Republic NP-50, des acquis gr√Ęce au CV-58

Republic NP-50, des acquis gr√Ęce au CV-58

Messagepar vigi » Lun 28 F√©v 2011 17:08

Avec son NP-50, la firme Republic fait partie des sept avionneur qui répondirent à l'appel d'offres de l'US Navy pour équiper sa future classe de porte-avions United-States.
Mais pour ceux qui découvriraient le sujet ici, un petit rappel de ce qu'est ce programme:

La spécification OS 111 est le cahier des charges de tous les avionneurs qui vont proposer un modèle d'appareil capable de répondre aux besoins de l'US Navy et de sa nouvelle classe de porte-avions.
Les appareils devront être en mesure d'embarquer 4 540 kg de bombes (10 000 lbs), d'avoir une vitesse de croisière de Mach 0,85 et une vitesse maximum de Mach 0,90.
Le plafond pratique et de combat devra être au minimum de 13 200 mètres, la vitesse ascensionnelle devra être de 165 m/min.
La vitesse de décrochage devra se situer aux environs de 213 km/h et enfin le rayon d'action devra être de 1 700 nautiques.
Pour les opérations de catapultage, les appareils pourront utiliser des fusées d'appoint JATO en supplément de leurs réacteurs.
Ces bombardiers devront disposer d'un radar de navigation et de bombardement ainsi que d'une tourelle défensive arrière équipé de deux canons de 20 mm.
La hauteur maximum de l'appareil devra être inférieur à 9,6 mètres et son envergure ne devra pas excéder 17,4 mètres, afin de pouvoir être stocké dans les hangars et sur le pont des futurs USS United States Class.

Une fois ces considérations prises en compte, les constructeurs pouvaient absolument tout imaginer...Et certains ne vont d'ailleurs pas s'en priver.
Il est également intéressant de noter que c'est de cette OS-111 que naitra le programme de bombardier nucléaire tactique A-2J Savage, après le retentissant abandon du programme des porte-avions United-States Class.




Lorsque le constructeur aéronautique Republic répond a l'OS 111 de l'US Navy, avec son NP-50, il a déjà un autre programme en cours, le XF-91 Thunderceptor.
Republic se rend rapidement compte qu'une partie des recherches menées pour le projet d'intercepteur de l'USAF peuvent être transféré sur celui du bombardier stratégique de l'US Navy.
Notamment celles qui concernent la cellule du futur bombardier.
L'appareil se présente sous la forme d'un bombardier triplace, quadri-réacteur avec un empennage en V, ce dernier est d'ailleurs directement issue des recherches sur le XF-91.
En dehors de l'empennage en V, la forme du fuselage et du cockpit est très proche de celle du Boeing B-47.
Les quatre réacteurs sont placés deux par deux dans des nacelles qui s'intègrent sous l'intrados de la voilure avec un très léger débordement sur l'extrados.
Comme sur le Boeing B-47, l'appareil est doté d'un train monotrace avec deux balancines situés sur le tiers extérieur des demi-voilures, ces dernières se rétractent dans des logements complètement intégrés au profil de l'aile.

En plus de son empennage en V, le Republic NP-50 dispose pour l'époque, de deux autres innovations.

Les trois membres d'équipage, le pilote, le navigateur bombardier et, l'officier système d'armes, sont installés l'un derrière l'autre sous une longue verrière sans montant, de forme oblongue. En plus des sièges éjectables pour les membres d'équipage, Republic a doté son appareil d'un cockpit éjectable.
Lorsque l'√©quipage monte dans l'appareil par une trappe situ√© √† l'avant droit de l'appareil, chacun emprunte un petit tunnel qui conduit √† chaque poste et, se prolonge jusqu'√† la soute √† bombe situ√© au milieu du fuselage. En effet, Il ne faut pas oublier qu'√† l'√©poque l'armement des bombes se faisait en vol, d'o√Ļ la pr√©sence d'un officier syst√®me d'armes √† bord.
Une fois franchi ce tunnel, les membres d'équipage s'installaient dans ce "cockpit éjectable" qui devait permettre les éjections à haute altitude et hautes vitesses, ainsi qu'une séparation du cockpit en cas de crash en mer.
Bien que la chose ne fut pas demandé par l'US Navy, Republic étudia la possibilité de changement de poste en vol pour l'équipage via ce tunnel, cela dans le but de contrer les fatigues due aux vols de longue durée.

La deuxième innovation est elle aussi issue du XF-91.
C'est la voilure, cette derni√®re a une fl√®che de 41,5¬įet est √† incidence variable.
La variation d'incidence √©tait de -1¬į √† +5¬į.
Comme sur le F-8 Crusader, ce concept devait permettre au NP-50 d'améliorer ces capacités de vol aux basses vitesses, ainsi que la vision du pilote pour les phases d'appontages.
Le système de variation de l'incidence était des plus rudimentaire, une simple jeu de deux vis sans fin permettait de faire varier l'incidence de la voilure, à l'aide d'un petit moteur hydraulique.
L'appareil est également doté d'imposants volets à fentes ainsi que de becs de bord d'attaque, afin d'assurer sa sustentation aux basses vitesses.

La motorisation du Republic est assuré comme écrit plus haut, par quatre moteurs.
Chaque nacelle sous voilure abrite en partie supérieure un Westinghouse XJ-40-WE-12 ainsi qu'un autre petit réacteur XJ-46-WE-2 qui vient se placer sous la tuyère du premier.
La particularité de la forme de la nacelle est que ces deux réacteurs partagent la même entrée d'air, cette dernière se séparant en deux un peu plus en retrait dans la veine d'air.

La d√©fense du secteur arri√®re de l'appareil est confi√©, comme le souhaite l'US Navy, √† une tourelle √©quip√© de deux canons M-24 de 20mm, contr√īl√© par un radar de tir.
Ce dernier est géré par l'officier système d'arme.
Chaque arme est alimenté par un chargeur de 1 000 cartouches.

Avec ce projet, Republic va également en profiter pour faire la part belle à la maintenance.
Chaque baie √©lectronique et l'armement sont mont√©s dans des baquets qui peuvent √™tre descendu au sol, via des jeux de c√Ębles et poulies ou, sur des glissi√®res.
Les moteurs sont ais√©ment accessibles gr√Ęce √† de grandes trappes de visites et les c√īnes d'entr√©e d'air basculent sur le cot√© pour faciliter la maintenance de la table accessoire des XJ-40.


Comme tous les autres projets liés au programme des United-States Class Aircraft-Carrier, le NP-50 ne dépassera pas le stade des essais en soufflerie.
Cependant, l'avionneur aura pu gr√Ęce √† ce programme, approfondir ces connaissances et ces comp√©tences dans le domaine des commandes de vols hydraulique (que Republic mettra en application sur son F-84) et sur l'a√©rodynamisme.



Le Republic NP-50 en chiffres

Longueur: 29,3 mètres
Envergure: 25,5 mètres
Hauteur: 7,5 mètres

Masse maximum: - - kg
Masse en charge au décollage: 48 623 kg
Masse à vide: 22 120 kg

Motorisation:
2x Westinghouse XJ-40-WE-12 de 3 677 kgp
2x Westinghouse XJ-46-WE-2 de 1 907 kgp

Vitesse maximum: 1 135 km/h
Vitesse de croisière: 1018 km/h
Temps de montée à 13 260 mètres: 19 min
Vitesse de décrochage: 198 km/h
Plafond pratique: 12 450 mètres
Rayon d'action: 1 685 nautiques
Distance franchissable: 3 210 nautiques

Armement:
4 454 kg de bombes conventionnelles ou nucléaires
1 tourelle Aero XIII-E √©quip√© avec deux canons M-24 de 20 mm, √† 1000 coups par armes, situ√© dans le c√īne de queue.



Sources: Secret aerospace projects of the US Navy, Volume 1 de Jared A. Zichek
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Republic NP-50, des acquis gr√Ęce au CV-58

Messagepar DahliaBleue » Jeu 28 Nov 2013 17:42

vigi a écrit:Avec son NP-50, la firme Republic fait partie des sept avionneur qui répondirent à l'appel d'offres de l'US Navy […] il a déjà un autre programme en cours, le XF-91 Thunderceptor.[…]
La deuxième innovation est elle aussi issue du XF-91.[…]
Cependant, l'avionneur aura pu gr√Ęce √† ce programme, approfondir ces connaissances et ces comp√©tences dans le domaine des commandes de vols hydraulique (que Republic mettra en application sur son F-84) et sur l'a√©rodynamisme.[‚Ķ]
Selon moi,, la conception du F-84 est ant√©rieure √† celle du XF-91. Ne s'agirait-il pas plut√īt du (futur) F-105 ? :?: :?:
ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
DahliaBleue
Premier-maitre
Premier-maitre
 
Messages: 173
Inscription: Jeu 29 Déc 2011 21:23
Medals: 3
Assiduité au forum (1) Rédaction de qualité (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: Republic NP-50, des acquis gr√Ęce au CV-58

Messagepar vigi » Jeu 28 Nov 2013 21:58

Très bonne question, je vais me pencher sur la chose, mais je serai tenté de te dire que la source sur laquelle je me suis appuyé pour cette fiche parle de ce programme.

A suivre.
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)


Retourner vers USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron