TARPS

F-14 Tomcat
Caractéristiques:
Mise en service:  1980.
Retrait: 2006 .
Type:  Nacelle de reconnaissance.
Constructeur: 
Longueur: 5,60 m.
Masse:  737 kg
Caméra:

Historique:

Avec le retrait des derniers RA-5C Vigilante en Septembre 1979 et l'annonce du retrait des RF-8G Crusader pour le début de l'année 1982, l'US Navy sut qu'elle allait rapidement se retrouver sans vecteurs de reconnaissance tactique.
Cette carence n'était pas envisageable pour la Marine américaine, d'autant que le projet du RF-18 Hornet ne serait pas prêt avant le retrait des Crusader de reconnaissance.
L'US Navy avait donc anticipé ce besoin en lançant dès 1976 un projet de nacelle de reconnaissance tactique qui pouvait être embarqué par les A-7 Corsair II.

En 1977, cette nacelle fut testée sur le prototype n°5 du F-14 Tomcat.
En 1980, un lot de F-14 Tomcat avait été modifié pour recevoir la nacelle TARPS (Tactical Air Reconnaissance Pod System). Ce système était embarqué sur l'emport ventral arrière droit initialement prévu pour un AIM-54 Phoenix.

F-14 Tomcat La nacelle TARPS était destinée à la reconnaissance à moyenne et basse altitude.
Le TARPS était séparé en quatre compartiments.

Le compartiment n°1 situé à l'avant embarquait une caméra KS-87B à deux positions, prise de vues vers l'avant avec un angle de 45° ou, prise de vues verticale.
Quelques nacelles auraient été adaptées, pour recevoir des cameras haute altitude KA-93 dotés d'une optique de 24" avec une ouverture à f5,6.

L'emplacement n°2 était doté d'une caméra basse/moyenne altitude KA-99 à vision panoramique d'horizon à horizon perpendiculairement à l'axe de vol de l'appareil.
Cette caméra pouvait être remplacée par une caméra KS-135 pour les clichés à haute altitude.

Le compartiment n°3 embarquait un scanner infrarouge AN/AAD-5/RS-720 et son système Joule-Thomson de refroidissement à l'azote liquide.

L'emplacement n°4 embarquait le système de contrôle AN/ASQ-172 qui relayait les informations du boitier de commande installé dans le cockpit du RIO.
Ce boitier de commande permettait au RIO d'avoir un retour de la visée des caméra et de commander ces dernières.

Lorsque les nacelles TARPS entrèrent en service, les prises de vues étaient de type argentique.
Bien que les films embarqués dans la nacelle ne nécessitent pas de développement, ils ne pouvaient être exploités qu'au retour à bord du porte-avions du F-14/TARPS.

En 1996, l'US Navy réceptionna des nacelles modernisées, les TARPS-DI (pour Digital).
La caméra avant KS-87B avait été remplacé par une caméra numérique Pulnix avec une capacité de deux-cents prises de vues. Cette caméra ne conservait que la prise de clichés vers l'avant, la rotation en position verticale ayant été supprimée.
Le premier déploiement opérationnel de ces nacelles TARPS-DI eut lieu en Novembre 1996 avec les Tomcat du VF-32 Swordsmen.
Avec ces nacelles TARPS-DI, le F-14/TARPS pouvaient transmettre dans un rayon de 300 km les images de la caméra Pulnix au porte-avions. Les prises de vues des autres caméras restaient liés à son retour à bord.

En 1998, les nacelles TARPS-CD entrèrent en service. Ces dernières étaient dotées d'un système d'enregistrement numérique des prises de vues. Mais il fallait toujours attendre le retour de mission du F-14 pour pouvoir analyser les clichés.

C'est en 1999 qu'arrivèrent enfin les nacelles TARPS pouvant être couplés au FTI (Fast Tactical Imagery). Ce système de transmission de données permettait au F-14/TARPS de transmettre en temps réel ses clichés au porte-avions.

Avec l'abandon du programme RF-18, les Tomcat/TARPS qui ne devaient assurer la fonction de plateforme de reconnaissance que pendant quelques temps, devinrent finalement le vecteur de reconnaissance embarqué de l'US Navy jusqu'à leur retrait de service.
F-14 Tomcat F-14 Tomcat

Auteurs | Crédits | © Aéronavale & Porte-avions 2011-2017, tous droits réservés

Ayez pitié de votre PC, choisissez un navigateur libre et sécurisé   a&eacuteronavale & porte-avions.com