Fairchild M-128, bombardier de l'USS United States

Fairchild M-128, bombardier de l'USS United States

Messagepar vigi » Jeu 24 F√©v 2011 02:15

Avec le Convair VA, je vous avais parlé de "bizarre"...
Ben on est en plein dedans avec ce projet de l'avionneur Fairchild.

Le Fairchild M-128 fait partie des projets qui furent présenté à l'US Navy pour équiper sa future classe de porte-avions United-States.
Mais pour ceux qui découvriraient le sujet ici, un petit rappel de ce qu'est ce programme:

La spécification OS 111 est le cahier des charges de tous les avionneurs qui vont proposer un modèle d'appareil capable de répondre aux besoins de l'US Navy et de sa nouvelle classe de porte-avions.
Les appareils devront être en mesure d'embarquer 4 540 kg de bombes (10 000 lbs), d'avoir une vitesse de croisière de Mach 0,85 et une vitesse maximum de Mach 0,90.
Le plafond pratique et de combat devra être au minimum de 13 200 mètres, la vitesse ascensionnelle devra être de 165 m/min.
La vitesse de décrochage devra se situer aux environs de 213 km/h et enfin le rayon d'action devra être de 1 700 nautiques.
Pour les opérations de catapultage, les appareils pourront utiliser des fusées d'appoint JATO en supplément de leurs réacteurs.
Ces bombardiers devront disposer d'un radar de navigation et de bombardement ainsi que d'une tourelle défensive arrière équipé de deux canons de 20 mm.
La hauteur maximum de l'appareil devra être inférieur à 9,6 mètres et son envergure ne devra pas excéder 17,4 mètres, afin de pouvoir être stocké dans les hangars et sur le pont des futurs USS United States Class.

Une fois ces considérations prises en compte, les constructeurs pouvaient absolument tout imaginer...Et certains ne vont d'ailleurs pas s'en priver.
Il est également intéressant de noter que c'est de cette OS-111 que naitra le programme de bombardier nucléaire tactique A-2J Savage, après le retentissant abandon du programme des porte-avions United-States Class.



Le Fairchild M-128 est directement issue d'un programme initié par l'USAF, le Fairchild M-121 auquel l'avionneur avait répondu en 1946.
Jusqu'en 1948, ce projet va faire l'objet de recherche pour le compte de l'USAF.
Je ne m'attarderai pas ici sur ce programme, pour me concentrer plus particulièrement sur celui qui en est directement issue, le M-128 un bombardier nucléaire stratégique embarqué.

Le Fairchild M-128 est tout sauf un appareil conventionnel.
Ce bombardier triplace a un fuselage qui ressemblerait au Bell X-1 qui aurait subit un très grosse prise de poids.
Pour ce qui est de la voilure, cette derni√®re est en position m√©diane avec une fl√®che de 30¬į, elle est √©galement implant√© sur le tiers arri√®re du fuselage.
L'appareil est doté d'un empennage canard en lieu et place des gouvernes de profondeur.
Il n'est pas doté d'un empennage vertical mais il dispose de quatre petites dérives situé en extrémités de voilure et à mi-envergure, toutes les quatre sur l'extrados de la voilure.

Mais, les innovations ne s'arrêtent pas ici !

La motorisation du M-128 est assuré par une couronne de six réacteurs Westinghouse XJ-46-WE-2 (sur la version de l'USAF ce n'est pas moins de dix réacteurs Westinghouse 24C qui équipent l'appareil).
Ces derniers sont disposé en anneaux à l'arrière du fuselage, ils sont alimenté par quatre entrées d'air noyé dans le profil du fuselage. Ces dernières sont répartie de chaque coté du fuselage au dessus de la voilure, juste en arrière du bord d'attaque.

Au centre de cet anneau de réacteurs se situe la sortie de la soute à bombes linéaire.
Les bombes devant être éjecté par un système identique à celui des torpilles sur les sous-marins.
Fairchild a envisagé différentes options d'éjection, d'un simple chariot qui pousse la bombe à l'extérieur, jusqu'à un système d'éjection pneumatique à l'aide d'air comprimé.
Il est à noter que ce système de soute linéaire sera repris sur le North American A-5A/B Vigilante.

Mais, comme sa version "terrestre", le Fairchild M-128 souffrait d'un manque de carburant interne pour répondre au spécificité de l'OS 111 et de ses 1 700 nautiques de rayon d'action.
L'avionneur proposa donc la même solution que pour le M-121... Une voilure largable.
Le M-128 était catapulté depuis le porte-avions avec une voilure fixée en partie supérieure du fuselage par haubans carénés.
Cette seconde voilure n'était ni plus ni moins qu'un réservoir supplémentaire largable. Le fait de donner cette forme à ce réservoir devait permettre au M-128 d'améliorer sa portance durant les phases de catapultage, de montée en palier et de lui conférer un aérodynamisme qu'il n'aurait pas eu avec des réservoirs largables conventionnels.
Cette voilure-réservoir est largué après 2 500 nautiques de vol.

Pour r√©pondre √† la sp√©cificit√© concernant l'armement d√©fensif, Fairchild dota son M-128 de deux ballonnets en extr√©mit√© de voilure, chacun d'eux recevait un groupe de deux canons de 20 mm orientable de 90 √† 180¬į par rapport √† l'axe de vol de l'appareil.

Si le cockpit du M-121 reprend la forme de celui du X-1, mais en version tri-place, celui du M-128 est totalement différent.
Le pilote est placé sous une verrière "goutte d'eau, derrière lui en contrebas se situe le radariste-bombardier et enfin dos au vol et à la gauche du bombardier se trouve le radio-navigateur. Ces deux membres d'équipage sont installés à l'intérieur du fuselage.
L'appareil n'est pas équipé de siège éjectable.

Sur la version de l'USAF, le M-121 est lancé à l'aide de chariot catapulte, l'appareil dispose d'un train d'atterrissage allégé qui lui permet de se poser avec sa masse minimum.
Bien évidemment, Fairchild a due revoir sa copie avec l'US Navy, l'appareil est bien sur catapulté, mais il est évident que l'US Navy ne va pas s'amuser à mettre en place un chariot pour chaque catapultage d'un M-128.
La version navale est donc doté d'un train d'atterrissage digne de ce nom et capable d'encaisser les efforts due à l'appontage.

Ce projet ne dépassa pas le stade du bureau d'étude et, aucune maquette ne fut conçu avant l'abandon du programme CV-58 par l'US Navy.

Image
Sources images:American Aerospace Archive


Le Fairchild M-128 en chiffres

Longueur: 18,5 mètres
Envergure: 28,75 mètres
Hauteur: 6,7 mètres (avec voilure-supplémentaire)

Masse maximum: 51 302 kg
Masse en charge au décollage: 46 464 kg
Masse à vide: 17 640 kg

Motorisation: 6x Westinghouse XJ-46-WE-2 de 1 997 kgp chacun

Vitesse maximum: 1 177 km/h
Vitesse de croisière: 740,8 km/h
Temps de montée à 9 000 m: 18min 10 sec
Vitesse de décrochage: 253,35 km/h (avec 50% de la masse de carburant)
Plafond pratique: 10 740 mètres
Rayon d'action: 2 500 nautiques

Armement:
4 454 kg de bombes conventionnelles ou nucléaires
4x canons M-24 de 20mm à 500 coups par armes réparti en deux tourelles de deux canons sur les saumons de voilure



Sources: Secret aerospace projects of the US Navy, Volume 1 de Jared A. Zichek
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: Fairchild M-128, bombardier de l'USS United States

Messagepar DahliaBleue » Jeu 28 Nov 2013 17:03

vigi a écrit:[…] avec ce projet de l'avionneur Fairchild. […] Le Fairchild M-128 fait partie des projets qui furent présenté à l'US Navy […] Le Fairchild M-128 est tout sauf un appareil conventionnel.[…]
Mais, comme sa version "terrestre", le Fairchild M-128 souffrait d'un manque de carburant interne pour répondre au spécificité de l'OS 111 et de ses 1 700 nautiques de rayon d'action.
L'avionneur proposa donc la même solution que pour le M-121... Une voilure largable.
Le M-128 était catapulté depuis le porte-avions avec une voilure fixée en partie supérieure du fuselage par haubans carénés.[…]
En fin de compte, ce n'est ni plus ni moins que la récupération du concept du biplan, mais adaptée à la propulsion par réaction ! :roll:
ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
DahliaBleue
Premier-maitre
Premier-maitre
 
Messages: 173
Inscription: Jeu 29 Déc 2011 21:23
Medals: 3
Assiduité au forum (1) Rédaction de qualité (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: Fairchild M-128, bombardier de l'USS United States

Messagepar vigi » Jeu 28 Nov 2013 22:13

DahliaBleue a écrit:En fin de compte, ce n'est ni plus ni moins que la récupération du concept du biplan, mais adaptée à la propulsion par réaction ! :roll:


Complètement et, je suis pas convaincu de la rentabilité du concept ... :fume:
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5338
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)


Retourner vers USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité