XF6D Missileer, le lointain ancĂŞtre du Tomcat

XF6D Missileer, le lointain ancĂŞtre du Tomcat

Messagepar Guns » Mer 7 Juil 2010 22:39

Premier vol: n/a
Mise en service: n/a
Retrait : n/a

Au milieu des années 1950, les forces aériennes et aéronavales pensaient que l’avenir du combat aérien et de l’interception se ferait à l’aide de missile, et que l’époque du combat canon voir celui du combat à vue était sur le point d’être révolu.
Ce concept va vivre jusqu’à la guerre du Vietnam où le réveil sera douloureux pour l’USAF et l’US Navy, en particulier avec les F-4 Phantom II dont les premières versions étaient dépourvu de canon.

Pour l’US Navy, outre cette orientation vers le « tout-missile », une autre menace pointait.
Celle d’avoir à subir une attaque aérienne contre un groupe aéronaval, mené par un groupe de bombardiers supersoniques capable de tirer un ou plusieurs missiles anti-navire à ogive classique ou nucléaire.
Afin de pouvoir contrer ce risque, la Navy lança un appel d’offres en 1957 pour la conception d’un appareil capable de patrouiller en avant de la flotte, doté d’un radar longue portée (au moins 100 nautiques) et pouvant embarquer plusieurs missiles air-air longue portée.
Le but de ce programme étant de doter le groupe aéronaval d’un appareil de supériorité aérienne capable d’intercepter et de détruire une menace avant que cette dernière ne soit capable de tirer ses missiles contre le porte-avions et son escorte.

Le chasseur issu de ce projet désigné "fleet defense fighter", devait être un biplace côte-à-côte plus un opérateur radar, avec un pilote et un copilote, l'opérateur radar prenait place derrière le cockpit biplace.
L’appareil devait avoir une autonomie de patrouille de six heures une fois sur sa zone d’opération et il devait disposer d’un radar en mesure de guider plusieurs missiles sur des cibles distinctes.
Entièrement conçu pour l’interception à longue distance, ce chasseur n’était pas prévu pour engager le combat à vue, le programme requérait un chasseur subsonique, la visibilité depuis le cockpit n’étant pas non plus un critère déterminant, l’appareil avait donc un profil qui s’apparentait fortement à celui du F3D Skyknight.

Dans ce programme, l’avion n’était pas le seul qui devait être développé, le radar et le missile longue portée devaient eux aussi être entièrement développé.
Le premier donna naissance à AN/APQ-81 conçu et développé par Westinghouse.
Ce radar avait une portée de détection maximum de 160 nautiques et pouvait suivre huit cibles en même temps à une distance de 80 nautiques.
Le projet de missile fut développé par Bendix et donna naissance à l’AAM-N-10 Eagle.
Ce missile avait une portée effective de 160 nautiques et disposait d’un radar AN/DPN-53 pour l’acquisition finale de sa cible. Il pouvait disposer d’une charge militaire conventionnelle ou nucléaire.

Bien que la portée du missile et la capacité du radar du XF-6D Missileer permettent un tir à 160 nautiques, dans la pratique, cette capacité ne pouvait être mise en œuvre.
Le radar AN/APQ-81 ne pouvait pas assurer un guidage complet au-delĂ  de 80 nautiques et le missile Eagle ne disposait de correcteur de cap en cas de changement de direction de sa cible.
Le missile volant à Mach 4,5 à une altitude supérieure à sa cible, son radar ne lui permettait qu’une correction de cap en phase finale.

La Navy abandonna le programme du XF6D Missileer en 1960, le programme de développement révéla en effet des faiblesses.
Lent, peu maniable, et dépourvu de capacité de défense et de combat aérien rapproché, le Missileer devenait une cible facile une fois ses missiles longue portée tirés. Sa vitesse subsonique ne lui permettait pas non plus de regagner rapidement le porte-avions pour y être éventuellement réarmé et, il devenait alors une cible bien trop facile pour l'aviation adverse.

En contrepartie, ce programme vit le développement d’autres systèmes d’armes qui allait avoir des carrières plus heureuses.
Le missile AAM-N-10 donna naissance à l’AIM-54 Phoenix qui équipa le F-14 Tomcat.
L’AWG-9 du même Tomcat fut conçu à partir de l’AN/APQ-81.
Conçu initialement autour du projet TFX puis du F-111B, version navalisée du F-111, ces deux systèmes furent finalisés et mis en service avec le F-14A et B.

XF6D Missileer en chiffres:

Envergure : 21,33 m
Longueur du fuselage : 16,15 m
Hauteur au sol : 5,51 m
Surface alaire : 58,52 m²
Masse Ă  vide : 22 680 kg
Masse maximale : 27 216 kg
Plafond pratique : 15 000 m
Motorisation : 2Ă— Pratt & Whitney TF30-P-2 de 4 624 kgp
Vitesse maximale : 879 km/h
Vitesse ascensionnelle : n/a
Rapport poussée / poids : +0.41
Rayon d'action de combat : n/a
Rayon d'action de convoyage : n/a
Equipage : 1 pilote / 1 co-pilote / 1 opérateur radar
Armement : 6 missiles AAM-N-10 Eagle à longue portée
Nombre construit : aucun


Image
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier Ă  notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Re: XF6D Missileer, le lointain ancĂŞtre du Tomcat

Messagepar DahliaBleue » Dim 29 Mai 2016 22:26

Guns a écrit:[…] Entièrement conçu pour l’interception à longue distance, ce chasseur n’était pas prévu pour engager le combat à vue, le programme requérait un chasseur subsonique, la visibilité depuis le cockpit n’étant pas non plus un critère déterminant, l’appareil avait donc un profil qui s’apparentait fortement à celui du F3D Skyknight.[…] Image
Très proche, effectivement :

Image

… mais peut-on parler vraiment, à son sujet, de chasseur ?
ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
DahliaBleue
Premier-maitre
Premier-maitre
 
Messages: 173
Inscription: Jeu 29 DĂ©c 2011 21:23
Medals: 3
Assiduité au forum (1) Rédaction de qualité (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: XF6D Missileer, le lointain ancĂŞtre du Tomcat

Messagepar vigi » Sam 18 Juin 2016 11:44

DahliaBleue a écrit:… mais peut-on parler vraiment, à son sujet, de chasseur ?


Si l'on se place à notre époque ou plutôt depuis le début des années 1980, on peut effectivement se poser la question sur l'emploi en tant que chasseur du (X)F6D Missiler.
Par contre si l'on se replace en 1950, ce type d'appareil a parfaitement sa place dans le rĂ´le de chasseur.
En effet au début des années 1950, l'ère ou plutôt l'idée "du tout missile" commençait à germer dans la tête des stratèges des deux bords (ndlr: USA (Ouest) vs URSS (Est) ). Ce concept se traduisait, pour le XF6D dans le besoin de développer un chasseur avec une capacité BVR (Beyond Visual Range - Au delà de l'horizon/détection à vue). On avait donc plus besoin d'un appareil agile et rapide, mais d'une plateforme de tir avec un radar capable de détecter et de guider des missiles air-air à longue distance (+100 km).
Le chasseur de nuit F3D Skyknight fut développé dans le même esprit, à la différence près que la menace de nuit (à l'époque) ne venait que de la part de bombardiers moyens ou lourds, des cibles peut agiles et avec un forte signature radar. La méthode d'attaque étant d'effectuer une approche dans les six heures basse de la cible... Je rappelle également qu'à l'époque les (meilleurs) radars ne détectaient que des cibles volant devant (angle de +/- 120°) et au dessus d'eux voir parfois au même niveau de vol, sans oublier que la météo jouait un rôle important, la pluie et la neige pouvant réduire à néant les capacités de détection.

En prenant en compte tous ces points, on peu donc qualifier le XF6D et sa descendance F3D de chasseur.
Pour le premier de supériorité aérienne et pour le second de nuit.

Par ailleurs, il est intéressant de noter, que lorsque le F-14 Tomcat fut développé, le cahier des charges demandait surtout une capacité à être une plateforme de tir efficace (supériorité aérienne), afin de détruire les cibles avant qu'elles ne soient en mesure de combattre, que ce soit des bombardiers ou des chasseurs.
N.B.: Le Tom' Ă©tait surtout lĂ  pour "shooter" du Tu-16, Tu-95 et autres Il-38.
La couverture de combat aérien rapproché était encore assurée par les F-4 au début de sa carrière.
Le besoin de dogfight du Tomcat ne vint qu'après...et marqua aussi le début de ses ennuis avec la découverte des carences abyssales -dans ce domaine- de ses réacteurs TF-30 qui se révélèrent incapable de donner au F-14 de vrais capacités de chasseur/dogfight - par rapport à ses opposants de l'époque -...
La remarque : mais peut-on parler vraiment, Ă  son sujet, de chasseur... S'appliquerait donc, Ă  mon avis, plus au Tomcat qu'au XF6D/F3D, si l'on va par lĂ . ;)
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5337
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: XF6D Missileer, le lointain ancĂŞtre du Tomcat

Messagepar DahliaBleue » Mar 12 Juil 2016 11:41

vigi a écrit:[…] La remarque : mais peut-on parler vraiment, à son sujet, de chasseur… s'appliquerait donc, à mon avis, plus au Tomcat qu'au XF6D/F3D, si l'on va par là. ; )
Cette réflexion me paraît convaincante ; et sa conclusion également (je n'avais pas pensé au F-14 dans cette étude).
ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
DahliaBleue
Premier-maitre
Premier-maitre
 
Messages: 173
Inscription: Jeu 29 DĂ©c 2011 21:23
Medals: 3
Assiduité au forum (1) Rédaction de qualité (1) +3 ans d'ancienneté (1)


Retourner vers USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités