoustes du port de Douarnenez, qui venaient les voir pour quelques d√©pannages techniques ou pour des secours m√©dicauix, apportant quelques belles langoustes avec eux en guise de remerciements. Parmi les Europ√©ens qui venaient a la petite base, il y avait aussi un administrateur des Affaires Maritimes, qui de surcro√ģt √©tait habilit√© a faire passer le permis de conduire ...

Les photos qui suivent montrent le c√īt√© d√©sertique du lieu et de ses rares constructions, c‚Äôest √† la fin des ann√©es 1950 que fut construit le groupe de logements en forme de demi-sph√®res, aussit√īt baptis√© Nichonville par les pingouins.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

L ‚Äėescale de l‚ÄôA√©ronautique navale n‚Äô√©tait pas une B.A.N. (m√™me si il en pr√©sente l‚Äôapparence, l‚Äôinsigne de la base comporte les lettres E et H, pour Escale d‚ÄôHydravions, sur le fronton de sa partie sup√©rieure ).

En voici un joli

Image
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: Port-Etienne

Messagepar nanard » Sam 23 Mar 2013 12:07

Grand merci au Pingouin pour cette tranche d'histoire, c'est plus vivant que mon texte et il va, avec sa permission rejoindre illico mon dico ! :fume:
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)

Re: Port-Etienne

Messagepar pingouin » Sam 23 Mar 2013 13:10

Yes you can !
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: Port-Etienne

Messagepar vigi » Sam 23 Mar 2013 18:28

Je ne peux qu'abonder dans les remerciements.

Vraiment une autre époque. 8-)
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Port-Etienne

Messagepar pingouin » Sam 23 Mar 2013 18:46

Ces compliments me ravissent Mes Frères ... Les archives et les souvenirs perso ça sert à ça, faut juste peaufiner un peu la présentation pour ne pas rebuter le lecteur, j'allais dire le client :siffle: éventuel.

Edit : Les liaisons sur Port Etienne, c'√©tait sacr√©ment exotique et d√©paysant, surtout en plein hivernage, moiteur et pluie √† Dakar, fraicheur et vent marin √† PE ... Avec le Goose on se posait en terrestre, donc pas de prise de bou√©e et tout le st frusquin. Le soir, on nous emmenait chercher du pastis ou de l'anisette √† la Gouerra dans le Dodge, les Espagnols vendaient √ßa dans de jolies bouteilles d'un litre en verre souffl√© en couleurs, et en forme de poisson, j'en ai gard√© une ( vide depuis bien longtemps) qui tra√ģne sur la biblioth√®que, et que voici ...

Image
Avatar de l’utilisateur
pingouin
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
 
Messages: 1243
Inscription: Ven 30 Mar 2012 10:07
Medals: 8
carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1) dossier 1ere classe (1)
récits et histoire vécu (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) +6 mois d'ancienneté (1)

Re: Port-Etienne

Messagepar nanard » Sam 23 Mar 2013 20:04

Ça te donnerais presqu'envie de passer au jaune!!! :fume: :lol: :lol: :lol:
nanard
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
 
Messages: 1894
Inscription: Jeu 12 Jan 2012 12:49
Medals: 9
contributeur (1) carriere militaire (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Ambiance et bon esprit (1) + 1 an d'ancienneté (1)
maquettes et modèles réduits (1)

Re: Port-Etienne

Messagepar fifty56 » Sam 20 D√©c 2014 18:11

Bonjour √† tous. Je d√©couvre ce site. Et j'ai connu Port-Etienne, dont mon p√®re, le MP d'A√©ro volant Jean-Marie HERVE, f√Ľt le dernier Officier Marinier chef de l'escale A√©ro-maritime, de l'√©t√© 1955 √† l'√©t√© 1956. Son successeur f√Ľt un LV. Et la base - pardon l'escale - existait bien √† cette √©poque et n'avait pas √©t√© d√©sarm√©e puisque elle √©tai active bien avant sa d√©signation, √† l'issue d'un s√©jour de deux ans √† la 27 F de Bel-Air au cours desquels il a √©t√© d'ailleurs le pr√©sident du poste des ma√ģtres.
Et la vie n'y était pas si désagréable que cela, puisque ma mère s'y était installée aussi avec ma petite soeur, et n'a rejoint Dakar que contrainte et forcée à l'issue du premier trimestre scolaire 55 quand mes bulletins de notes du lycée ont entamés une chute vertigineuse...
J'y ai v√©cu deux mois au cours de l'√©t√© 55. La base √©tait constitu√©e d'une demi douzaine de "demi-tonneaux" et d'un b√Ętiment en dur qui abritait les services techniques. Mais les baraques √©taient assez bien isol√©es et il n'y r√©gnait pas une temp√©rature infernale. Le climat n'y √©tait pas si mauvais puisque la marine disposait l√†-bas d'un centre d'estivage en dur ouvert aux familles, et il ne d√©semplissait pas. D'autre part les nuits √©taient fraiches, comme elles le sont dans le d√©sert, d'autant que par la gr√Ęce d'un bras froid du Gulf-stream l'eau y √©tait tr√®s tr√®s fraiche. Je me souviens encore de mon premier plongeon du wharf le jour de mon arriv√©e... Il y avait d'ailleurs des phoques √† proximit√©, dans une petite baie qui portait leur nom.
Si vous visitez le site de cols bleus et pompons rouges, vous y trouverez des photos que j'avais transmises il y a quelques années ' pseudo : Draen). L'effectif de l'escale était d'environ 3/4 OM et une trentaine de QM et marins.
C'est au cours de cette ann√©e 55/56 que furent construits ce que vous appelez des igloos et que l'on nommait √† l'√©poque tout bonnement des "nichons". Le b√©ton √©tait coul√© sur sur une structure gonflable. Ils existaient toujours en 1984, ann√©e o√Ļ j'ai particip√© au rallye a√©rien Toulouse-Saint-Louis et au cours duquel nous sommes rest√©s 3 jours sur place.(Ras le bol de la langouste !). Il existait 3 types de construction. Le solitaire, √† vocation de chambre ou bureau. Le double, comme la chapelle, ou le quadruple comme le mess. La nouvelle base f√Ľt inaugur√©e par Pierre Messmer, √† l'√©poque Haut-Commissaire en AOF, et la chapelle consacr√©e par Mgr Marcel Lef√®bvre (si si, c'est lui !) archev√™que de Dakar.
L'escale servait d'accueil aux navires de passage (j'y ai vu le Paul Goffeny qui venait relever à Dakar le Cdt Delage), ainsi qu'aux Short Sunderland de la 27 F et aux MD 315 basés à Ouakam. Et tout le monde repartait avec des sacs de langoustes et d'énormes moules dites "moules du Bugalé", nom d'une épave sur laquelle elles proliféraient.
Si vous avez des questions n'hésitez pas à me contacter, je suis prêt à y répondre, ma mémoire fonctionne encore assez bien. Bien amicalement, Fifty56
fifty56
Quartier-ma√ģtre
Quartier-ma√ģtre
 
Messages: 1
Inscription: Sam 20 Déc 2014 17:18

Suivante

Retourner vers Les bases aéronavales & leurs formations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron